S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Critique: Green Room
9.5Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
9.5

Un groupe punk se retrouve dans une sale situation lors d’un concert dans un repère de skinheads pas trop sympathiques. Cloîtrées, ils devront user d’imagination pour se sortir de ce dangereux pétrin.

Green Room fait jaser depuis le début de sa tournée des festivals. Alors qu’il remportait le prix du public au prestigieux Fantastic Fest de Austin il y a quelques semaines, on annonce que le film remporte maintenant la même mention, catégorie Temps Ø, au Festival du nouveau cinéma, ici même.

Jeremy Saulnier (Blue Ruin) met toute la gomme pour nous faire passer un sale quart d’heure et nous enferme, nous aussi, avec les pauvres musiciens. C’est que l’homme manie excessivement bien l’art du suspense et de la surprise, tant à la réalisation, impeccable et rythmée, qu’au scénario, punché et jamais cliché. Ajoutons à cela des interprètes convaincants, des effets gores très appuyés, absolument abominables (dans le bon sens!), et une bande sonore chaotique et on obtient une recette… parfaite!

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.