MV5BMGMwOTgwMjUtZmVhMC00ZmI0LWJhZDItZjU2YmJiZWIzMWUwXkEyXkFqcGdeQXVyNDgyNzAxMzY@. V1

[Critique] «Jeepers Creepers: Reborn»: un bêtisier qui fait honte aux premiers opus

C’est sans tambour ni trompette que Jeepers Creepers: Reborn (Morts de peur: Résurrection) a fait son apparition en vidéo sur demande plus tôt ce mois-ci.

Le scandale sexuel entourant le cinéaste Victor Salva est devenu le pire ennemi de la franchise Jeepers Creepers. Si certains fans peuvent dissocier l’homme des trois films qu’il a offert à la série, d’autres en sont incapables et voient dorénavant cette histoire d’un prédateur traquant des jeunes pour les manger comme étant un peu douteuse.

Quoi qu’il en soit, le flambeau est dorénavant passé au cinéaste Timo Vuorensola (Iron Sky) et les fans resteront possiblement sur leur faim puisque ce Jeepers Creepers: Reborn est une déception d’un bout à l’autre.

Forcée à assister à une convention d’horreur en Louisiane pour faire plaisir à son copain, une jeune femme se met à subir des visions inquiétantes. Voilà que le petit groupe auquel ils se sont joints pour visiter une demeure assez particulière se voit subitement traqué par le prédateur ailé.
svg%3E

Jeepers Creepers: Reborn avait certes quelques bonnes idées au départ, mais devient très vite une sorte de mauvaise caricature des premiers opus. Le scénario mise sur des effets faciles qui accumulent grossièrement les clichés les plus usés. L’intrigue funambulesque échoue autant dans sa tentative de construire un suspense que dans son désir de renouveler le mythe du Creeper.

C’était peut-être un défi trop grand à relever que de faire renaître cette saga après des déboires qui l’ont anéantie. Le cinéaste Timo Vuorensola ne semble même pas essayer de le faire en filmant n’importe comment son histoire. Il met ce nouveau volet en scène avec une totale absence de finesse et une incapacité honteuse à camoufler le bombardement d’effets CGI ratés qui composent une grande partie des images de son film.

Dans des rôles idiots et mal développés, les jeunes acteurs font leur possible, mais l’interprétation d’ensemble n’est pas des plus nuancées. À ce titre, l’acteur Jarreau Benjamin fait difficilement oublier Jonathan Breck dans le rôle du monstre.

Jeepers Creepers: Reborn est présentement disponible en numérique et vidéo sur demande et arrive en format DVD et Blu-ray le 28 novembre prochain.

Note des lecteurs5 Notes
Points forts
La présence trop courte de Dee Wallace dans l'ouverture
Points faibles
La scénario peu subtile
Les effets numériques ratés
Une mise en scène brouillonne
1
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×