KNOCKING 1 by Hannes Krantz

[Critique] Knocking: ça vient de l’intérieur

Note des lecteurs0 Note
3
Note Horreur Québec

Le boucan que mènent les voisins dans Knocking a de quoi inquiéter. Ou c’est plutôt la nouvelle locataire qui ne va pas bien? Quand Molly (Cecilia Milocco) sort d’institution psychiatrique et tente de refaire sa vie, des coups se font entendre à toute heure du jour ou de la nuit dans son plafond. Une tache semble également se répandre tranquillement.

Il n’y a aucun doute, la femme est en train de replonger. La production suédoise arrive sur demande pour la période de l’Halloween et intriguera assurément les amateurs d’horreur dite plus psychologique. Même si le sujet n’a rien de neuf, la façon avec laquelle on nous confronte avec les troubles de santé mentale et la détresse du personnage est plutôt dérangeante.

Knocking affiche film

Les scènes où Molly entend des voix dans un trou du mur de sa salle de bain et se querelle avec ses voisins à 2h du matin braquent en effet la caméra directement dans le visage de l’actrice en nous laissant ainsi complètement seuls, désemparés, avec elle. La SnorriCam utilisée, ce système où la caméra est attachée à même le corps de l’acteur, rappelle inévitablement la façon dont Aronofsky traitait du sujet (ou de l’addiction qui mène à la démence) dans Requiem for a Dream, mais n’en demeure pas moins efficace.

Les moments d’absence de la femme, exploités judicieusement au montage, nous projettent également bien dans son état d’esprit confus. La réalisation de Frida Kempff impressionne en ce sens, elle qui nous livre ici son tout premier long-métrage. C’est aussi beaucoup l’actrice Cecilia Milocco qui donne toutes les couleurs à Knocking. Son incarnation de la femme qui sombre tranquillement vers la psychose est assez juste et nuancée.

Un des aspects les plus appréciables du film, qu’on s’empêche de révéler pour éviter de ruiner l’expérience, vient néanmoins se gâcher dans les derniers instants. La production aurait été toute aussi efficace en évitant d’exploiter cette vieille gimmick du genre. Autrement, si vous êtes à la recherche d’un divertissement plus introspectif en cette période de boogeymen et de slashers rétros, Knocking pourrait bien vous rassasier l’instant d’une soirée.

KNOCKING (2021) - Official Trailer
Rédacteur en chef

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×