S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
La légende de McNeil, de Jonathan Renoylds
8.3/10
Note des lecteurs: (4 Votes)
7.3

Publiée pour la première fois en 2008, La légende de McNeil est une novella de fantastique et d’horreur écrite par Jonathan Reynolds. Les illustrations de cet article présentent la nouvelle version de cette novella; révisée, rééditée et intégrée dans la collection Nova de la maison d’édition Les Six Brumes. Une version précédente fut éditée en 2011 et la plus récente, en 2014. Dans un article présenté sur son blogue, Jonathan Reynolds nous explique que cette novella a été inspirée par une de ses premières nouvelles, « Le chien de McNeil », écrite en 1994. Pour les lecteurs qui s’intéressent aux histoires derrière l’histoire et aux processus de création des écrivains, prenez quelques instants pour lire ce billet de blogue que vous trouverez probablement bien intéressant.

 

Jetons un rapide coup d’oeil sur le quatrième de couverture:

Ç’a commencé avant la mort du vieux McNeil.

Henry McNeil qu’il s’appelait. Il habitait ici. Juste là, dans la maison. Ça pis la grange, c’est tout ce qui reste de la ferme. On veut oublier ce qui s’est passé, mais le sang, ça prend du temps à disparaître…

Né à Bromptonville, Jonathan Reynolds écrit des histoires de peur depuis son enfance. À ce jour, il a publié une douzaine de livres d’épouvante (romans, romans jeunesse, recueils de nouvelles) chez différents éditeurs ainsi qu’un bon nombre de nouvelles dans plusieurs revues et fanzines spécialisées (Solaris, Alibis, Brins d’éternité…).

 

Informations générales:

Paperback: 154 pages
Éditeur: Les Six Brumes (19 octobre 2015)
ISBN-13: 978-2-923864-16-7
13 ans et +

La légende de McNeil

La Légende de McNeil, édition révisée (2014)

 

Ma petite critique sur La légende de McNeil, de Jonathan Reynolds

Ce court roman d’horreur se présente donc dans un tout petit bouquin à l’apparence bien attrayante et dans le format de poche que les amateurs de la Collection Nova reconnaîtront facilement. Je l’ai lu d’un seul trait et je crois que la plupart des gens en feront autant. Pas nécessairement à cause de la longueur du texte, mais plutôt à cause du rythme de l’histoire qui nous fait rapidement tourner les pages et du suspense qui nous accroche toujours plus au cours de la lecture.

Le récit se déroule donc en deux temps et les chapitres alternent entre 1996 et 2006. Le scénario que nous propose l’auteur est d’une simplicité désarmante; en quête de sensations fortes, trois adolescents qui font passer la nuit sur des terres agricoles abandonnées appartenant autrefois au vieux Henry McNeil. Des histoires étranges auraient eu lieu sur ces terres et on croit deviner la suite… et pourtant… non. Ce livre est rempli de surprises et c’est souvent lorsqu’on croit anticiper les événements à venir que l’histoire prend un tournant inattendu. L’alternance entre la vie d’adulte de ces jeunes et des événements qui sont arrivés dix ans plus tôt permet d’installer un suspense intéressant et de nous faire découvrir les personnages petit à petit. La mise en place d’une ambiance réellement angoissante et l’écriture simple, donnant au récit un rythme intéressant, font de cette novella un véritable bonbon pour un amateur de littérature d’horreur. Les histoires les plus simples sont souvent les meilleures et c’est le cas avec La légende de McNeil. Reynolds ne s’enfarge pas dans les fleurs du tapis.

Un bonbon… Oui, parce que la lecture est vraiment agréable et distrayante. C’est un réel plaisir… Mais le récit est tellement court qu’il faut savoir en profiter. J’aurais apprécié quelques dizaines (et pourquoi pas une centaine) de pages de plus. C’est d’ailleurs le bémol de cette aventure, le lecteur reste un peu sur sa faim. Principalement parce qu’une intrigue secondaire plutôt intéressante est mise en place et le bouquin se termine sans la conclure. L’auteur nous laisse imaginer la fin et faire notre propre interprétation des événements. J’en aurais voulu plus, mais cela ne vient en rien gâcher ce moment de lecture.

Pour conclure, c’est excellent. Au risque de me répéter, l’ambiance qu’on retrouve dans ce livre est vraiment captivante. Je savais après seulement quelques pages que je devais bien profiter du moment, parce que les romans du genre sont malheureusement beaucoup trop rares. Jonathan Reynolds est un auteur qui mérite d’être découvert et il n’est pas du genre à décevoir ses lecteurs.  Je recommande donc vivement ce roman, vous pouvez d’ailleurs l’obtenir via le catalogue des éditions Les six brumes pour la modique somme de 5$ ou en version numérique sur Amazon.ca.

Bonne lecture !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.