[Critique] Unsolved Mysteries Volume 2: non résolus, mais sans réel mystère

Note des lecteurs0 Note
2
Note Horreur Québec

Netflix ramenait Unsolved Mysteries en juillet dernier pour une nouvelle mouture de la série culte des années 80-90. Le géant du streaming a cru bon diviser cette première sélection en deux volets, peut-être pour que les médias comme nous soient forcés à en parler deux fois plutôt qu’une, ou peut-être encore pour ne pas saturer ses spectateurs et qu’ils abandonnent après une première poignée d’épisodes.

Ce Volume 2 de six histoires paraît donc juste à temps pour l’Halloween, pour le plaisir des fans de disparitions mystérieuses et de morts irrésolues. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les récits les plus intéressants se retrouvaient définitivement dans le premier lot.

L’affaire Dupont de Ligonnès de l’épisode Français House of Terror fait encore jaser dans l’actualité et les internautes se demandent toujours comment le corps de Rey Rivera a bien pu atterrir dans dans une salle de conférence d’hôtel dans l’épisode Mystery on the Rooftop, mais ces nouveaux épisodes — bien que parfois très tristes et touchants — ne susciteront pas beaucoup d’émoi sur les réseaux sociaux.

Il manque cruellement cette aura de mystère caractéristique au Unsolved Mysteries d’antan dans cette deuxième moitié de saison, forte en décès inexpliquées. Le corps du respecté Jack Wheeler est retrouvé au dépotoir dans Washington Insider Murder; une femme anonyme est découverte dans une chambre d’hôtel dans A Death in Olso; JoAnn Romain, une mère de famille, s’est (ou a été?) noyée dans la rivière Detroit dans Lady in the Lake. Des suspects? Les autorités sont bredouilles et n’ont pratiquement aucune piste. Il ne reste que les théories des proches, pour la plupart désemparés, pour essayer de construire un semblant de récit pour la télévision.

Unsolved Mysteries volume 2 Kansho Aizawa

Netflix a énormément misé dans sa promotion sur le segment japonais intitulé Tsuanami Spirits, qui promettait «un épisode de fantôme inhabituel». L’histoire nous ramène en 2011 lors du terrible tremblement de terre de Tōhoku qui a provoqué l’un des tsunamis les plus dévastateurs de l’ère moderne. Les images du désastre ayant coûté la vie à plus de 15 000 habitants sont encore extrêmement saisissantes à voir près d’une décennie plus tard. Et qui dit catastrophe dit inévitablement fantômes, et c’est ici que le récit sombre dans la légende urbaine peu convaincante. Des chauffeurs de taxis sont interviewés et racontent avoir embarqué des gens qui se volatilisent. Une femme mentionne aussi que le jouet de son fils disparu s’allume lors du souper. Les reconstitutions n’ont rien de très inquiétantes, mais il faut souligner que le rapport qu’entretiennent les orientaux avec la mort est bien différent du nôtre.

L’épisode le plus difficile à regarder du lot demeure Death Row Fugitive. Les détails évoqués lors de cette sordide histoire du meurtre d’une jeune fille de 14 ans dans les années 60 donnent froid dans le dos et l’incompétence du milieu d’incarcération de l’époque, qui a menée à la fuite de son assassin, à l’origine condamné à la peine de mort, font rager. Dans le même ordre d’idées, le dernier épisode, Stolen Kids, nous entraîne dans le New York des années 80 pour une histoire classique, mais bien triste, de disparitions d’enfants.

Même si ces nouveaux épisodes n’empêcheront personne de dormir, espérons au moins que l’exercice permettra des dénouements pour quelques-uns de ces récits tragiques.

Unsolved Mysteries Volume 2 arrive sur Netflix le 19 octobre.

Lisez également notre critique du premier volume d’Unsolved Mysteries.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.