S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Demon House: l'incroyable démon
1Note Finale

Zak Bagans est reconnu comme étant un investigateur tentant de démystifier certains phénomènes paranormaux. Il a enquêté sur différentes histoires à travers son émission Ghost Adventures et il s’aventure cette fois dans ce qui est l’un des cas d’activité paranormale les plus intenses et terrifiants.

Demon House vient de faire son apparition en vidéo sur demande et risque de duper plusieurs amateurs de fantômes souhaitant y découvrir un monument d’information. Dès le premier intertitre, nous avisant que notre exposition au film pourrait nous mettre en contact avec les démons cités, il devient difficile de simplement vouloir y croire. Qu’on se le dise, réaliser un documentaire sur un événement inexpliqué n’est pas une entreprise si difficile (esprits, soucoupes volantes, monstres marins, etc.), et le fait que l’on soit crédule ou non n’a aucune importance dans la rigueur avec laquelle on présente les soi-disant faits. Le véritable défi d’un documentariste est d’informer tout en remettant en question son sujet.

Ici, le postulat de départ propose des prémonitions macabres du cinéaste lui-même (pouvez-vous imaginer cela?) avant de commencer son tournage. Son expérience lui aurait, par ailleurs, causé une grave maladie aux yeux. Qui pense-t-on couillonner avec des fadaises aussi absurdes? Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on tente de nous faire peur.

On retrouve donc son parti-pris assez transparent de nous faire croire à ce ramassis de conneries. Hormis un très court passage sous-entendant que la présence de gaz toxique dans la maison pouvait causer des hallucinations (piste qu’on ne va pas suivre, évidemment), ce document ne laisse aucune place au doute. Alors qu’il nous propose un regroupement de témoignages aussi ridicules qu’ennuyants, le réalisateur a aussi la maladresse de ponctuer son documentaire de reconstitutions appuyées et vides, qui rendent le résultat encore plus aguicheur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.