[Fantasia 2017] Dead Shack: zomcom no.176

Note des lecteurs3 Notes7.3
4

Pendant un weekend en chalet, trois enfants découvrent à proximité une maison où une femme étrange semble s’occuper d’une petite armée de morts-vivants. Ces derniers devront sauver leurs parents qui risquent de finir en buffet.

Les intentions de Dead Shack sont louables. Le film canadien traite de la famille de manière touchante. Malheureusement, tout manque cruellement de mordant dans ce premier long-métrage de Peter Ricq, à commencer par le rythme. Il faudra compter près de 50 minutes avant d’arriver à un premier élément déclencheur. La réalisation ne propose, non plus, rien de très excitant. Les quelques brèves scènes de poursuites impliquant les revenants ne génèrent aucune émotion, et ce, même si les effets gores généreux sont pourtant de la partie.

La production puise dans le registre de The Goonies et autres nostalgies des années 80 à la mode ces derniers temps pour espérer susciter de l’enthousiasme, jusqu’à la trame sonore aux synthétiseurs monotones. Bien que la jeune distribution s’avère sympathique, les adolescents héritent de dialogues peu inspirés. Si quelques échanges décrochent un sourire, la plupart des blagues tombent finalement à plat. Et que dire du rôle de la belle-mère qui n’ajoute absolument rien au récit?

Dead Shack s’ajoute à la longue liste de titres sans saveur qui peuplent le sous-genre usé de la comédie de zombies.

[button color=”white” size=”normal” alignment=”none” rel=”follow” openin=”newwindow” url=”https://www.horreur.quebec/fr/critiques/festivals/fantasia-2017/”]Consultez notre couverture Fantasia 2017![/button]

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.