[Fantasia 2019] Extra Ordinary: humour et ectoplasmes

3.5
Note Horreur Québec

Une monitrice d’auto-école avec un don de voyance doit contrer les plans diaboliques d’un chanteur rock sur le déclin, décidé à sacrifier une vierge lors d’un pacte démoniaque pour lui assurer le succès de son prochain album.

Extra Ordinary affiche filmÉcrit et réalisé par le duo Mike Ahern et Enda Loughman, Extra Ordinairy est une fantaisie bien vivante qui bénéficie d’un scénario doté d’un humour souvent irrésistible, même s’il n’est pas totalement dépouillé de clichés. Il reste que ce mélange d’horreur et de comédie fonctionne assez bien dans l’ensemble et que plusieurs dialogues mordants font oublier les angles romanesques un peu plus carrés. Malgré le ton badin de l’ensemble, les scènes mettant en place ce triangle amoureux, composé également d’un fantôme, tombent souvent dans la facilité et sont incrustées à des moments moins pertinents du récit. C’est un bien moindre mal, puisque certains passages sont désopilants, tout simplement.

Au niveau de la réalisation, le duo exploite prestement les ficelles propres aux genres dans lesquels ils ancrent leur récit et force est d’admettre qu’ils passent d’un type de film à l’autre avec aisance. Dommage, cela dit, que l’accent soit davantage mis sur l’aspect comique que sur la peur.

Maeve Higgins est attachante dans le premier rôle, mais le délire du film vient en partie de Will Forte et Barry Ward, qui démontrent et exposent aisément leur grand talent de comiques.

Consultez notre couverture Fantasia 2019

3.5
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.