seire park

[Fantasia 2022] Seire: une réussite peu viscérale

Il y a parfois de ces films dont la simple lecture du résumé a de quoi nous captiver. La légende ayant inspiré le synopsis de Seire est à la base terrifiante puisqu’elle met en scène cette rencontre métaphorique et improbable entre la naissance et la mort.

S'aventurer à des funérailles peut être un mauvais présage si vous avez un bébé naissant et que vous croyez au folklore coréen. Woo-Jin est un jeune père qui n'accorde que peu d'importance à ces balivernes. Il décide de se rendre aux funérailles de son ex-copine. Voilà qu'une série d'événements inquiétants survient dans son entourage, et l'homme n'a maintenant d'autres choix que d'accepter leurs origines surnaturelles.
svg%3E

Seire, écrit et réalisé par Park Kang, nous propose une trame simple et un peu clinique, en apparence. Depuis la montée du cinéma d’horreur asiatique au début des années 2000, des enjeux similaires nous ont été proposés dans un nombre incalculable de films. Cela dit, le portrait social que l’on dresse à travers les personnages multidimensionnels et attachants donne une certaine épaisseur au scénario, sans pourtant lui conférer des segments effrayants qui en feraient un film d’exception. C’est comme si à trop vouloir fuir le moindre le cliché, on oubliait que la peur possède une place considérable dans le récit. Les bases étaient tellement bien tissées que cette absence d’effroi véritable nous désole encore plus.

Ce premier long-métrage de Kang atteste un talent incontestable. Nous reverrons certainement son nom dans les prochaines éditions de Fantasia et ailleurs. Le cinéaste démontre une retenue glaciale dans les passages dramatiques, ce qui génère un inconfort, et réussit à créer un climat anxiogène avec beaucoup de subtilité. Dommage toutefois que ses passages horrifiques soient aussi sages. Malgré notre lassitude des mêmes effets chocs que le cinéma d’horreur nous remâche sans cesse, cette histoire tirée du folklore coréen aurait pu nous offrir une ou deux images à nous glacer le sang.

Dirigés de main de maître, la totalité des interprètes joue avec une grande conviction. Finalement, Seire demeure un bon film très maîtrisé pour une première œuvre, mais qui aurait gagné à essayer de nous foutre réellement la trouille.

Note des lecteurs4 Notes
Points forts
Le développements des personnages
Les acteurs parfaits
La réalisation juste
Points faibles
Le manque d'horreur
Certaines longueurs
3
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×