S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Jeepers Creepers 3: une franchise avortée
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
5.4

Un sergent de police s’engage dans une guerre sans fin avec le monstre ailé, en dressant un commando d’hommes pour tenter de l’anéantir une fois pour toutes.

Le premier Jeepers Creepers nous livrait non seulement un suspense haletant, mais nous faisait le cadeau de proposer un boogeyman terrifiant des plus intéressants. Si sa suite faisait preuve de moins d’inventivité, elle n’en renfermait pas moins des passages saisissants.

Après tous les problèmes rencontrés lors de la production de Jeepers Creepers 3, il fallait s’attendre à certaines retombées sur la qualité du produit. Difficile, en revanche, de s’imaginer que ce troisième volet du «creeper» pouvait être aussi mauvais.

Les déboires entourant le cinéaste Victor Salva ont possiblement eu un impact sur sa réalisation aussi faible que paresseuse. On peine à croire que le même réalisateur ait pu choisir cette voie aussi terne. Autre bémol, le scénario, de Salva toujours, nous sert une intrigue remplie de méandres plus douteux et nourrit même certaines confusions. Le manque de suspense et de rythme qui en découle nous fait sourciller d’un bout à l’autre du long-métrage. En parfait accord avec le reste, les meurtres sont d’une platitude navrante. Les acteurs tentent l’impossible pour racheter les vides du récit, mais cette mission s’avère impossible.

Il ne reste que le plaisir de voir le monstre, mais ce dernier est si mal entouré qu’on ressent vite de l’ennui.

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.