S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

2017 tire à sa fin; l’heure des rétrospectives a sonné!

À l’international, ce qui aura marqué le paysage de l’horreur cette année, c’est certainement cette vague de nouvelles adaptations du Maître de l’horreur américain, Stephen King. On aura pu voir au total pas moins de 6 relectures cinématographiques ou télévisées de l’auteur — The Dark Tower, It, Gerald’s Game, 1922, The Mist et Mr. Mercedes, en plus de celles annoncées pour 2018 — pour le meilleur et, des fois pour le pire.

Mais au Québec, on aime faire différent et ce qui a prévalu durant ces 12 derniers mois, c’est cette abondance de cinéma de genre comme on n’aura jamais connu! De Les Affamés à Game of Death, en passant par La petite fille qui aimait trop les allumettes et Le problème d’infiltration, sans oublier Punk Fu Zombie, Terreur 404 ou Radius, plus récemment; le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on aura pu en voir pour tous les goûts!

À «l’interne» cette année, il a par contre fallu s’interroger. Est-ce qu’un film comme The Shape of Water, par exemple, était éligible à notre rétrospective horreur 2017? Pour bien des productions, on assistait à un mélange des genres encore inégalé. Mais qu’est-ce que serait Shape sans Creature from the Black Lagoon et sa passion pour les monstres de Guillermo del Toro? Si certains collaborateurs ont préféré écarter de leurs choix ces films qui valsent dans des zones plus grises pour offrir une rétrospective 100% horrifique, d’autres ont opté pour les célébrer. Mais au final, tout ce qui importe, c’est notre passion commune pour l’étrange et le subversif.

Consultez donc les choix des chroniqueurs de Horreur Québec à l’aide des onglets ci-dessous et n’oubliez pas de voter pour vos coups de coeur de l’année! Vous avez jusqu’au 28 décembre.

Marc Boisclair

10- It de Andy Muschietti

Même si, à mon sens, It ne mérite pas toutes les éloges dithyrambiques qu’il a reçues, le film s’inscrit quand même comme l’une des propositions les plus efficaces de l’année. Muschietti (Mama) nous offre des moments de terreur réussis avec son adaptation plutôt efficace. On attend tous la deuxième partie avec impatience.

9- Game of Death de Sébastien Landry et Laurence Morais

Rien ne m’avait préparé à Game of Death. Irrévérencieux et complètement disjoncté, le film des québécois Sébastien Landry et Laurence «Baz» Morais ne doit rien à personne, n’obéit à aucune règle (sauf celles du «jeu de la mort») et détruit tout sur son passage.

8- Le problème d’infiltration de Robert Morin

Tout est fascinant dans la dernière proposition du cinéaste québécois Robert Morin; les longs plans séquence, l’ambiance sonore, le scénario tordu rempli de tabous et la performance magistrale de Christian Bégin. Un film qui reste longtemps en tête.

7- Better Watch Out de Chris Peckover

Better Watch Out a été le tour de montagne russe surprise de Fantasia cette année, et pour cause: le film a remporté le prix du public! En plus de proposer un scénario sournois, terriblement amusant, Chris Peckover réussit à nous offrir un nouveau classique du temps des fêtes.

6- Get Out de Jordan Peele

Tout le monde a été pris par surprise avec ce “petit” film qui a généré 10 fois plus de revenus qu’estimé au box office; merci au bouche à oreille! Get Out nous entraîne dans un scénario impossible à la M. Night Shyamalan, mais avec une réelle réflexion sociale et une finale percutante en bonus.

5- Les Affamés de Robin Aubert

Les attentes étaient hautes et ont été surpassées avec Les Affamés. Le film de Robin Aubert nous offre un film de zombie qui réussit à rivaliser avec les meilleures productions du genre des dernières années!

4- mother! de Darren Aronofsky

L’expression «home invasion» atteint de nouveaux sommets avec le dernier film de Darren Aronofsky. Techniquement spectaculaire et excessivement bien joué, mother! est l’un des films les plus anxiogènes que j’ai pu voir ces dernières années.

3- Indiana de Toni Comas

Non, vous n’avez pas vu Indiana encore, mais souhaitons une distribution digne de ce nom très prochainement. La hantise que nous sert Toni Comas est aux antipodes des films de fantômes grand public: sensible, touchante et d’une grande beauté.

2- The Blackcoat’s Daughter de Oz Perkins

Pour moi c’est deux en deux; le cinéma de Oz Perkins (I Am the Pretty Thing That Lives in the House) me fascine. Son plus récent The Blackcoat’s Daughter est venu me chercher jusqu’au plus profond de mes entrailles, en plus de mettre au défi mon expérience de cinéphile.

1- The Girl with All the Gifts de Colm McCarthy

Avec un budget sept fois inférieur à celui d’une grosse production américaine comme It, The Girl with All the Gifts réussit à réaliser de très grandes choses, à commencer par me scotcher à mon sofa pendant près de 2 heures alors que je croyais avoir tout vu du sous-genre zombie.

Pat Houle

10- Les affamés de Robin Aubert

Cet audacieux film de Robin Aubert (Saints-Martyrs-des-Damnés) ne tombe jamais dans la caricature et réussit à garder son spectateur en haleine jusqu’à la toute fin. Avec une distribution visiblement amusée et ses magnifiques paysages, Les affamés mérite sa place parmi les meilleurs de l’année!

9- The Girl with All the Gifts de Colm McCarthy

Nous avons droit ici à une nouvelle vision du «film de zombie» avec ce gros bonbon Anglais habilement réalisé. Un thriller où l’émotion est à son comble avec, en prime, une Glenn Close en très grande forme. Une agréable surprise, malheureusement passée sous silence.

8- Annabelle: Creation de David F. Sandburg

Meilleur que son prédécesseur, Annabelle: Creation surprend, émeut et effraye surtout grâce au naturel de sa distribution féminine et sa réalisation maîtrisée. Une grosse partie de plaisir qui mérite sa place dans les meilleurs divertissements de 2017!

7- It Comes at Night de Trey Edward Shults

Le très beau film de réalisateur de Krisha en a surpris plus d’un! Son ambiance glauque, son huis clos et ses non-dits laissent place à l’imagination et rend son spectateur volontairement inconfortable. Un incontournable pour les amateurs du genre!

6- Cult of Chucky de Don Mancini

Sortant des sentiers battus, ce septième film de la série Child’s Play a su oser, s’innover et surprendre: tout ce qu’une franchise devrait faire après autant d’années d’existence! Outre son audace, il se démarque également par sa très belle réalisation et sa magnifique direction photo. Cult of Chucky mérite ainsi son succès critique et sa place dans cette liste.

5- Get Out de Jordan Peele

Probablement la plus grande surprise de l’année, Get Out s’est vite retrouvé sur toutes les lèvres et le bouche-à-oreille a su jouer en sa faveur. Un thriller original, inattendu et surprenant qui se retrouve avec deux nominations au prochain gala des Golden Globes!

4- Personal Shopper d’Olivier Assayas

Avec son histoire de fantôme singulière, Personal Shopper mise surtout sur l’ambiance, sa réalisation et son actrice principale (Kristen Stewart); parfaite dans son rôle. Un excellent film d’auteur qui divise, mais qui ne devrait pas être boudé par les cinéphiles.

3- Le problème d’infiltration de Robert Morin

Jouant avec les codes de l’horreur, Robert Morin (Requiem pour un beau sans-coeur) signe ici l’un de ses meilleurs films en carrière. Avec une réalisation impeccable et un Christian Bégin investi et terrifiant, Le problème d’infiltration est définitivement dans les meilleurs de 2017, toutes catégories confondues.

2- The Shape of Water de Guillermo del Toro

Ce merveilleux conte fantastique pour adulte et son impressionnant souci du détail est définitivement l’un des meilleurs du réalisateur du Labyrinthe de Pan. N’étant pas sans rappeler l’esthétique de Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, Alien: Resurrection), The Shape of Water nous offre de solides performances de la part de Sally Hawkins et Michael Shannon. Un incontournable de l’année!

1- The Killing of a Sacred Deer de Yorgos Lanthimos

Grand film du réalisateur de Dogtooth et The Lobster, cette perle du cinéma est sans contredit le meilleur film de l’année! Tordu à souhait, The Killing of a Sacred Deer a tout ce qu’il faut pour rendre son spectateur mal à l’aise en ne le laissant pas indifférent. Un conte macabre mélangeant cauchemar, sexe, humour noir et perversion. À voir et à revoir!

Éric Arseneault

Top 10 cinéma

10- Happy Death Day de Christopher Landon

Le film copie largement le concept du Jour de la marmotte et de plein d’autres films. Le résultat n’en demeure pas moins divertissant. C’est drôle et la tension est palpable à certains moments. Jessica Rothe joue avec tellement de plaisir que ça en devient contagieux.

9- Game Of Death de Sébastien Landry et Laurence Morais

Pour être honnête, mes attentes étaient assez basses pour le film des deux Montréalais. Je dois avouer avoir été agréablement surpris. Les effets sanglants de Rémi Couture sont tout simplement époustouflants.

8- It de Andy Muschietti

Une adaptation fort réussie du roman du célèbre Stephen King qui n’a laissé personne indifférent. Contrairement à plusieurs, le film est réellement parvenu à me faire peur. La performance des enfants est tout simplement sublime! Vivement sa suite!

7- mother! de Darren Aronofsky

Film coup de poing, mother! a réussi à créer un malaise chez moi tout le long du visionnement. Autant la première partie devient vite anxiogène, la deuxième partie, parfois brouillonne, est quant à elle assez intense. Aronofsky aura réussi à me captiver et, surtout, m’ébranler avec son dernier film.

6- The Girl with All The Gift de Colm McCarthy

Oui, un autre film de zombies! Cependant, tout comme Train to Busan, celui-ci est nettement intelligent et différent des autres. C’est ce qui en fait son charme. La jeune actrice Sennia Nanua brille dans ce film brutal et inquiétant.

5- Indiana de Toni Comas

Présenté lors du dernier festival Fantasia, Indiana est un drame traitant de phénomènes surnaturels de façon peu orthodoxe. L’oeuvre de Comas m’a longtemps “hantée” après le visionnement.

4- Super Dark Times de Kevin Phillips

Débutant en comédie, le premier film de Phillips se transforme en thriller sombre d’une violence très crue. Les acteurs adolescents y sont d’un naturel désarmant. Les prochaines réalisations de Phillips seront certainement à surveiller.

3- Better Watch Out de Chris Peckover

Le moins on en sait sur Better Watch Out, le mieux votre appréciation sera. Le film nous offre un scénario intelligent, de solides performances et une finale des plus jouissives. Que demander de plus?

2- Mon Mon Mon Monsters! de Giddens Ko

Le thème de l’intimidation chez les adolescents y est abordé de manière extrêmement intelligente. La finale, riche en émotions, est tout simplement parfaite. Mon Mon Mon Monsters! est une oeuvre puissante qui vous habitera longtemps.

1- Les Affamés de Robin Aubert

Non seulement mes attentes étaient déjà très élevées pour le film du réalisateur de Saints-Martyrs-des-Damnés, mais celui-ci est parvenu à les combler et même les dépasser. Les Affamés n’est pas qu’un simple film de zombies et se veut une belle leçon d’humanité. La réalisation quasi parfaite d’Aubert nous offre de grands moments de tension, de comédie et d’émotion.

Top 5 des séries d’horreur

5- Slasher: Guilty Party de Aaron Martin

Slasher: Guilty Party est de loin supérieur à la première saison sur plusieurs lignes: meurtres plus inventifs, des acteurs plus talentueux et une finale beaucoup moins prévisible. Beaucoup de sang et de tripes dans ce whodunit classique hautement divertissant.

4- Castlevania – Saison 1 de Sam Deats

Netflix nous a démontré qu’il est possible d’adapter des jeux vidéo pour le petit écran de grande qualité. Rythme endiablé, gore assumé et histoire captivante ne sont quelques aspects de cette trop courte série.

3- Dark de Baran bo Odar

Le sujet de l’espace temps n’aura jamais été aussi intéressant et prenant que dans cette série allemande de Netflix. Dark est sombre, angoissant et appuyé par un esthétisme d’une grande beauté. Il offre scénario complexe, intelligent et totalement fascinant.

2- Bates Motel – Saison 5 de Carlton Cuse, Kerry Ehrin et Anthony Cipriano

Bates Motel s’est conclue de façon magistrale. Cette saison se veut une belle lettre d’adieu à un personnage mythique des tueurs en série. La performance du couple oedipien est tout simplement brillante. Même Rihanna, dans le rôle de Marion Crane, s’en tire pas si mal. C’est tout dire!

1- The Exorcist – Saison 2 de Jeremy Slater

Slater nous offre une deuxième saison riche en rebondissements et en émotions. Il était risqué de faire une suite à cette première saison déjà très réussie. Étonnamment, la finale est extrêmement touchante. On prie très fort pour une troisième!

Jean-François Croteau

10- The Night of the Virgin de Roberto San Sebastián

Simplement pour sa qualité, son audace, et son côté «trash» des plus percutants.

9- Better Watch Out de Chris Peckover

Ce film est un trésor de manipulation et le mélange horreur et humour y est tout simplement délectable. Le trio de jeunes acteurs est irréprochable.

8- Les Affamés de Robin Aubert

Voir un film d’horreur québécois est déjà un cadeau, mais voir un long-métrage de genre aussi intéressant et puissant, ce n’est pas si fréquent. Robin Aubert redéfinit le film de zombies et ses acteurs sont aussi à l’aise que lui.

7- It de Andy Muschietti

L’un des meilleurs romans de Stephen King rencontre enfin une adaptation digne de ce nom et le nouveau Pennywise est tout simplement délicieux.

6- Annabelle: Creation de David F. Sandberg

Après le décevant Annabelle, qui pouvait s’attendre à un antépisode aussi intense? La réalisation de David F. Sandberg est surprenante et les effets de terreur sont d’une redoutable efficacité.

5- mother! de Darren Aronosky

Ce dernier film de Darren Aronofsky est à la fois exigeant et fascinant. On plonge dans cette fable avec la bonne humeur de retrouver le cinéaste et on en sort éprouvé. Le climat anxiogène que génère ce film est complètement unique et Jennifer Lawrence y livre la meilleure performance de sa prolifique carrière.

4- Grave de Julia Ducournau

Si le thème du cannibalisme a été abordé un nombre incontournable de fois, la scénariste et réalisatrice Julia Ducournau renouvelle aisément le sujet.

3- Le problème d’infiltration de Robert Morin

Rappelant à bien des égards Les classiques Repulsion et The Shining, ce retour en force de Robert Morin ne fait que confirmer son expertise de la mise en scène. Intelligent, fascinant et inquiétant, le film permet à Christian Bégin d’avoir un premier grand rôle au cinéma et l’acteur offre une composition magistrale.

2- Get Out de Jordan Peel

Jordan Peele sera un cinéaste à suivre. Son film est intense et très intelligent. On ne peut que se prosterner devant ce scénario impeccable et l’interprétation des acteurs.

1- The Killing of a Sacred Deer de Yorgos Lanthimos

Le film est dérangeant, viscéral, merveilleusement bien écrit et joué. La mise en scène de Yorgos Lanthimos côtoie autant les styles de Kubrick que d’Hitchcock. Une véritable perle.

Élise Lucie Henripin

Top 5 cinéma

5- November de Rainer Sarnet

Cette œuvre inexplicable, qui flotte entre rêve et cauchemar, explore le folklore estonien du dix-neuvième siècle et sa relation souvent aberrante avec le christianisme. Riche en symboles, November est un poème que le spectateur québécois ne peut décrypter, avec pour seule option de se laisser ensorceler par sa magie.

4- I Don’t Feel at Home in This World Anymore de Macon Blair

Melanie Lynskey et Elijah Wood ensemble, c’est un peu comme le paradis. Le duo est entouré d’une galerie de personnages extravagants qui pimentent leur recherche rocambolesque pour retrouver l’ordinateur, les antidépresseurs et l’argenterie volés de la protagoniste dans cette aventure folle.

3- Better Watch Out de Chris Peckover

Un maudit beau cadeau de Noël, Better Watch Out défie les conventions du home invasion pour un résultat jouissif où humour et malaise sont au rendez-vous. Évitez la bande-annonce et les spoilers, et attendez-vous à l’inattendu.

2- Get Out de Jordan Peele

On ne peut rien reprocher à ce thriller hitchcockien à la distribution remarquable. Cette œuvre essentielle nous confronte à notre racisme «bienveillant»: en regardant le film, ce sont eux-mêmes que les spectateurs blancs regardent.

1- Prevenge de Alice Lowe

Lors de mon visionnement, j’étais enceinte de sept mois comme le personnage principal, auquel le fœtus ordonne de tuer tous ceux présents lors du décès de son conjoint dans un accident d’escalade. Délicieusement noir et sardonique, Prevenge pousse les choses à l’extrême pour aborder le deuil — pas juste celui du mari, mais aussi celui de la vie avant les enfants.

Top 5 littérature

5 – Witches, Sluts, Feminists: Conjuring the Sex Positive de Kristen J. Sollee

Kristen J. Sollee s’entoure d’une belle brochette de collaborateurs pour explorer la relation entre le féminisme et la sorcellerie à travers l’art, la politique, le sexe et bien plus. Cet essai se lit comme une série de billets, de sorte qu’on peut facilement mettre sa lecture sur pause.

4- Meddling Kids de Edgar Cantero

Scooby-Doo rencontre Lovecraft dans ce roman unique au récit délirant et à la langue colorée. Une adaptation en bande-dessinée serait géniale, puisque l’auteur est aussi bédéiste. On peut espérer!

3- Horrificorama

Quinze auteurs, quinze thèmes, quinze nouvelles: Horrificorama prouve que l’horreur québécois est plus en forme que jamais.

2- The Boy on the Bridge de M. R. Carey

L’antépisode de The Girl with All the Gifts suit une formule semblable à celle de son prédecesseur, ce qui ne l’empêche pas d’être un thriller haletant et résolument original. La série de M.R. Carey, qui réinvente le mythe du zombie, a un potentiel incroyable.

1- Little Heaven de Nick Cutter

Comment se fait-il que Nick Cutter soit encore si peu connu? L’auteur de The Troop et The Deep nous entraîne sur les pas de trois tueurs à gages extravagants qui ont des comptes à régler auprès d’une communauté à la Jonestown, où plane une innommable menace surnaturelle. Terrifiant.

Steve Villeneuve

10- Alien: Covenant de Ridley Scott

Hey oui, je veux être différent de tous les autres et j’insère Alien: Covenant dans mon top 10. C’est mon Jason Goes To Hell de 2017. J’ai personnellement trouvé le film parfait.

9- Life de Daniel Espinosa

Je suis un grand fanatique de la série Alien. Daniel Expinosa a utilisé le concept tout en y ajoutant sa touche personnelle.

8- Cult of Chucky de Don Mancini

Oui oui, vous avez bien lu. Cult of Chucky fait mon top 10. Pourquoi? Car c’est un Chucky qui était le fun, avec des meurtres très réussis. J’ai vraiment hâte de voir la suite des choses.

7- Happy Death Day de Christopher Landon

Après l’excellent Scouts Guide to the Zombie Apocalypse, je ne demandais pas mieux à Christopher Landon qu’un film sympa et divertissant. À voir sans être trop critique.

6- Split de M. Night Shyamalan

C’est le genre de film qui porte à réflexion. Après le visionnement, je n’étais pas certain, mais avec du recul, j’ai adoré. Quel jeu d’acteurs et quel univers à découvrir! On a tous hâte de voir ce que Shyamalan nous prépare.

5- The Babysitter de McG

Une comédie d’horreur comme je les aime. Si vous avez regardé la bande-annonce en pensant avoir vu tout le film, détrompez-vous!

4- Get Out de Jordan Peele

J’étais aussi mal à l’aise que le personnage principal. Une réalisation sublime. Un scénario qui frôle la perfection. Et NON, ce n’est pas une comédie: c’est un drame horrifique. N’en déplaise aux Golden Globes

3- Game of Death de Sébastien Landry et Laurence Morais

Un gros WOW. Une superbe idée, parfaitement exécutée. Mon coup de coeur québécois à voir en public depuis Turbo kid.

2- Gerald’s Game de Mike Flanagan

Un des films les plus stressants que j’ai vu de ma vie. Le fait que je ne connaissais rien à l’histoire et que je n’avais vu aucune bande-annonce y a largement contribué.

1- It de Andy Muschietti

It figure au top de ma liste de film vus en 2017, tous genre confondus. Le film le plus terrifiant que j’ai vu dans ma vie d’adulte.

Retour au début de la page

4 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.