[SPASM 2019] Cabaret TRASH: flatulences, vomis et hémoglobine

Événement incontournable du Festival SPASM, le Cabaret TRASH était de retour encore cette année pour le plus grand plaisir des amateurs de mauvais goût et de courts métrages dérangeants.

N.D.L.R.: Les étoiles représentent les films préférés de la sélection de l’auteur.


Démo 2000 de Akim Gagnon (2019, 9 min)

Premier film Kino Montréal de la soirée (sur six productions québécoises, quatre ont été faites dans le cadre des activités de cet organisme qui fête son vingtième anniversaire cette année), Démo 2000 d’Akim Gagnon mise sur la répétition pour faire rire l’auditoire. On assiste donc à une succession de démos d’acteurs tournées dans une vidéo cheap rappelant les années 90 et qui débutent toutes par une régurgitation. Simple, mais efficace.

Demo 2000

Un homme éternue et meurt de Charles Parisé (2019, 1 min)

Puisque le résumé se trouve dans le titre, ne s’y attardons pas. Le tour de force du court métrage du réalisateur Charles Parisé est d’être parvenu à convaincre Guillaume Lemay-Thivierge a participer à cette production profondément absurde (les liens familiaux ayant probablement aidé un peu). Quoiqu’on connaisse l’histoire dès le départ, Un homme éternue et meurt parvient tout de même à nous surprendre.

Un homme éternue et meurt film

A Nightmare On Chocolate de Yohann Thiou et Valérie Leclair  (2019, 2 min)

Avec ce Kino, la comédienne et réalisatrice Valérie Leclair a voulu concrétiser l’un de ses fantasmes: avoir un rêve mouillé avec son idole, Freddy Krueger. On y exploite donc le cliché du rêve dans le rêve, mais le tout fonctionne malgré tout. Sympathique.

A Nightmare On Chocolate

Animals de Tue Sanggaard (2017/2018, 6 min)

Dans ce film d’animation danois, neuf personnes coincées dans un métro sombrent dans une sauvagerie bestiale. Complètement foutraque, cette production avait définitivement sa place dans la programmation du Cabaret TRASH et est la première à être véritablement dérangeante, puisqu’elle propose un avortement à coups de poing totalement gratuit, ce qui risque d’en choquer certains (dont l’auteur de ces lignes).

Animals film

Une bombe au cœur
de Rémi St-Michel  (2019, 21 min)

L’auteur de l’excellent court-métrage Le Chevreuil, ainsi que du long-métrage Avant qu’on explose, nous propose encore une fois un petit bijou cinématographique. Dans Une bombe au cœur, un comédien de théâtre qui a besoin de gagner sa croûte puisqu’il sera bientôt père, accepte de jouer dans un film d’action dont le scénario ressemble à celui de Crank avec Jason Statham. Le hic, c’est qu’il doit faire lui-même ses cascades, mais n’est pas Jackie Chan qui veut. Si Une bombe au cœur est l’un des moments forts de la soirée, on s’interroge sur sa présence dans le Cabaret TRASH (interrogation que le réalisateur a lui-même soulevée lors de la présentation du film).

The Procedure 2 de Calvin Lee Reeder (2019, 3 min)

Pas facile de faire une suite au succès de festival qu’a été The Procedure dans lequel un homme est kidnappé pour participer à une étrange expérience. Si la suite n’est pas aussi surprenante que le premier opus, Calvin Lee Reeder parvient tout de même à proposer une variation qui justifie l’existence de cette production.

The Procedure 2 film

Place de Jason Gudasz (2019, 11 min)

Vivre dans une maison hantée provoque généralement des comportements étranges chez ses occupants. C’est le cas pour la petite famille de Place, mais la bizarrerie atteint ici un tel niveau d’absurdité que le rire est franchement au rendez-vous. Soulignons également le jeu des acteurs, dont celui de la petite fille qui est impeccable.

Place film

Shower Party de Pierre-Luc Gosselin et David Gagné (2019, 3 min)

Tourné en plan séquences, Shower Party propose une scène de combat qui n’a rien à envier aux meilleures productions hongkongaises et nous rappelle une règle importante: ne jamais dire à de nouveaux parents que leur bébé est laid. Définitivement mon coup de cœur de la soirée. À quand le retour d’un bloc Action au Festival SPASM?

Shower Party film

L’Attaque des clowns de Frédéric Lavigne et Maxime Cormier (2019, 3 min)

Dernier Kino de la soirée, L’Attaque des clowns mise sur le succès des It et nous propose une parodie / mise en abîme rigolote de cette franchise. Soulignons que cette production est parvenue à faire hurler de peur l’une des spectatrices au Théâtre Plaza. Et vous, avez-vous peur des clowns?

L’Attaque des clowns film

Who’s That at the Back of the Bus de Philip Hardy (2018, 4 min)

Dans un bus à deux étages typiquement londonien, une vieille femme voit apparaître un étrange animal. C’est un peu comme un croisement entre Titanic (pour le sous-texte social) et Donnie Darko, mais avec un pingouin (manchot?) à la place d’un lapin. Con, mais efficace.

Who’s That at the Back of the Bus film

The Video Store Commercial de Cody Kennedy et Tim Rutherford ( 2018, 4 min)

Le propriétaire d’un club vidéo engage une équipe pour tourner une publicité, mais un spectre qui hante le magasin fera tout pour l’en empêcher. Avec The Video Store Commercial, les réalisateurs misent sur la nostalgie, mais proposent également des effets spéciaux bien torchés et une créature plutôt cool.

The Video Store Commercial film

Technologie Lake: Meditations On Death and Sex de Brandon Daley (2019, 8 min)

Réalité virtuelle, imprimante 3D et macaroni au fromage: des innovations qui peuvent toutes être mortelles à leur façon. Un court-métrage juvénile, mais marrant. Soulignons également l’excellente prestation du chien qui a été dirigé d’une main de maître.

Technologie Lake: Meditations On Death and Sex film

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.