Jusquau déclin

10 films d’horreur à voir durant la saison froide – 2e partie

L’hiver est à nos portes, et pour vous aider à passer au travers ces temps difficiles, Horreur Québec a pensé vous offrir dix nouvelles suggestions de films à voir durant la saison froide, faisant suite à notre première liste. Ressortez votre doudou, vos pantoufles en phentex et bon cinéma!

Dead Snow 2: Red vs. Dead (2014) de Tommy Wirkola

Quand on parle de films hivernaux, la franchise Dead Snow (Død snø) est certainement devenue un incontournable, et particulièrement sa suite Dead Snow 2: Red vs. Dead, qui pousse le délire un cran plus loin. Le seul survivant du premier film — maintenant littéralement propriétaire d’un bras mort-vivant — doit une fois de plus affronter une horde de zombies nazis qui émerge des terres glacées de la Norvège dans l’un des gorefest les plus drôles de la dernière décennie.

Dead Snow Hertzog film

Ravenous (1999) d’Antonia Bird

Flop commercial à sa sortie, Ravenous est l’un de ces films devenus cultes avec le temps. Fantastique, drame, horreur et comédie s’entrecroisent dans ce western cannibale où Guy Pierce (Prometheus), Robert Carlyle (28 Weeks Later) et David Arquette (You Cannot Kill David Arquette) tiennent la vedette.

svg%3E

The Blackcoat’s Daughter (2015) d’Oz Perkins

Ce premier long-métrage de l’acteur Oz Perkins (Gretel & Hansel) est certainement un incontournable de cette liste. Une ambiance à glacer le sang, des personnages froids et un décor des plus frigorifiques. Un excellent thriller avec Emma Roberts (AHS: 1984) et Kiernan Shipka (Feud), à regarder avec le thermostat fermé.

Blackcoat's Daughter film

Curtains (1983) de Richard Ciupka

Petite production canadienne où six actrices sont rassemblées dans un manoir en plein hiver afin d’auditionner pour un rôle dans un film. Malheureusement pour elles, quelqu’un a de bonnes raisons de les en empêcher. Un série B qui vous restera en tête ne serait-ce que pour la scène de poursuite extérieure sur une patinoire. Frissons garantis!

Curtains film

Kwaidan (1964) de Masaki Kobayashi

Spectacle grandiose rassemblant quatre histoires de fantômes tirées du folklore japonais. Même si tous les contes sont magnifiques, c’est La femme des neiges qui retient ici notre attention avec son sublime décor hivernal. Un film fascinant de bout en bout où la saison froide saura parfaitement vous faire frissonner comme elle se doit.

Kwaidan film

Répertoire des villes disparues (2019) de Denis Côté

Une histoire de fantômes assez singulière où le cinéaste Denis Côté (Vic + Flo ont vu un ours) nous transporte dans un petit village fictif où le froid glacial réussit à se fait ressentir par ses superbes images et sa saisissante direction photo. Un film mystérieux, touchant, angoissant et poétique made in Québec.

Répertoire des villes disparues film

The Invisible Man (1933) de James Whale

Dû à une vilaine tempête de neige, le scientifique Jack Griffin (Claude Rains, The Wolf Man) trouve refuge dans une petite auberge où la clientèle et les propriétaires feront vite la découverte de sa terrifiante apparence. Ils seront loin de se douter que cette avalanche leur servira bientôt de moyen de défense. Un film signé James Whale (Frankenstein) et mettant également en scène Gloria Stuart (The Old Dark House, Titanic).

The invisible man film

The Lodge (2019) de Severin Fiala & Veronika Franz

Un des beaux cadeaux de 2019 est sans contredit le dernier film des réalisateurs de Goodnight Mommy, alors que deux enfants se retrouvent coincés dans un chalet enneigé avec la nouvelle conjointe de leur père. Rapidement, ils iront de surprise en surprise en découvrant peu à peu le passé trouble de cette dernière. Tourné en partie dans notre beau Longueuil, The Lodge est définitivement à voir un soir de tempête.

The Lodge film

Black Christmas (1974) de Bob Clark

Un incontournable du temps des Fêtes! Souvent copié, mais jamais égalé, la version originale de Bob Clark est parfaite pour le soir du 24 décembre. Un slasher canadien terrifant qui fonctionne toujours après plus de 45 ans! À regarder en programme double avec A Christmas Story, du même réalisateur.

Black Christmas film

Jusqu’au déclin (2020) de Patrice Laliberté

Une prémisse assez simple, mais un survival des plus efficaces qui, sans réinventer le genre, n’offre aucun temps mort. Bourré de surprises, Jusqu’au déclin réussit à garder son spectateur en haleine jusqu’à la toute fin et à faire ressentir l’hiver québécois et son climat nordique avec brio.

Jusqu'au déclin f

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×