1981 1

[⏪ 1981, l’année du slasher] Dilemme infernal numéro 40

Né dans les années 1970, ce n’est réellement qu’en 1981 que le slasher est devenu une tendance populaire au sein du 7e art. Eh oui, déjà 40 années ont passé depuis la plus grande cuvée du sous-genre horrifique. Ainsi, Kristof G. passe en mode On rembobine, afin de revisiter pour vous une douzaine des plus excitants, stressants et sanglants slashers sortis en 1981. Rendez-vous chaque dernier vendredi du mois, pour bien débuter votre «week-end de terreur»…

***

Passer des heures au club vidéo… en vain

Après The Burning, My Bloody Valentine, Home Sweet Home, The Prowler, Hell Night, Final Exam, Graduation Day, Happy Birthday to Me, Friday the 13th Part 2, Student Bodies et Halloween II, votre scribe ne savait littéralement plus quoi choisir parmi tous les autres slashers quarantenaires. Comme il y en a eu une tonne qui est sortie cette année-là (incluant bon nombre de séries B), on avait évidemment l’embarras du choix, comme dans le temps où on passait beaucoup trop de temps à regarder les pochettes de VHS dans les clubs vidéo de quartier. Et qu’on ressortait parfois bredouille faute d’avoir déniché un film assez attirant.   

De la cuvée 1981, on aurait pu choisir les méconnus Scream (pas celui de Craven, évidemment, mais avec du motocross), Bloody Moon (de l’infâme Jesús Franco), Absurd (d’Italie avec George Anthropophalus Eastman), Madhouse (aussi d’Italie), Madman (inspiré de l’histoire de Cropsey et mettant en vedette Gaylen Ross de Dawn of the Dead) ou encore Eyes of a Stranger (voyez Jennifer Jason Leigh dans son tout premier rôle!),

Il y avait aussi Don’t Go in the Woods (qui semble assez fauché merci), Nightmare (ce navet que Tom Savini ne veut pas que vous voyiez), Bloody Birthday (oui, celui avec des enfants meurtriers), Frightmare (un trip gothique avec un débutant Jeffrey Re-Animator Comb) et Just Before Dawn (aussi appellé Survivance en français, car il ressemble un peu à Deliverance), mais rien de tentait vraiment à votre scribe, qui n’arrivait pas à se décider.

Or, on se reprend sans faute à la fin décembre avec un très très fun film du réalisateur du film d’horreur préféré de Kristof G. (saurez-vous deviner?).

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×