917nX66Wh2L. SL1500

[⏪ 1981, l’année du slasher] Graduation Day: le bal de l’horreur

Note des lecteurs0 Note
3.5
Note Horreur Québec

Né dans les années 1970, ce n’est réellement qu’en 1981 que le slasher est devenu une tendance populaire au sein du 7e art. Eh oui, déjà quarante années ont passé depuis la plus grande cuvée du sous-genre horrifique. Ainsi, Kristof G. passe en mode On rembobine, afin de revisiter pour vous une douzaine des plus excitants, stressants et sanglants slashers sortis en 1981. Rendez-vous chaque dernier vendredi du mois, pour bien débuter votre «week-end de terreur»…

Graduation Day image film

Attention: le sport tue

Après The Burning, My Bloody Valentine, Home Sweet Home, The Prowler, Hell Night etFinal Exam, c’est maintenant au tour de Graduation Day, comme l’école est terminée pour l’été. AVERTISSEMENT: si vous n’avez pas vu le film, on vous suggère d’arrêter votre lecture dès maintenant et d’aller illico le visionner (en 2014, Vinegar Syndrome l’a sorti en format Blu-ray, sinon vous pouvez le louer/acheter sur YouTube, Apple TV+ et Google Play), car on débute la dissection du synopsis.

Graduation Day affiche film

En quelques mots, c’est l’histoire d’une bande de jeunes adultes en sport-étude qui sont ciblés par un mystérieux rôdeur déguisé en fanatique d’escrime (avec masque moustiquaire et costume immaculé inclus). On apprend l’identité du meurtrier qu’à la toute fin, comme dans plusieurs slashers de l’époque, à la manière du giallo italien. Et le tout se déroule autour du bal de finissants, comme dans Carrie (1976) et Prom Night, sorti l’année précédente.

Le film s’amorce sur une séquence d’olympiades étudiantes sur fond d’une pièce disco fort entraînante, avant qu’une coureuse, Laura (Ruth Ann Llorens), ne meurt mystérieusement après sa course. Après avoir rencontré un genre d’Elvis Gratton en autostop, Anne (Patch Mackenzie, une actrice télé sosie de Sean Blade Runner Young, qu’on a pu voir dans It’s Alive III), dans son beau kit d’hôtesse de l’air, arrive en ville pour l’enterrement de sa sœur, Laura. Anne en profite pour visiter le chum de cette dernière, ce frisé de Kevin (E. Danny Murphy), qui habite avec sa grand-maman dans une maison plutôt louche, car remplie de statues immenses et de pièces de taxidermie, que n’aurait assurément pas détesté Norman Bates.

Rapidement, plusieurs étudiant.e.s passent au cash: d’abord une coureuse dans les bois (Paula, jouée par Linda Shayne), suivie par un rôdeur ganté à l’italienne, alors qu’on adopte son point de vue avant qu’il ne poignarde sa victime, sous une musique appuyée aux claviers stridents, nous rappelant le classique de Carpenter instantanément.

Graduation Day image film

Au bal masqué (ohé ohé)

Vint alors le jour de la graduation, alors que se succèdent des scènes dans l’école: après une séance de déshabillage au vestiaire (pendant que le rôdeur rôde), la gymnaste Sally (Denise Cheshire) croise l’hôtesse de The Wheel of Fortune (ben oui, Vanna White, celle qui sourit depuis 1982), l’une des pimbêches du collège, avant d’aller poser en s’entraînant pour le photographe d’un journal local, et de se faire invectiver par l’exigeant coach Michaels (l’acteur culte Christopher George). Évidemment, lorsqu’elle retournera se changer, elle verra son cou transpercé par le rôdeur ganté, armé d’un chronomètre (WTF?) et d’un fleuron bien pointu. Ensuite, on continue en mode coquin avec l’arrivée de Dolores (la scream queen Linnea Quigley), qui se retrouve topless en moins de 2 minutes top chrono. Ce soir-là, les hormones toujours dans le tapis, elle se pousse du bal avec son chum Tony (Billy Hufsey), pour en forêt se minoucher et fumer un petit joint, alors que le rôdeur préfère empaler un footballeur, Ralph (Carl Ray), qui faisait son jogging dans le coin.

Pendant que des jeunes gens enjoués, sur leur 31 et fort bien coiffés, rockent et roulent en patins à roulettes aux roues pas alignées, Tony fini par se faire décapsuler au ralenti dans le bois (nous rappelant le sort d’une certaine maman sur le bord du lac Crystal). Lorsque Dolores tombe nez à nez sur la tête de son homme, surgit le tueur en kit d’escrime tout blanc, et s’en suit une course folle dans la forêt… culminant avec un coup d’épée, bien évidemment. Ah oui, il y a aussi un sauteur en hauteur (Pete, joué par Tom Hintnaus), qui tombe sur un matelas transpercé de clous de 9 pouces en s’entraînant. Ayoye.

On se gardera de vous dévoiler les twists du dernier acte, alors que nous avons droit à une découverte de cadavre sous des cris de filles, une bagarre et une poursuite pédestre, des aveux et des polices, avant d’enchaîner une couple d’autres retournements (dont un inspiré de cet influent classique qu’est Psycho — musique pastichée incluse), avant de courir (encore!) jusqu’au stade et de finir à la cache à cadavres. Ouf. ‘Faut être en forme!

Graduation Day image film

Que sont-ils devenus?

Cette production Troma Team pré-The Toxic Avenger (1985), réalisée et scénarisée par Herb Freed (Haunts, Beyond Evil), doit beaucoup au montage dynamique de Martin Jay Sadoff. Ce dernier a ensuite monté Friday the 13th Part VII :The New Blood (1988), après avoir supervisé les effets 3D du 3e volet de la même franchise (Friday the 13th Part III) en 1982.

Parlant de notre gardien de but préféré (alors que la province est en mode go habs go), lors du bal, le groupe de rock new wave (et ses membres maquillés!) qui performe est nul autre que Felony (actif en 1974 et 1991), qu’on retrouve sur la trame sonore de Friday the 13th Part VI: Jason Lives aux côtés d’un trio de pièces d’Alice Cooper. Felony comprend les frangins Jeff (voix) et Joe Spry (guitare/voix), qui semblent apparentés à l’acteur Virgil Frye, qui joue ici l’officier de police MacGregor. Le groupe est complété par une autre paire de frères, Danny (claviers) et Steve Sands (à la sono). En plus des trois pièces qu’on entend dans Graduation Day, le groupe a fait paraître trois albums et une poignée de simples. Par ailleurs, la musique pas subtile du film a été composée par Arthur Kempel (1945–2004), qui a travaillé sur des longs-métrages comme The Arrival (celui de 1996), Casper, Double Impact avec JCVD et Ninja III The Domination (!!!).

Au niveau distribution, on doit vous avertir que Michael Pataki, celui qui interprète le directeur d’école, monsieur Guglione, joue très gros et nous a fait bien rire! On a ensuite pu le voir dans Dead and Buried (aux côtés de Robert Englund!) et Halloween 4. Dans sa carrière, Cheshire (qui joue la gymnaste Sally) n’a jamais eu à apprendre beaucoup de texte, car elle est d’abord et avant tout cascadeuse. Elle a travaillé sur tout plein de blockbusters comme Jaws, The Goonies et Cocoon. Elle a aussi pu incarner une extra-terrestre dans Men in Black II, de même que des gorilles sur Mighty Joe Young et Gorillas in the Mist. Eh ben.

Finalement, les fans d’horreur et de série B connaissent très bien Quigley, pour l’avoir vue plus ou moins vêtue dans beaucoup de films cultes comme Return of the Living Dead (la punkette trash!), Night of the Demon (son rouge à lèvres!!) et autres Hollywood Chainsaw Hookers (aux côtés de Gunnar Leatherface Hansen). Celui qui joue le coach, George (1931-1983), est aussi relativement connu, ayant joué dans quelques classiques du cinéma crade, tels que The Exterminator (vous souvenez du gars au casque de moto affublé d’un lance-flamme?), City of the Living Dead (ultra-gore délire signé Lucio Fulci!), Mortuary (quelle belle affiche/pochette!!) et Pieces (oui, Pieces!!!).

Bref, si vous filez school’s out, Graduation Day est pour vous.

Graduation Day (1981) ORIGINAL TRAILER [HD 1080p]
Note des lecteurs0 Note
3.5
Note Horreur Québec
Horreur Québec
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure. ?