Canada hanté: 10 destinations pour un roadtrip horrifique

D’accord, le Canada n’a rien de l’Écosse ou de la Roumanie. Reste que même sans châteaux gothiques et comtes sanglants, le pays a produit une quantité raisonnable de fantômes d’un océan à l’autre. Faites le plein et n’oubliez pas votre planchette Ouija et votre enregistreuse à EVP: vous en aurez besoin pour communiquer avec les esprits qui hantent les dix lieux les plus hantés du Canada.


Cap sur Victoria en Colombie-Britannique, direction Caidgarroch Castle. Construit entre 1887 et 1890 par Robert Dunsmuir, un immigrant écossais ayant fait fortune dans l’exploitation du charbon, le château serait hanté par sa veuve qui souffrirait encore dans l’au-delà des disputes que le partage de la fortune familiale aurait causées. Le spectre d’une servante et celui d’une petite fille y auraient été également aperçus. Les phénomènes inexpliqués répertoriés incluent des courants d’air glacial, de la musique spectrale et une odeur de bougie… On y aurait aussi vu les pieds d’une dame qui descend les escaliers.

Caidgarroch Castle
Référence: https://www.facebook.com/craigdarrochcastle/

Depuis les années 1920, on chuchote que le spectre d’une mariée hante la salle de bal du luxueux hôtel Fairmont Banff Springs en Alberta, où elle n’a pas eu l’occasion de danser de son vivant: la pauvre se serait rompue le cou en trébuchant dans les escaliers (d’autres disent que sa robe aurait pris feu au contact d’une bougie). Elle n’est pas seule à hanter les lieux. Si, lors de votre séjour, un vieil Écossais en uniforme vous offre son aide, il ne s’agit pas d’un employé comme un autre: décédé en 1975, le portier Sam the Bellman continue de prêter main-forte à ses collègues, à en croire la rumeur. Enfin, inutile de demander à dormir dans la chambre la plus hantée de l’hôtel, la 873, puisqu’elle est condamnée. La porte menant à cette chambre où des empreintes sanglantes apparaitraient sur les murs a été carrément retirée!

Banff Fairmount
Référence: https://www.fairmont.com/banff-springs/

Relocalisée au parc Heritage de Calgary, la maison Prince appartenait à un homme d’affaires prospère du même nom ayant survécu à ses trois premières épouses, toutes décédées sur une période de dix ans. L’une d’elles, Emma, aurait été confinée au grenier, où elle est morte de tuberculose. Comme dans à peu près n’importe quelle maison hantée, c’est une femme vêtue d’une robe blanche qui occupe toujours les lieux, berçant son bébé dans la nurserie. La demeure est reconnue pour ses portes qui s’ouvrent, ses objets qui se déplacent et ses ampoules qui s’éteignent sans raison.

Maison Prince
Référence: Tom Tworow sur Flickr

Le restaurant Keg Mansion de Toronto accueille sans cesse de nouveaux visiteurs, mais il loge également les mêmes depuis plusieurs siècles. Le manoir où il se trouve appartenait jadis aux Massey, une riche famille d’entrepreneurs à qui l’on doit aussi le nom de la salle de concert Massey Hall. À la mort de la bien-aimée Lillian Massey en 1915, les domestiques auraient été si éplorés qu’une bonne se serait même suicidée; son esprit, de même que ceux d’autres employés et d’un petit garçon, auraient l’habitude de tenir compagnie aux clients et au personnel du restaurant. Psst… même si cet incident n’aurait rien à voir avec les fantômes, un homme a été sérieusement blessé en 2016 lorsqu’il est tombé à travers une fenêtre de toit!

Keg Mansion
Référence: https://www.thestar.com/news/gta/2016/02/14/man-falls-through-skylight-at-keg-mansion.html

De 1862 à 1972, le Ottawa Jail Hostel a servi de prison haute sécurité, une chose que ses fantômes ne sont pas prêts d’oublier. Le terrain de plusieurs exécutions, le Carleton County Jail «logeait» ses prisonniers dans de toutes petites cellules et les enterrait sur son terrain. Aujourd’hui, les plus courageux peuvent y louer une cellule, dont certaines possèdent même encore les barreaux d’origine, et visiter le couloir de la mort et la potence. Le spectre le plus célèbre serait celui de Patrick James Whelan, pendu en 1869 pour l’assassinat du politicien Thomas D’Arcy McGee: Whelan aurait l’habitude d’apparaître au pied du lit des logeurs, une Bible à la main.

Ottawa Jail Hostel
Référence: https://www.dangerous-business.com/2012/01/my-night-in-prison/

Impossible de passer à côté des Plaines d’Abraham de Québec, où s’est déroulée la bataille ayant déterminé le destin de la Nouvelle-France. En plus des quelques 600 soldats qui y ont perdu la vie, plusieurs prisonniers y ont rendu l’âme lors d’exécutions publiques. Les plus célèbres spectres des Plaines? David McLane, un Américain exécuté sans preuves pour trahison à la fin du dix-huitième siècle, et la Dame Blanche du cap Diamant. De son vrai nom Éloïse de Volayne, cette dernière était aussi belle que cruelle. Mettant au défi les hommes voulant l’épouser de gravir la falaise à cheval, elle les aurait regardés échouer et mourir sans broncher. Un destin identique l’attendait: la belle dame aurait perdu l’équilibre et serait elle-même tombée après avoir été rejetée par le seul homme ayant réussi l’exploit.

Plaines d'Abraham
Crédit photo: Audet Photo

L’asile de Saint-Clotilde-de-Horton a été construit en 1939 pour servir de monastère puis de centre d’enseignement. Après un premier incendie ayant causé trois morts en 1958, il a été reconverti en hôpital psychiatrique… avant de brûler de nouveau trente ans plus tard, prenant la vie de neuf malades qui n’ont pu être évacués à temps. Un lieu privilégié par les explorateurs urbains et les chasseurs de fantômes, le bâtiment abandonné est officiellement condamné depuis l’automne 2017 puisqu’il est jugé trop dangereux. APPA Paranormal et Christian Lepage ont tout deux visité cet édifice lugubre.

L’asile de Saint-Clotilde-de-Horton
Référence: Éric Beaupré

Les touristes adorent les phares, et les fantômes aussi! Celui de Peggy’s Cove, en Nouvelle-Écosse, se dresse fièrement sur la côte de la baie St. Margarets. On raconte que plusieurs visiteurs y ont aperçu une femme vêtue d’une robe bleue se tenant, les bras ouverts, sur le bord des rochers, comme si elle se préparait à sauter. Celle-ci aurait disparu à chaque fois que quelqu’un aurait accouru pour la secourir. On en sait peu sur cette dame qui hanterait le phare et ses environs, mais plusieurs pensent qu’il s’agirait d’une jeune femme nommée Margaret qui aurait émigré au Canada en laissant ses enfants en Europe. Pour faire sourire sa femme inconsolable, son mari aurait exécuté une danse sur les rochers mais serait tombé à la mer, où elle aurait sauté à sa suite.

Peggy's Cove Phare
Référence: https://www.novascotia.com/fr/see-do/attractions/peggys-cove-village-and-lighthouse/1468

En 1891, le SS Ottawa a chaviré, entraînant la mort de l’hôtesse Annie Lindsey. Son cadavre a été mis en terre au cimetière de Seal Island à Argyle, en Nouvelle-Écosse, mais plusieurs personnes prétendent qu’elle aurait été enterrée vivante et qu’elle hante encore les lieux. Cela dit, plusieurs victimes d’accidents de bateau reposent à Seal Island. Il semblerait même qu’au dix-neuvième siècle, vingt-et-un cadavres y ont été enterrés le même jour!

Seal Island
Référence: https://novascotiaconnect.cioc.ca/record/BAR0033

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.