caveat2

[Critique] Caveat: un huit clos rural anxiogène

Note des lecteurs8 Notes
3.5
Note Horreur Québec

Premier long-métrage de Damian Mc Carthy, le huis clos rural Caveat offre tous les avantages d’une retraite au chalet… si l’austérité, la bizarrerie, les bruits dans la nuit et ce-qui-se-cache-dans-la-cave ne vous inquiètent pas trop.

Tout commence quand Isaac (Jonathan French) accepte un étrange travail, celui de s’occuper d’une vieille maison et, par la même occasion, de veiller sur Olga (Leila Sykes), une jeune femme en deuil. Une proposition qu’il lui semble difficile de refuser, mais dont les singulières conditions vont doucement transformer le court séjour en cauchemar.

Dès les premiers instants, le film déroute par son entrée en matière. Une jeune femme, le visage en sang, se ballade dans une maison avec un lapin mécanique décrépi. Un homme au regard hagard semble accepter un peu trop facilement les contraintes improbables de son nouvel emploi. Une maison isolée et détériorée qui semble d’emblée renfermer un secret. Tous les éléments sont réunis pour susciter notre curiosité.

Cependant, plus que l’histoire, c’est par son esthétique et son atmosphère que Caveat réussit à séduire. Les scènes se déroulent dans un cadre intime et sombre, composé de très beaux plans claustrophobes et parfois surréalistes (du directeur de la photographie, Kieran Fitzgerald). Le film travaille le mystère à même l’espace, nous isolant avec des personnages incertains et abrupts, au bord de la folie. La répétition de leurs allers-retours entre les différentes pièces de la maison renforce la sensation d’être pris au piège avec eux.

Caveat affiche film

Le rythme lent de la réalisation, qui semble occasionnellement se perdre en longueur, revient toutefois toujours nous chercher en parsemant le film de scènes et anecdotes surprenantes. En évitant tout sensationnalisme, Mc Carthy distille tranquillement suspens et angoisse. Ce faisant, il joue habillement de différents genres pour brouiller les pistes et ancrer son film dans un récit unique.

Caveat est un film indépendant comme on aimerait en découvrir plus souvent. Il sera disponible sur Shudder, à partir du 3 juin 2021.

Caveat - Official Trailer [HD] | A Shudder Original

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×