[Critique] Corporate Animals: les plaisirs de la chair

3
Note Horreur Québec

La présidente sans scrupule (Demi Moore) d’une compagnie d’ustensiles mangeables et son équipe d’employés, plus idiots les uns que les autres, se retrouvent coincés dans une caverne du Nouveau-Mexique et doivent trouver le moyen de survivre jusqu’à ce qu’on vienne les sauver… si sauvetage il y a. Patrice Brice, réalisateur de Creep (et sa suite), plonge maintenant dans la comédie avec Corporate Animals en s’associant au scénariste Sam Bain, surtout connu pour ses créations télévisuelles.

Corporate Animals affiche filmSans trop en dévoiler, disons que ce quatrième long-métrage du réalisateur, mélangeant humour grivois et cannibalisme, se laisse dévorer tel un long épisode de Santa Clarita Diet. Malgré qu’ils soient parsemés de quelques blagues douteuses ici et là, les dialogues teintés de sarcasme et d’humour noire fonctionnent bien et on se surprend souvent à rire aux éclats. Plusieurs références à la culture populaire ajoutent un brin de folie dans cette histoire abracadabrante mettant en scène des personnages plus que colorés.

Étonnement à l’aise dans la comédie, Demi Moore (Ghost, G.I. Jane) se débrouille plus que bien dans la peau d’une femme d’affaire égoïste et prête à tout pour sauver sa peau… et uniquement la sienne. S’ajoutent à la distribution plusieurs visages connus de l’humour, notamment Karan Soni (Deadpool, Ghostbusters), Nasim Pedrad (Scream Queens, Saturday Night Live) et Ed Helms (trilogie The Hangover). Tombant parfois dans le cabotinage, l’équipe d’acteurs crée tout de même une belle dynamique dans ce huis clos où règlements de comptes et événements sinistres auront lieu.

Corporate Animals film image

La réalisation de Brice reste plutôt quelconque. Même si son film est tourné de manière assez conventionnelle, il faut toutefois souligner la jolie séquence mélangeant réel et animation, lors d’une scène onirique mettant en vedette le personnage de Freddie. Un bel ajout.

Ne réinventant absolument pas la roue et n’aidant pas non plus à la faire tourner, Corporate Animals reste, malgré une bande-annonce peu prometteuse, une comédie macabre surprenante. Sans être inoubliable, elle réussit certainement à nous décrocher quelques sourires ainsi que plusieurs rires jaunes.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.