MV5BNzEyMTFlM2QtYzI1NC00MTk0LTk5ZjctYTA1OGM3ODNjNmM5XkEyXkFqcGdeQXVyMTQ1OTI5ODA@. V1

[Critique] Dark Light: une lueur dans la nuit

Note des lecteurs0 Note
3
Note Horreur Québec

Dark Light débute de manière très efficace. Annie Knox (Jessica Madsen) arpente les pièces de la ferme familiale, armée d’un fusil de chasse, tandis que sa fille Emily (Opal Littleton) se cache dans un placard de sa chambre. Tente-t-elle d’échapper à sa propre mère ou y a-t-il quelqu’un ou quelque chose d’autre dans la maison? Le doute naît dans notre esprit, comme dans celui-ci de son ex-mari (Ed Brody); surtout qu’Annie le blesse gravement en faisant feu sur lui. Emily disparue, la police soupçonne Annie de l’avoir assassinée.

Dark Light affiche filmLe réalisateur Padraig Reynolds (Open 24 Hours) tente de brouiller les cartes, juxtaposant les scènes précédant le drame avec celles de l’interrogatoire d’Annie avec la sheriff Dickerson (Kristina Clifford). On remarque ici une première caractéristique intéressante du film: la présence d’un casting avant tout féminin. Jessica Madsen, que les cinéphiles ont pu apercevoir dans Leatherface, ainsi que dans Rambo: Last Blood, tire d’ailleurs son épingle du jeu. Avec un tel scénario, elle aurait pu facilement sombrer dans l’interprétation d’une mère hystérique, mais que nenni. Elle fait preuve d’une sobriété digne d’une Ellen Ripley et son petit regard effronté en fait la candidate idéale pour ce rôle de femme soupçonnée d’infanticide.

Malheureusement, malgré la solidité de l’interprétation de Jessica Madsen, Dark Light est loin d’être un chef-d’œuvre. La crédibilité de certaines scènes est questionnable (jouer à cache-cache avec sa fille dans un champ de maïs la nuit ne semble pas une idée très brillante) et certains personnages sont mal exploités. Walter Simms par exemple (interprété par Gerald Tyler), un complotiste qui connaît très bien les créatures qui tourmentent Annie, sort de nulle part et prend une décision particulièrement stupide. Le tout se termine sur une conclusion un peu maladroite.

En fait, le scénario de Dark Light, et les créatures proposées, semble tout droit sortis d’un épisode de X-Files, mais sans Fox Mulder et Dana Scully. La faute d’un manque de moyens? C’est possible. Au final, Dark Light est une œuvre sympathique et divertissante, mais loin d’être transcendante.

Le film est disponible en DVD, ainsi que sur Netflix, Google Play, Prime Video et iTunes.

DARK LIGHT Official Trailer (2019) Horror Movie

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×