[Critique] Monster Hunter: lancer trente dollars par les fenêtres

Note des lecteurs3 Notes
1.5
Note Horreur Québec

Un groupe de militaires en mission dans le désert se voit subitement projeté dans un univers inconnu où vivent de dangereux monstres.

Avec cette adaptation cinématographique d’un célèbre jeu vidéo, Monster Hunter donne un autre exemple d’incompatibilité entre les deux médiums. Même en s’attendant à un gros nanar créé pour amuser la galerie sans susciter la moindre cogitation, il devient difficile d’y trouver la moindre satisfaction.

Le cinéaste Paul W.S. Anderson (Resident Evil) refait équipe avec sa conjointe, l’actrice Milla Jovovich, pour nous livrer un énième long-métrage sans consistance, attribut marquant presque la totalité de sa filmographie.

Monster Hunter affiche filmSignant également le scénario (y en a-t-il vraiment un?), l’artiste se complait à nous imposer un récit sans âme dans lequel il insère quelques ingrédients mémorables du jeu. Encore ici, assumer le retranchement volontairement caricatural de certains enjeux ne suffit pas à combler l’artificialité de la trame. Les développements sont plus débiles les uns que les autres, et ne servent qu’à plagier honteusement des films similaires ayant connu du succès. Alien, Starship Troopers, Pitch Black, nommez votre classique favori et vous pouvez être certain qu’Anderson est allé y chercher malhabilement des emprunts.

Ce qui ne laisse également aucune chance au long-métrage, c’est la réalisation tapageuse qui opte pour un montage épileptique étourdissant. On a l’impression que lors de certaines séquences, la durée des plans se calcule en millisecondes. Les scènes d’action deviennent donc confuses et agaçantes. La surenchère d’effets numériques inégaux accentue d’autant plus l’égarement d’une histoire dont la cohérence ne tient déjà qu’à un fil. Lorsqu’il met en scène des épisodes plus calmes, le manque de finesse dans la direction d’acteurs fait sourire.

Heureusement, l’actrice Milla Jovovich, qui a joué des dizaines de fois le même rôle auparavant, démontre un certain charisme lorsque vient le temps de se jeter par terre, de rouler sur le sol et de courir.

Avec la tarification des films en vidéo sur demande premium, investir ce trente dollars sur l’un des jeux vidéo semble une option plus rentable.

[NDLR: Monster Hunter est maintenant disponible à prix régulier sur les plateformes de vidéo sur demande.]

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.