S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
[Critique] The House (Huset): le minimal qui tue
1.5Note Horreur Québec
Note des lecteurs: (0 Vote)

Ça fait un moment déjà qu’on veut mettre la main sur The House (Huset). Une projection spéciale du film norvégien avait eu lieu en 2016 au Cinéma du Parc à Montréal, puis ensuite, plus rien. Merci à la compagnie de distribution Artsploitation Films, car on a maintenant enfin droit à une version DVD du film, disponible en importation américaine en date d’aujourd’hui.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, deux officiers nazis escortent un prisonnier norvégien au travers des bois, mais finissent par se perdre dans les conditions hivernales difficiles. Il trouveront refuge dans une petite maison damnée où il perdront encore plus le Nord.

Le film intrigue puisqu’on propose une croisement entre nazisploitation et exorcisme, un phénomène qu’on n’a pas pu observer très souvent. Dès les premières scènes, on comprend être en face d’un très maigre budget: trois personnages, aucune représentation de la guerre ou de l’époque (à part les costumes) requise et un lieu unique. Le genre de petit film minimal et à huis clos étranger qui réussit souvent à nous servir quelque chose de différent. Malheureusement, ce n’est pas le cas ici.

Si le cinéaste Reinert Kiil (Christmas Blood (Juleblod)) installe lentement l’atmosphère de son film avec des scènes franchement intrigantes, comme ces long-plans de couloirs ou de pièces vides, le mystère cède rapidement place à l’ennui. D’une part, le film devient franchement redondant alors que les hommes inspectent les recoins de cette étrange maison à répétition, sans y trouver grand chose. De l’autre, le scénario nous présente des dénouements extrêmement clichés, qui tardent à venir et qu’on a déjà pu observer dans bon nombre de films d’horreur depuis les années 90.

Mais ce qui tue encore plus, c’est que même si la promotion du film s’effectue autour de cet exorcisme qu’on imagine terrible, on n’en verra finalement pas grand chose, sinon que quelques minutes suggérées. Reste l’interprétation qui au moins s’avère plutôt efficace de l’ensemble de la distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.