TPBE KS 052
The Pale Blue Eye. Christian Bale as Augustus Landor in The Pale Blue Eye. Cr. Scott Garfield/Netflix © 2022

[Critique] The Pale Blue Eye: une enquête aussi pâle que l’œil

Qui ne salive pas à l’idée de s’imaginer Edgar Allan Poe enquêter sur une série de meurtres? C’est ce que nous annonçait The Pale Blue Eye, dernier thriller gothique de Scott Cooper (Antlers) attendu chez Netflix en début d’année 2023. Christian Bale, Harry Melling, Gillian Anderson, Robert Duvall, Charlotte Gainsbourg: la distribution avait aussi de quoi attirer l’attention.

En 1830, un détective dépressif et alcoolique se voit invité à enquêter sur un meurtre ayant lieu au sein d’une École militaire. L’un des membres du corps étudiant, un poète nommé Edgar Allan Poe, deviendra très vite son bras droit.
the pale blue eye affiche film

The Pale Blue Eye marque la troisième collaboration entre le cinéaste Scott Cooper et l’acteur Christian Bale. Adaptée du texte de Louis Bayard, l’intrigue propose l’idée que si le génie que fut Edgar Allen Poe se voyait impliqué dans la résolution d’une série de meurtres, il saurait démasquer rapidement le coupable, ou deviendrait lui-même un suspect.

Si le scénario tente des réflexions parfois pertinentes sur le deuil, les remords et la vengeance à travers un récit d’enquête, le mystère manque toutefois de saveur. On tente tellement de garder secrète la moindre distorsion de normalité entourant les peu nombreux suspects qu’une sorte de froideur clinique empêche de nous investir dans l’histoire. C’est comme si le film était construit pour que le spectateur y savoure une seconde écoute, mais il aurait peut-être fallu d’abord nous donner envie de le revoir.

La réalisation soignée de Cooper réussit à instaurer un climat gothique et inquiétant grâce à la photographie et aux décors raffinés, mais l’ensemble ne décolle pas.

Christian Bale est très investi dans son rôle et Harry Melling fait de son mieux pour composer un Poe coloré, même si le rôle semble quelque peu caricatural. La distribution secondaire somptueuse sur une affiche est peut-être la plus gaspillée de 2022, reléguant à des rôles de soutiens caricaturaux des acteurs de grands talents.

Au final, The Pale Blue Eye est un film passable qui se regarde aisément, malgré un rythme déficient et certains éléments discutables.

The Pale Blue Eye arrive le 6 janvier prochain chez Netflix.

Note des lecteurs1 Note
Points forts
La présence inébranlable de Christian Bale
Le visuel splendide
Points faibles
le manque de rythme dans la manière de délier l'intrigue
Le gaspillage du talent de grands acteurs dans des rôles sans consistance
3
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×