[Fantasia 2019] Entrevue «Critters Attack!» avec le cinéaste Bobby Miller et les acteurs Tashiana Washington et Jaeden Noel

Pas moins de vingt-sept ans après le dernier long-métrage mettant en vedette les boules poilues venues de l’espace, le nouveau Critters Attack! arrive aujourd’hui en format Blu-ray et vidéo sur demande.

Le réalisateur Bobby Miller était de passage la semaine dernière pour nous présenter ce cinquième volet de la franchise en grande première mondiale à Fantasia, en compagnie des acteurs Tashiana Washington et Jaeden Noel.

Horreur Québec n’a pu résister à l’envie d’aller leur parler:


Critters Attack Affiche filmHorreur Québec: Bobby, le fan en moi se meurt de te demander cette question: quand on tourne un film comme Critters Attack!, est-ce qu’on n’a pas envie de garder une marionnette en souvenir?

Bobby Miller: Je ne sais pas si je peux répondre à cette question [rires]. J’en ai gardé une que j’ai installée dans mon bureau. Ce n’est pas une des très populaires. Elles sont tous égales, mais disons que c’est l’une de celles que l’on mettait en arrière-plan et qui ne manquera à personne.

HQ: Même s’il aurait eu l’étoffe pour sortir en salles, Critters Attack! est tourné pour aller directement vers le marché vidéo. Est-ce que ça change quoi que ce soit quand on réalise?

Bobby Miller: Pas vraiment. Le film sort bientôt en Blu-ray et sera sur la chaîne SyFy en octobre. La seule chose qui a été différente pour moi, c’est de travailler avec un horaire de télévision. Il fallait que tout soit prêt à temps, mais mon approche de réalisateur a été la même, je crois.

HQ: Tashiana, ton personnage n’est pas sans rappeler Bradley Brown du premier film à différents niveaux, mais la différence est que tu arrives avec une franchise qui a plus de trente ans d’histoire, et est maintenant rendue à l’épisode cinq.

Tashiana Washington: Étrangement, ça n’a pas été si difficile. Les conversations que j’ai eues avec Bobby sur le plateau m’ont aidé à développer le personnage. J’ai eu un mot à dire et jamais je n’ai ressenti de pression, sauf lorsque j’ai tourné avec Dee Wallace. Là je me suis dit: «Mon dieu, je joue avec une légende!». Mais honnêtement, l’atmosphère a toujours été très zen sur le plateau. Bobby nous donnait le ton. Il nous aidait à rester calme et à avoir du plaisir.

HQ: Jaeden, tu es trop jeune pour avoir réellement connu la franchise à sa sortie, mais quand tu as su que tu jouais dans le film, as-tu essayé de comprendre le culte?

Jaeden Noel: Tu as raison, en partie, de dire que c’était plus difficile de saisir l’impact de la série. Je n’ai pas grandi avec les films Critters et je n’étais pas familier avec eux. J’ai fait un peu de recherche et j’ai bien vu que les gens adoraient ces films. Ce n’était pas si difficile, par la suite, même si je suis plus jeune.

Critters Attack film

HQ : Bobby, Shudder a livré une série avec les Critters récemment. Est-ce qu’il y a eu un impact sur les processus à cause de ça?

BM: La série a été faite avant que je ne sois impliqué dans le projet, et je ne l’ai pas vu. Je savais qu’elle existait, mais j’ai travaillé de mon côté sans la moindre influence, comme eux ne l’ont sûrement pas été par nous.

JN: Moi, je ne le savais pas et Tashiana m’a envoyé l’affiche de la série.

TW: J’ai un secret à confesser à ce propos. Lorsque nous étions à Cape Town pour tourner le film, j’ai regardé sur Instagram en inscrivant hashtag Critters et évidemment j’ai vu que les gens aimaient encore les films originaux et espéraient un nouveau film. Et j’ai vu une photo de la série et j’ai été mortifiée de terreur. Je me suis dit: «Oh mon dieu, ils font le même film que nous faisons, mais ailleurs.» Je n’ai rien mentionné à personne, car je ne savais pas comment l’équipe aurait pu réagir. J’ai découvert que c’était déjà tourné, mais ça m’a causé un grand stress.

HQ: Est-ce qu’à un certain moment dans le processus, vous avez envisagé de ramener Scott Grimes, ne serait-ce que pour un caméo?

BM: Non. Il n’en a jamais été question. Ce qu’il faut comprendre, c’est que dans ma tête, les bestioles sont revenues sur Terre après le premier film et ont tué tous les membres de la famille Brown, sauf la mère. C’est le background que je transportais en moi durant le tournage. Je suis dément et je l’admets. C’est ce qui explique que Dee est dorénavant une chasseuse de prime. Dans cette version de mon imaginaire, et cela ne plaira certainement pas aux fans, Bradley Brown est mort. Tout ceci pour en venir au fait que nous n’avons aucunement abordé Scott. Nous avons essayé de ramener Leonardo DiCaprio, mais il n’était pas disponible [rires].

HQ: Sauf que dans le film, Dee Wallace ne s’appelle plus Helen Brown, mais Tante Dee. Est-ce que c’est une façon de souligner qu’elle est la tante spirituelle de tous les fans?

BM: Oui, oui, tout à fait.

TW: Ça ferait un bon slogan. «La tante de tout le monde». [rires]

HQ: En parlant de Dee Wallace, elle avait mentionné sa déception de ne pas avoir été invitée à revenir dans le second film. Quelle a été sa réaction quand vous lui avez proposé de revenir?

BM: Elle était très excitée par l’idée de jouer une chasseuse de primes bad ass. Avec les années qui sont passées, elle est restée pour plusieurs la maman de E.T.. C’était comme une façon de jouer un contre-emploi.

Critters Dee Wallace

HQ: Vous avez aussi ramené cette boule gigantesque du deuxième film formée par des Critters et cette fois, elle dévale un escalier. Avez-vous principalement utilisé les mêmes procédés qu’on a pu voir dans le making-of du second film?

BM: J’avais commandé le coffret d’Afrique pour faire regarder le making-of dont tu me parles à mon équipe technique. Nous manquions de temps et ce que les frères Chiodo ont accompli était phénoménal. Donc, pour la boule géante, c’est encore les mêmes techniques. La boule est très longue à fabriquer. Mes techniciens m’ont mentionné qu’ils avaient incorporés des Critters utilisés pour les premiers films dans cette sphère. Au début, je croyais qu’ils blaguaient, mais en les regardant de plus près, j’ai compris que certaines têtes étaient plus vieilles. J’aimais l’idée.

HQ : Vous avez donné un nouveau look à vos monstres. Ils sont un peu plus gros, mais certains sont dorénavant dissociables, un peu comme dans Gremlins 2: The new Batch. D’où est venue cette idée?

BM: Nous avions de bons techniciens qui nous ont proposé des idées. L’un a une cicatrice, un autre est chauve. Je voulais qu’on en reconnaisse certains.

TW: Le chauve est mon favori!

BM: Le chauve est le favori de tout le monde!

HQ: Si le film rencontre un succès, tu aimerais revenir à la charge avec Critters Attack 2!?

BM: Certainement. J’adorerais ça.


Nous souhaitons donc revoir le trio dans une possible suite.

Consultez notre couverture Fantasia 2019

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.