ode to nothing 4

[Fantasia 2019] Ode to Nothing: s’accrocher à la mort

Note des lecteurs3 Notes
4.5
Note Horreur Québec

Convaincue que le cadavre anonyme qu’on lui a livré lui apporte la chance, une propriétaire de pompes funèbres au bord de la faillite développe une affection particulière pour la dépouille.

On dit souvent que Fantasia est une période de délires où des fans de films de genre se regroupent pour festoyer, mais on oublie aussi à quel point les organisateurs savent jouer avec les atouts majeurs d’un cinéma plus répertoire pour offrir une vitrine sur le cinéma. Ode to Nothing (Oda sa wala) est un film lent, sans agitation, où le dégoût ne vient pas des scènes gores, mais de la gravité du propos. Ce n’est certes pas un titre pour tous, mais cela n’en fait pas moins un film exceptionnel. Et ce n’est pas pour rien qu’il s’est mérité trois prix au festival QCinema de Quezon dont meilleur scénario, meilleur réalisateur et meilleur film.

Ode to nothing affiche film

Écrit et réalisé par Dwein Ruedas Baltazar, Ode to Nothing présente un scénario assez riche, malgré la simplicité apparente de sa trame. On se dit rapidement qu’on a vu similaire avec le Nekromantik de Jörg Buttgereit, mais au final, difficile de proposer des films aussi éloignés. Nous sommes ici confrontés à un film qui parle de la famille et de cette distanciation que cause la mort. S’agit-il d’un gros mélodrame matinée d’horreur ou d’une comédie très noire illustrant une famille dysfonctionnelle? Un peu des deux, probablement.

La réalisation experte du cinéaste nourrit certains plans fixes d’une multitude de ramifications secondaires. Baltazar est tout un conteur d’histoire et sa maîtrise du langage filmique donne une ouverture sur l’intériorité des personnages. Le visuel, extrêmement léché, donne une splendeur à la laideur qu’il met en images, ce qui l’amplifie.

L’actrice Marietta Subong porte le film sans la moindre fausse note. Sautant d’un registre à l’autre, elle est irréprochable et émouvante.

Un très grand film, contemplatif certes, mais d’une profondeur et d’une justesse gargantuesque. Il faut remercier le festival pour ce cadeau.

[maxbutton name= »btnFantasia »]

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×