[Fantasia 2019] The Wrath: mort, vengeance et belle-famille

Note des lecteurs1 Note2.2
2.5
Note Horreur Québec

Au courant des dernières années, la Corée du Sud a offert d’excellents films aux festivaliers de Fantasia tels que Train to Busan et The Wailing. Pour son second long-métrage, le réalisateur Yoo Young-seon (The Wicked) nous propose The Wrath, un remake du film Women’s Wail paru en 1986.

À l’époque féodale, un mauvais sort s’abat sur un clan riche et puissant: les jeunes héritiers meurent tragiquement lors de leur nuit de noces. Cette malédiction menace la pérennité de la lignée familiale au plus grand désarroi de Madame Shin (Ses Young-hee, The Accidental Detective), devenue chef de la famille depuis la disparition de son mari. Fort heureusement, Ok-bun (Son Na-eun, Marrying the Mafia 5: Return of The Family), une jeune orpheline nouvellement arrivée dans la maisonnée, tombe enceinte de l’un des fils. La mère en devenir est maintenant la cible d’un fantôme vengeur, mais celle-ci est déterminée à lever le voile sur les secrets familiaux de son nouveau clan.

The Wrath affiche film

Young-seon nous présente une histoire classique de fantôme assoiffé de vengeance. Il emprunte même des éléments au conte de Cendrillon: la belle-mère froide et distante, et les soeurs mesquines et jalouses. Il ne manque plus que la fée marraine et le prince charmant pour que la reconstitution soit complète. Le réalisateur coréen nous en met plein la vue avec des costumes d’époque d’une grande beauté et certaines images esthétiquement parfaites. L’atmosphère est glauque et pesante à certains moments. La scène d’ouverture avec le boucher et ses nombreux couteaux accrochés au plafond fait d’ailleurs frissonner par sa brutalité. De plus, l’ensemble des acteurs s’en tire de façon très respectable, mais c’est surtout Lee Tae-ri qui se faire remarquer. Ce dernier vole effectivement la vedette en interprétant habilement un exorciste semblant sortir tout droit de l’univers de la série de jeux vidéo Final Fantasy.

Par contre, le problème du long-métrage de Young-seon est qu’il est complètement générique. The Wrath a beau être visuellement splendide, il manque cruellement d’âme. Rien ne le distingue vraiment des autres films du même genre et plusieurs l’auront vite oublié. Le cinéaste, également scénariste, a manqué l’occasion parfaite d’ajouter un brin d’originalité à son histoire abordée mille fois au cinéma. De plus, on a vite l’impression qu’on tente de nous faire peur à tout prix avec des jump scares si prévisibles qu’ils en deviennent inefficaces.

Les deux dernières minutes du film viennent malheureusement au final gâcher le visionnement par sa facilité et son dénouement totalement ridicule.

Consultez notre couverture Fantasia 2019

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.