hunted graded still 2 29484 200820 110034 1

[Fantasia 2020] Hunted: f*ck you gros méchant loup

Note des lecteurs3 Notes
3.5
Note Horreur Québec

Alors que Coralie Fargeat enfonçait le dernier clou au cercueil du sous-genre rape & revenge en 2017 avec Revenge et que Samara Weaving venait botter des culs avec le survival féministe Ready or Not à Fantasia l’an dernier, voilà qu’Hunted débarque en première mondiale au festival avec ses gros sabots. La production franco-belge de Vincent Paronnaud (Persepolis) jongle entre les deux univers pour une partie de chasse plutôt rassasiante.

Évitons de trop en dévoiler en disant simplement qu’une jeune femme (convaincante Lucie Debay, La confession) n’a pas rencontré les bonnes personnes lors d’une sortie en boîte. Maintenant pourchassée, elle doit tenter de survivre à la nuit qui sera longue et ardue.

Hunted affiche filmLa notion de chasseur et de proie s’exploite au maximum dans Hunted, notamment avec la faune qui se joint au récit comme dans un Disney classé 18 ans et plus pour violence et gore. Notre héroïne arbore d’ailleurs son anorak à capuche rouge pendant toute la durée du métrage; une référence peu subtile, mais qui la met bien en contraste avec la forêt qui devient le terrain de chasse de ce jeu de chat et de souris. On pense à Long Weekend de Colin Eggleston, qui explorait l’idée de la nature d’une autre façon, ainsi qu’au cadre du plus récent Eden Lake.

Paronnaud nous plonge habillement dans l’angoisse dès les premières minutes de son film avec une maîtrise des codes du genre à toute épreuve. Il faut dire que le vilain qu’il nous présente est excessivement imprévisible et qu’Arieh Worthalter (Sympathie pour le diable) livre une performance ahurissante dans le rôle. À glacer le sang, l’acteur nous offrira aussi un délire particulier en cours de route lors d’une scène d’hallucination complètement folle.

La partie perd certainement un peu de terrain quand les revirements exagérés s’accumulent et procurent un troisième acte plus loufoque au suspense jusqu’ici haletant. À l’inverse des personnages féminins forts de Fargeat et de Radio Silence, notre chassée prend également beaucoup de temps avant de pouvoir répliquer. Heureusement, la finale d’usage attendue réussit à payer.

Au final, les scénaristes parviennent à éviter les clichés habituels pour ce genre de film et à offrir une proposition rafraîchissante avec Hunted, qui réussira certainement à apaiser les bêtes les plus voraces de Fantasia.

Hunted est présenté à nouveau le 26 août prochain.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×