mecanismes fatales 2

[Littérature] Mécanismes fatals: un manège sans adrénaline

Note des lecteurs0 Note
2.5
Note Horreur Québec

La peur accompagnerait-elle le plaisir? Lorsqu’elle est contrôlée, il semble que oui: parlez-en aux milliers de personnes qui fréquentent les parcs d’attention, où l’excitation explose dans un feu d’artifice de montagnes russes et de barbe à papa. Ces lieux consacrés aux sensations fortes s’allient d’ailleurs de plus en plus à l’Halloween. Pour plusieurs d’entre nous, une visite à La Ronde ou dans un parcours immersif comme Malefycia ou Nuit de Terreur s’impose à l’automne.

Dans Mécanismes fatals d’Olivier Descamps, une bande d’ados accompagne le timide François pour tester en primeur le parc à thème horrifique que son oncle vient de construire dans une région éloignée du Québec. Seuls sur place, les jeunes s’aperçoivent rapidement que les attractions et manèges automatisés n’ont pas pour seul but de leur faire peur, mais bien de les éliminer. Pourquoi?

svg%3ECe roman s’inscrit dans la nouvelle mouture de la collection Frissons chez Héritage Jeunesse, qui initie les jeunes à l’horreur depuis plus de trente ans. Le livre de poche noir auquel nous sommes habitués a évolué, désormais disponible en format plus épais et plus dispendieux. Ne vous laissez pas influencer par la taille du bouquin: l’âge recommandé de 14 ans et plus n’est que ça; une recommandation. Tout dépend des habitudes de lecture du jeune lecteur. Ceux qui connaissent déjà les grandes pointures comme Stephen King pourraient d’ailleurs trouver Mécanismes fatals ennuyant. C’est que le style n’est pas au rendez-vous. L’écriture mécanique laisse croire qu’il s’agit d’un roman commandité, pour lequel l’auteur se serait effacé dans l’effort de correspondre au groupe d’âge visé.

L’histoire comporte aussi son lot de lacunes, et la clé du mystère aurait certainement gagné à être mieux développée. Le lecteur adulte ne peut en outre s’empêcher de secouer la tête en se disant qu’un tel parc d’attractions ne pourrait exister, tant pour des raisons budgétaires que pratiques et organisationnelles. Compte tenu du potentiel horrifique des parcs comme celui-là, il est d’ailleurs dommage que les descriptions demeurent si superficielles. On aurait aussi souhaité des personnages mieux définis, bien qu’il faut souligner la bonne idée d’avoir prêté au personnage principal ce qui ressemble à un trouble d’anxiété généralisé.

Ces détails affecteront-ils le jeune lecteur? Celui qui raffole des histoires de carnavals hantés et recherche une distraction simple y trouvera probablement son pied, tandis que celui qui espérait quelque chose de plus substantiel risque d’être laissé sur sa faim.

Mécanismes fatals sera disponible en librairie dès le 5 juillet 2021.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×