[⏪ On rembobine] It (1990): à ne pas oublier trop vite

Note des lecteurs1 Note3.35
3.5
Note Horreur Québec

Avec la nouvelle adaptation et sa suite qui génèrent respectivement des applaudissements et des attentes énormes, It de Stephen King est au top de sa gloire. Le clown Pennywise s’est imposé rapidement comme une figure iconique de l’horreur pour la nouvelle génération et le petit groupe de Bill le bègue et de Beverly Marsh est connu de tous. Or, ce nouvel intérêt pour l’histoire n’a pas seulement mené les gens vers le roman, d’où elle est tirée, mais en a également guidé plusieurs à se pencher sur sa première adaptation. Avec curiosité pour certains, avec nostalgie pour d’autres, la redécouverte du téléfilm de 1990 peut se faire de plusieurs manières.

It 1990 affiche téléfilmRésumer le scénario du métrage pour cette chronique serait superflu vu la popularité de son remake. Disons simplement que, dans les grandes lignes, l’adaptation de 1990 respecte assez bien le matériel de base et ses thèmes. Nous ne nous pencherons donc pas sur les différences avec le livre. De toute manière, les critiques qu’on attribue généralement à ce film ne sont pas en lien avec son respect de l’histoire originale.

Avant de se lancer, il est important de rectifier une injustice. It (1990) n’est pas un film immémorable, comme le laissent entendre plusieurs. Y a-t-il seulement un seul autre téléfilm diffusé il y a trente ans qui connait, encore aujourd’hui, des sorties Blu-ray? Non, ce long-métrage n’est pas un truc à laisser au fond d’une cave. Bien entendu, il est daté et possède des défauts, mais ceux-ci sont facilement compensables pour peu qu’on soit clément. Certains effets spéciaux sont risibles, mais les visuels comme celui du meurtre de Georgie restent marquants. De plus, cette version présente un clown qui a vraiment l’air d’un clown et qui joue sur la peur que l’on peut avoir d’eux dans la réalité. Là où le Pennywise de 2017 arbore un design beaucoup plus démoniaque et terrifiant que ce que n’importe quel enfant risque de croiser dans sa vie, celui de 1990 est presque banal. Cela lui donne une aura très dérangeante.

It 1990

Un autre élément assez intéressant de cette adaptation est sa version française qui contient une véritable force en la personne de Jacques Ciron au doublage de Tim Curry en Pennywise. Ce nom n’évoquera rien à la majorité, mais une seule écoute de sa voix vous convaincra de la dimension que cela apporte au métrage. Cette voix est connue de tout le monde ayant regardé des dessins animés en version française dans sa jeunesse. Sans rien enlever à Curry, son Pennywise à la voix graveleuse manque parfois de charme pour le dancing clown, tandis que celle toute en hilarité de Ciron rend le monstre à la fois plus drôle et plus effrayant tout en sonnant un peu corruptrice tant elle est liée à l’enfance. De plus, comme pour beaucoup de versions françaises de cette époque, elle contient des petites pépites d’absurdité particulièrement mémorables, qui compensent pour le jeu souvent déplorable des acteurs originaux. Un exemple? Le «Viens ici face de porc, je vais t’éclater ta face de porc!» lancé par un Henry, particulièrement en colère et cherchant Ben, ou encore le «Jette ton aérosol et viens dans le sous-sol!», déclamé par Pennywise à Eddy.

Ces éléments plus légers et humoristiques font véritablement partie du charme de cette version qui flirte entre la comédie volontaire et involontaire, tout en dégageant une ambiance malsaine évidente. Il ne s’agit certainement pas d’un film qui traumatisera encore qui que ce soit en 2019, mais cela n’en fait certainement pas un film à oublier. Un film trop long? Probablement, mais il est conçu pour être séparé en deux. Un film daté? Certes, mais comportant tout de même quelques effets intéressants en stop-motion et un sentiment de tangibilité. Un film mal joué? Oui, mais possédant une traduction française qui rehausse le niveau!

Bref, redonnez une chance à ce film incompris, avec une bière à la main et des amis dans la pièce. Sans être un chef-d’oeuvre, c’est une bonne soirée garantie et des citations d’inside jokes à l’infini. Même si les membres du «Club des Ratés» ont tous oublié It trente ans après l’avoir vaincu une première fois, il ne faut pas en faire autant!

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.