Personal Shopper: Kristen Stewart chez les fantômes

Note des lecteurs1 Note8
8

Deux ans après l’excellent Clouds of Sils Maria, le réalisateur Olivier Assayas (Irma Vep) renoue avec Kristen Stewart (Panic Room, Twilight) dans ce thriller surnaturel où sa protagoniste essaiera d’entrer en contact avec son frère jumeau récemment décédé dans une vieille maison de Paris. La commis d’achat d’une célébrité devra subir les messages insistants d’un individu anonyme ainsi que plusieurs autres tribulations.

Gagnant de la «meilleure mise en scène» au Festival de Cannes en 2016, Personal Shopper s’inscrit dans la lignée des films d’épouvante pour public averti. Il ne s’agit pas d’un marathon de sursauts (à l’exception de quelques moments forts en émotion), de musique appuyée ou de cris dans la nuit. Assayas mise surtout sur l’ambiance, les mouvements de caméra et sur son actrice principale. Toujours en retenu, Stewart semble très à l’aise sous la direction du réalisateur qui, depuis son dernière film, arrive à soutirer le meilleur d’elle-même.

Le réalisateur décide ici de jouer avec les thèmes du film de fantômes et autres poltergeists. C’est avec une assurance claire qu’il s’amuse à nous montrer, à sa façon, qu’aucune musique ou montage nerveux est nécessaire pour flanquer une bonne frousse. Le grain d’image choisi vient accentuer le tout pour ajouter aux paysages gris et froids d’automne.

Succès critique, mais moins du côté du public, cette co-production France/Allemagne n’est pas des plus accessibles. On peut comprendre que le scénario parfois décousu et le manque de sensations fortes pour les amateurs du genre peuvent parfois être agaçants. On se demande dès les premières minutes où tout cela va nous mener, mais c’est à partir de la première scène où le personnage de Maureen (Stewart) échange un longue série de textos avec le mystérieux inconnu que le spectateur décide s’il se laisse embarquer ou pas.

Complètement passé sous le radar en mars dernier au Québec, Personal Shopper est définitivement à voir, ne serait-ce que pour la mise en scène d’Olivier Assayas et le jeu de Kristen Stewart qui collectionne, depuis quelques temps, de très bons rôles à la hauteur de son talent. Sans être marquant, ce film d’auteur reste tout à fait honnête avec ses moments forts (ainsi que ses failles), qu’il serait vraiment dommage de le bouder.

Vous pourrez bientôt mettre la main sur Personal Shopper puisqu’il fait partie des nouveautés d’octobre chez The Criterion Collection.

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.