Cabane à sang 2019: une leçon de trash

Reading Time: 3 minutes

Le cinéaste Frank Appache (Sleazy Pete) et le cinéphile Martin Richard se sont donnés comme mission de nous ramener le festival de films trash Cabane à sang pour une deuxième édition le 18 mai dernier au Bistro Le Ste-Cath. Alors que la première année nous avait servi deux courts et un long-métrage, c’est pas moins de 18 films, plus bandes-annonces, qui nous étaient présentés cette fois, devant un salle comble, remplie de maniaques de cinéma vulgaire, politiquement incorrect et excessivement dégoulinant.

Toutes les couleurs du trash

Cabane à sangSi la soirée a débuté de façon sympathique, les programmateurs ont su créer une montée avec une sélection qui devenait de plus en plus dangereuse. Parmi les films sélectionnés, plusieurs ont réussi a faire tourner les têtes… en direction opposée à l’écran!

On pense entre autres au court canadien Five Course Meal de James Cadden, qui enfermait un couple affamé dans une chambre d’hôtel étrange. Si leurs premiers repas semblaient délicieux, les suivants levaient carrément le coeur grâce aux effets grotesques, qui beurraient très épais. Un exercice de style sur la gourmandise écoeurant et réussi!

Gwilliam de Brian Lonano nous présentait quant à lui un beau malaise sur deux pattes lorsqu’un ex-prisonnier voit ses plus bas instincts assouvis par une petite créature immonde (pensez à un croisement entre un enfant et un extra-terrestre!). Oui, il y avait beaucoup de sperme dans celui-ci et ça fonctionne dans ce genre de soirée.

Autre truc universel qui fonctionne à tout coup: les pénis. The Jerry Show de Stephen Stull et When Susurrus Stirs de Anthony Cousins nous en offraient une bonne dose. Le premier mettait en vedette Jerry, un homme au pris avec un léger problème: Adolf Hitler lui sert de siamois. Et ce dernier était plutôt vorace. Il fallait le voir pour le croire! Le deuxième, visuellement splendide, nous offrait un court hallucinogène où Cronenberg rencontre From Beyond de Stuart Gordon. La production impressionnait avec son soucis du détail et ses effets pratiques très travaillés.

Five Course Meal

Aussi, impossible de passer sous le silence le très méta Mime Massacre de Colin Decker, où l’on pouvait admirer exactement ce à quoi on pouvait s’attendre (et ce qu’on était venu chercher): un massacre de mimes hilarant et bien sanglant. L’idée est tellement simple et géniale, qu’on s’étonne que personne n’y ait pensé avant. Vous pouvez voir ce dernier ici même, mais sans la bière et les dizaines de spectateurs en délire, c’est probablement moins satisfaisant.

Gloire à Jangles

S’il y a une chose qu’on pouvait reprocher à la soirée, c’est d’avoir été trop ambitieuse. Plusieurs ont quitté en apprenant que l’avant-dernier film de la soirée, Lieutenant Jangles, était en fait un long-métrage de 143 minutes. Il faut dire que ça faisait déjà presque trois heures qu’on était assis sur nos petites chaises bistro. Dommage pour les absents, la production australienne de Nicolas Champeaux, le clou de la soirée, était carrément hi-la-rante.

Dans un style Miami Vice des années 80 — mais en beaucoup plus grossier — on suit le fameux Lieutenant qui cherche à venger la mort de son ancien collègue mort au combat. Blagues d’urine, pénis (encore!) qui volent à l’écran, dialogues complètement débiles, le film mise sur sa production low budget pour décrocher quelques rires de plus ne laisse aucun temps mort. Mais Jangles avait le mérite d’être encore plus qu’une trop longue blague et offrait un véritable scénario et plusieurs idées fraîches dont les créateurs de cinéma DIY devraient s’inspirer.

Lieutenant Jangles

Le film fait encore la tournée des festivals, mais, amateurs du genre, espérez une distribution prochainement pour pouvoir mettre la main sur ce petit bijou du même calibre que le fameux The Taint de 2011.

Décidément, les fans, la quantité et la qualité — au niveau trash de la chose — étaient au rendez-vous de cette soirée Cabane à sang et ne nous laissent espérer qu’une seule chose: une troisième édition l’an prochain!

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.