S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Chilling Adventures of Sabrina: ma sorcière bien-aimée
8.4Note Finale
Note des lecteurs: (2 Votes)
7.0

Sabrina Spellman est mi-sorcière mi-humaine et le soir de ses 16 ans, un 31 octobre évidemment, alors que la lune sera d’un rouge profond en raison d’une éclipse, elle devra choisir entre la vie de sorcière en se donnant corps et âme à Satan ou rester qu’une simple mortelle et renoncer à tous ses pouvoirs.

Oubliez d’abord Sabrina the Teenage Witch, la série des années 90 qui mettait en vedette Melissa Joan Hart. Chilling Adventures of Sabrina, qui se base plutôt sur les romans graphiques éponymes, est à des années lumières de cette émission qui a peut-être bercé votre enfance ou votre adolescence. La nouvelle série reste une histoire d’adolescence, mais elle est beaucoup plus sombre et effrayante, pour le plus grand plaisir des admirateurs du genre.

L’esthétique rétro ressemble énormément à Riverdale et ce n’est pas une coïncidence puisqu’ils ont tous les deux le même créateur: Roberto Aguirre-Sacasa. Mais la comparaison s’arrête ici. Alors que Riverdale plonge dans l’ésotérisme avec une histoire encore plus tirée par les cheveux qu’à son habitude, plusieurs se sont demandés avec un peu d’appréhension si les créateurs préparaient l’entrée en scène de Sabrina dans l’univers d’Archie. Sachez donc que Chilling Adventures of Sabrina ne ressemble en rien à ce qu’on a pu voir de la troisième saison de Riverdale jusqu’à maintenant. Par contre, surveillez bien la fin de l’épisode 7, car vous pourrez y voir un personnage de Riverdale, ce qui amène plus de questions que de réponses!

Ambitieuse, Chilling Adventures of Sabrina propose de nombreux clins d’oeil à des classiques comme Suspiria, Rosemary’s Baby et The Exorcist, mais aussi l’incontournable The Craft. Elle aborde sans détour de grands thèmes modernes comme la religion, le féminisme, l’intimidation, le consentement, l’identité sexuelle et de genre. Il y a bien pourtant quelques maladresses au scénario qui sont amplifiées par des performances moins justes de jeunes acteurs, mais comment ne pas pardonner quand on nous offre un univers complet aussi intéressant tant pour les adultes que pour les adolescents?

Kiernan Shipka (Mad Men, Feud, Carriers) est parfaite dans le rôle de Sabrina Spellman et ses deux tantes Hilda (Lucy Davis; Wonder Woman, Shaun of the Dead) et Zelda (Miranda Otto; The Lord of the Rings, War of the Worlds) sont toutes les deux attachantes, même si on finit toujours par prendre partie dans leurs querelles. Mais ce sont surtout Michelle Gomez (Doctor Who) dans le rôle de Mary Wardell et Tati Gabrielle (The 100) dans le rôle de Prudence qui fascinent et réussissent à nous hypnotiser.

Seule déception: Salem ne dit pas un mot alors n’attendez pas ce moment inutilement. Sabrina comprend ses miaulements, mais on aurait bien accueilli l’humour et l’ironie de son chat noir à plus d’une reprise pour équilibrer certaines scènes.

Une deuxième saison de 10 épisodes est en préparation et nous pourrions donc avoir droit à une suite dans les prochains mois. Espérons seulement que nous n’aurons pas à attendre une année entière avant de revoir Sabrina.

5 Réponses

  1. Le Temple satanique veut poursuivre «Chilling Adventures of Sabrina» et Netflix – Horreur Québec

    […] Visiblement, malgré les bonnes critiques qui fusent un peu partout sur la nouvelle adaptation des aventures de Sabrina Spellman, tout le monde n’apprécie pas la série. C’est le cas, entre autres, de l’organisation du Temple satanique qui a annoncé, par l’intermédiaire du compte twitter de son porte-parole officiel Lucien Greaves, désirer attaquer la nouvelle production Netflix en justice. Celui-ci a déclaré: […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.