CHAMBERS

[Critique] Chambers: récit initiatique sur l’acide

Note des lecteurs0 Note0
4

Après avoir fait une crise cardiaque juste avant de perdre sa virginité, Sasha Yazzie (Sivan Alyra Rose), une adolescente de 17 ans d’origine Navajo, reçoit le cœur de Becky Lefevre (Lilliya Scarlett Reid), une jeune fille blanche qui vient de décéder. Sasha commence à avoir des visions de plus en plus inquiétantes.

La série de 10 épisodes créée par Leah Rachel se situe quelque part entre l’univers de Twin Peaks et celui de Chilling Adventures of Sabrina. Chambers, qui cible visiblement un public adolescent, réussit plutôt bien à proposer un récit initiatique qui suscite de nombreux malaises et questionnements avec quelques éléments d’horreur.

Rachel a pu compter sur des réalisateurs expérimentés pour rendre sa vision à l’écran dont Alfonso Gomez-Rejon (American Horror Story) et Lucy Tcherniak (The End of the F***ing World). Les plans de caméra et les jeux de lumières sont franchement intéressants dans chacun des épisodes. De plus, les choix de couleurs ne sont pas anodins. C’est le genre de série où vous devrez porter une attention particulière aux détails qui s’offrent à vous. Ils constituent tous des indices pour vous permettre de comprendre ce qui se passe.

Chambers exploite de nombreux thèmes dont l’appropriation culturelle à travers un symbolisme riche qui emprunte à différentes cultures et qui contribue grandement au plaisir du visionnement; une ironie savoureuse. Chaque hypothèse est explorée alors que les morceaux du casse-tête se dévoilent un à un. Si l’on accepte d’embarquer à fond dans cet univers complètement disjoncté, c’est tout un voyage qui suivra.

Sivan Alyra Rose, une jeune actrice d’origine Apache/Portoricaine se démarque par son jeu même si l’on peut prendre un certain temps avant de pleinement apprécier son personnage en raison de sa froideur. C’est elle qui est mise de l’avant tout au long de la série et cette dernière peut compter sur des acteurs comme Uma Thurman (Kill Bill, Pulp Fiction), Tony Goldwyn (Scandal, Ghost) et Lili Taylor (The Conjuring, The Haunting) pour lui donner la réplique.

À peine sortie sur Netflix, Chambers a déjà semé une petite controverse. L’organisme Donate Life Hollywood à déploré le fait que la série pourrait causer des morts en faisant peur à certaines personnes concernant le don d’organes. Et ils pourraient bien avoir raison.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.