MV5BMmYzYTIzM2QtNDlkMS00NzAyLWI1NmItNzNiZWVmOTM3ZjQ5XkEyXkFqcGdeQXVyMjkwOTAyMDU@. V1

[Critique] I Know What You Did Last Summer (2021): un été sans point ni coup sûr

Note des lecteurs7 Notes
3
Note Horreur Québec

Avec toutes les suites et reboots qu’on nous sert à la pelletée, ce n’est pas surprenant que I Know What You Did Last Summer ait maintenant droit à sa version moderne. La série se terminait la semaine dernière et est basée, comme le film de 1997, sur le roman du même nom de Lois Duncan. Les quatre premiers épisodes débarquaient chez Prime Video à la mi-octobre et la plateforme nous a ensuite offert un chapitre par semaine, chaque vendredi.

Contrairement à l’adaptation des années 90 qui se déroulait dans un petit village pêcheur de la côte Est, la nouvelle saga se déroule plutôt sous le soleil chaud d’Hawaï. Madison Iseman (Annabelle Comes Home) interprète à la fois Alison et Lennon, des jumelles avec des personnalités plus que différentes. Alison est réservée et n’a pas vraiment d’amis, alors que Lennon est la «party girl» plus dégourdie. Margot (Brianne Tju, 47 Meters Down: Uncaged), Dylan (Ezekiel Goodman), Riley (Ashley Moore, Popstar) et Johnny (Sebastian Amoruso) complètent le groupe, qui se retrouvera dans la mire d’un tueur en série un an après avoir causé un accident de la route et s’être débarrassé du corps de la victime.

svg%3E

Le premier épisode débute assez bien et ressemble beaucoup à la scène d’ouverture du film original, si Jennifer Love Hewitt avait eu un compte Instagram à l’époque. Les médias sociaux sont très présents tout au long des huit épisodes, les personnages ayant grandi avec ceux-ci. Certains trouveront probablement le phénomène agaçant, mais les créateurs s’en servent pour passer des commentaires sur la santé mentale. Là où la série se perd (et où la série Scream s’en était bien sortie), c’est au niveau des réactions des personnages. Ces derniers assistent à des moments traumatisants, mais les scénaristes ne prennent pas le temps de leur faire vivre de deuil. On a ainsi souvent l’impression que dès le lendemain, les adolescents ont tout oublié des derniers événements. La production devient également plus un drame pour jeunes adultes à la Pretty Little Liars qu’un drame d’horreur après le second épisode et l’intrigue finit par lasser.

Ceux qui avaient envie de revoir le costume du pêcheur avec son crochet seront très déçus puisque, outre quelques aperçus de ses mains et ses souliers, le tueur en question ne nous est jamais montré. La réalisation décide plutôt d’utiliser des plans de caméra subjective lors des meurtres ou tout simplement de ne pas nous montrer l’action et uniquement le résultat. Ceci étant dit, les morts présentées à l’écran sont assez sanglantes pour une série adolescente. Il manque toutefois la présence menaçante du maniaque, qu’on sentait planer sur le groupe de jeunes dans l’adaptation originale. Ici, outre quelques textos inquiétants, les adolescents ne semblent pas en réel danger ou même terrorisés par les événements, ce qui n’aide pas à faire monter l’angoisse chez le spectateur.

Madison Iseman offre une belle dualité à Alison et Lennon et livre une performance remarquable. Le reste du groupe s’en sort aussi plutôt bien, à l’exception d’Ezekiel Goodman qui a plus de difficulté à faire passer l’émotion. La distribution adulte, qui comprend Bill Heck (la série Locke & Key) et Fiona Rene (la série Stumptown) est assez convaincante. Dommage que leurs personnages soient moins intéressants et que l’intrigue les entourant s’intègre mal au récit.

Certains trouveront sans doute les quelques twists du dernier épisode invraisemblables, mais la finale réussit tout de même à surprendre. Prime n’a toujours pas renouvelé I Know What You Did Last Summer pour une deuxième saison et la dernière scène laisse supposer que l’histoire n’est pas terminée. Une saison serait toutefois bien assez.

I Know What You Did Last Summer - Official Trailer | Prime Video

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×