See For Me Signature Entertainment Artwork

[Critique] See for Me: une vision claire de l’obscurité

Paru cette semaine sur demande, See for Me est le tout dernier film du réalisateur, scénariste et artiste visuel Randall Okita, créateur du très acclamé Book of Distance, reconnu comme une œuvre troublante qui mélange technique, sculpture mécanique et art de la scène. Avec un même souci du détail, le cinéaste nous propose cette fois un thriller qui éveille nos sens et nous invite à remettre en perspective notre façon de concevoir l’espace.

Sophie, une jeune skieuse olympique devenue aveugle, est embauchée pour prendre soin d’un chat pendant quelques jours dans une grande demeure recluse, mais tout de même dans la mire de trois cambrioleurs qui s'introduisent une nuit pour récupérer un important butin caché. Apeurée, Sophie cherche un moyen de s’enfuir malgré la noirceur dans laquelle elle est plongée. Elle se tourne alors vers l’application See for Me, au travers laquelle une vétérane du nom de Kelly lui offrira ses yeux et les moyens de sauver sa peau.
See For Me affiche film

Si on fait fi de la logique proposée par l’histoire elle-même (une non-voyante qui s’occupe d’une maison qu’elle ne connaît pas dans un endroit qui lui est tout aussi inconnu), See for Me se veut un thriller de catégorie «home invasion» bien ficelé qui nous offre une expérience sonore et visuelle captivante. La structure des plans nous immerge dans plusieurs espaces à la fois et le souci apporté aux sons et vibrations procure le caractère anxiogène voulu à ce type de cinéma. Au même titre que Panic Room (2002) et Hush (2016), on se sent rapidement captif et on veut, nous aussi, trouver une issue.

Plusieurs scènes sont perçues au travers la caméra du cellulaire de Sophie, qui se fait guider par son aide visuelle. Cet effet propose un aspect de style «jeux vidéo» qui pourrait aussi faire un clin d’œil au genre found footage.

Bien entendu, le film n’est pas parfait: le jeu de certains acteurs tombe dans le cliché (le vilain… est vilain!), les coups de chance inouïs de notre jeune victime sont très nombreux, certains dialogues sont parfois assez légers considérant la situation, et la fin… eh bien, on la devine plutôt rapidement. Toutefois, si vous êtes à la recherche d’un petit 90 minutes divertissant qui tient bien en haleine, vous y trouverez votre compte et le recommanderez peut-être même à votre tour!

Note des lecteurs1 Note
Points forts
L’actrice malvoyante Skyler Davenport (Sophie) offre une bonne performance
Bien campé dans le style «home invasion»
Points faibles
Dénouement prévisible
Quelques clichés au niveau des personnages
3.5
Note Horreur Québec

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×