187478407 4294481083904863 725199918579615699 n
Hellbender

[Fantasia 2021] Hellbender: telle mère, telle fille

Note des lecteurs5 Notes
3
Note Horreur Québec

Hellbender, second film de la famille Adams, qui nous avaient donné en 2019 le très mémorable The Deeper You Dig, s’ouvre littéralement comme une fleur au printemps pour le fan d’horreur.

Izy a toujours cru que sa mère l’isolait au fond des bois pour protéger sa santé fragile. C’est lorsque l’adolescente décide de s’aventurer auprès d’autres jeunes comme elle qu’elle se rend compte que quelque chose cloche dans les dires de sa génitrice. Une étrange force sommeille alors en elle.

L’entrée en matière de cette énième quête initiatique cinématographique nous surprend par la précision de ses images, qui semblent en adéquation parfaite avec la trame où cette jeune fille devient partie prenante du cosmos l’entourant. Le scénario démontre aussi un certain tact dans sa manière de nous ouvrir à ce duo, comme si on voulait nous laisser le temps d’apprivoiser l’environnement avant de nous lancer dans leur quotidien.

L’ennui, c’est que dès que l’action se met en branle, on a l’impression que le récit a déjà expédié tout ce qu’il avait à dire. Là où on espérait l’extase après l’ouverture, nous avons finalement droit à des rebondissements plus convenus et relâchés. Les créateurs auraient aussi avantage à enrichir leurs futurs scénarios. On part d’une riche méditation sur les éveils à l’âge adulte pour plonger dans un univers confus rempli de redites.

Hellbender n’en reste pas moins un film d’auteur, et la mise en scène déployée est très agile. Toby Poser, John Adams et Zelda Adams regorgent de talents et explorent avec brillance plusieurs procédés filmiques. Les cinéastes devraient toutefois peut-être se retenir un tantinet sur les hallucinations, même si le côté expérimental qui en découle n’est pas déplaisant.

Avec seulement deux longs-métrages à son actif, ce trio familial a déjà réussi à imposer une vraie signature. Il y a quelque chose de très unique et d’organique dans leur manière de présenter leurs histoires, et le travail sur le son est exemplaire. Par ailleurs, les compositions musicales qu’ils ont intégrées au long-métrage sont très efficaces et génèrent une sensibilité entre les relations de ces deux femmes.

Zelda Adams et Toby Poser, fille et mère dans la vraie vie, jouent avec retenue et conviction deux rôles écrits et pensés pour elles.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×