S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
Horrificorama: concentré d'horreur pur jus
8.5Note Finale
Note des lecteurs: (3 Votes)
8.5

On aime les recueils de nouvelles parce qu’ils contiennent plusieurs univers dans lesquels on s’immerse avec bonheur. Une nouvelle, c’est court et ça va droit au but, loin des bifurcations du roman. C’est pourquoi la lecture de cet ouvrage, paru à la fin de l’année par Les Six Brumes, nous enthousiasmait tout particulièrement.

Après une très belle illustration de couverture d’Émilie Léger, le livre s’ouvre sur une préface de Patrick Senécal qui traite de la difficulté des auteurs d’horreur à vivre de leur plume et de leur manque de visibilité — il avoue d’ailleurs être la seule exception. L’ancien professeur reste tout de même optimiste en constatant la vitalité du genre au Québec et on plonge dans l’aventure horrifique sans plus tarder.

Si le titre laisse présager l’horreur pure, on est agréablement surpris tout au long de notre lecture de découvrir un savant mélange de genres: momie, objets maléfiques, porno zombies et monstres, slasher, viol et revanche, science-fiction, fantastique, hommage à Lovecraft… On saute d’un monde à l’autre avec excitation, absorbés par des textes originaux d’auteurs connus et moins connus, rassemblés ici par notre collaborateur Pierre-Alexandre Bonin, qui contibue également à l’effort collectif avec sa propre offrande.

Lac au Sable, pur slasher sanglant, nous démontre ce que peut devenir un enfant qui aime torturer les insectes; Les Clés de l’hydre nous transporte en pleine science-fiction alors que la planète est ensevelie sous les eaux; La dernière mission de Rabbad nous entraîne au coeur d’une pyramide et de sa malédiction; Sean illustre jusqu’où la vengeance peut aller suite à un acte atroce; Prochaine Station: Lac-des-Morts, le texte le moins intéressant pour moi, parce que décousu et grotesque, mais qui plaira peut-être à certains habitués du genre bizarro, suit l’imagination tordue d’un geek qui se veut justicier; Sur les pointes, au bord de l’abîme prouve, comme dans le film Gremlins, qu’il ne faut pas acheter n’importe quoi dans une boutique; La Nuit aux trois-démons nous excite avec des copulations démoniaques; Cimetière, poétique, donne magnifiquement vie à des fantômes inusités; Tes graffitis fanés, originale, nous montre une toute autre facette de la possession; XXZ : une histoire de sexe oral au temps des zombies, porno gore, nous fait rire et nous révulse tout à la fois; Escalier vers l’enfer mélange allégrement rock, satanisme et LSD; Comme le goût d’un souvenir qui meurt sur la langue, sur les maladies débilitantes, confirme que la Mort ne travaille pas seule; Les tubercules de l’horreur, Lovecraftienne, lève le voile sur des contrées où pommes de terre et orgies s’entremêlent sous des cieux d’un autre monde.

Coup de cœur pour Freyja d’Ariane Gélinas et sa créature intestinale faite de cheveux, qui rappelle Natasha Beaulieu, quelque part entre la nouvelle L’œil de verre et le roman Le secret du 16 V de celle-ci. Aussi, le très beau texte Ce qu’il ne faut pas entendre de notre autre collaboratrice Élise Henripin, à propos de la sorcière aux oreilles, rempli d’images puissantes, qui m’a fait penser à l’imaginaire et à la plume habile de Serge Brussolo, un de mes auteurs favoris.

Plus de 400 pages de concentré d’horreur pur jus à lire sans modération, le cœur bien accroché puisque ça gicle en sang — et autres sécrétions!

Voici la liste des auteurs et leurs surnoms pour l’occasion:

  • Anne-Marie Bouthillier alias Lilith ‘n’ Roll
  • Ariane Gélinas alias La Tisseuse de labyrinthes
  • Carl Rocheleau alias La machine humaine
  • Élise Henripin alias La Prêtresse des souterrains
  • Frédéric Raymond alias L’Incroyable Homme-Compost
  • Frédérick Durand alias Sergent Wurdalak
  • Geneviève Blouin alias L’enrouleuse de temps
  • Isabelle Lauzon alias La Bête à deux têtes
  • Jonathan Reynolds alias L’Aveugle aux amitiés spectrales
  • Luc Dagenais alias Bungalow Bill
  • Pascal Raud alias La Gardienne du Cimetière
  • Philippe-Aubert Côté alias Le Marquis des bas-fonds
  • Pierre-Alexandre Bonin alias L’ogre mangeur d’âmes
  • Pierre-Luc Lafrance alias L’Arracheur de rêves
  • Vic Verdier alias Chucky «Tiewrap» Myers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.