[Les Dossiers X] Chucky: la poupée de sang

Connaissez-vous la pédiophobie? La phobie des poupées? Avec la sortie imminente du remake de Child’s Play, on profite de l’occasion pour vous parler de la poupée qui aurait inspiré le film original et qui existe vraiment. Son nom: Robert.

Rappelons pour commencer qu’il y a eu jusqu’à maintenant 7 volets: Child’s Play, sorti en 1988 et réalisé par Tom Holland (qu’on connaît pour Fright Night), deux suites directes en 90 et 91, puis un comeback en 1998 avec Bride of Chucky, réalisé par Ronny Yu. Depuis 2004, Don Mancini, le scénariste de la série, a repris la réalisation et a sorti trois films: Seed of Chucky, Curse of Chucky (2013) et Cult of Chucky en 2017. En plus du remake bientôt en salle, une série télé a également été annoncée.

Dans le film original, Chucky est une poupée d’apparence inoffensive, possédée par l’âme de Charles Lee Ray, un tueur en série interprété par Brad Dourif qu’on a pu voir entre autres dans Dune, One Flew Over the Cuckoo’s Nest et The Lord of the Rings. Abattu par la police dans un magasin de jouets, Ray transfère son âme dans le corps d’une poupée grâce à des rites vaudou. À la recherche d’un nouveau corps humain, il tue tous ceux qui lui barrent la route.

Une série de quatre films inspirés plus directement de la légende ont également été réalisés par Andrew Jones entre 2015 et 2018.

La légende

Comme toute légende, les dates et les faits varient d’une source à l’autre. Je vais tenter de résumer du mieux possible les faits relatés et qui font consensus.

L’histoire débute en 1906 dans une grande maison de style victorien de la ville de Key West en Floride, habitée par la famille Otto dont le père, Thomas, est médecin. La famille aisée a plusieurs domestiques et Thomas et sa femme ont la réputation d’être très sévères et de maltraiter leurs employés.

Ils ont un fils, Robert Eugène Otto, élevé par des nourrices. En 1906, Robert a six ans comme le petit garçon dans le premier Chucky. Un jour, l’une des domestiques est congédiée après avoir été surprise à pratiquer des actes de magie noire. Pour se venger, l’employée aurait donné une poupée maléfique au fils de la famille.

La poupée a l’apparence d’un petit garçon d’une taille d’un mètre et est faite de paille. Des boutons noirs lui servent d’yeux et ses cheveux sont faits de laine. Robert s’attache très rapidement à cette poupée. Il lui donne son propre prénom et l’habille avec ses propres vêtements. La poupée a également une place à table et le garçon la nourrit.

Afin d’éviter que la poupée se fâche, Robert demande à ses parents de ne plus l’appeler Robert, puisque c’est maintenant le prénom de la poupée. Les parents acceptent alors de nommer leur fils simplement Eugène. Par la suite, des changements de comportement sont observés chez le petit garçon, qui passe ses journées seul, enfermé dans sa chambre, à discuter avec sa poupée.

Deux voix se font entendre: celle de l’enfant et une autre, plus rauque et mature. Un soir, un terrible vacarme provient de sa chambre. Lorsque les parents se précipitent dans la pièce, ils découvrent leur fils terrifié. Les meubles sont renversées, les jouets sont éparpillés et Eugène accuse Robert d’en être le responsable.

Des événements similaires se reproduisent par la suite, au point que de nombreux domestiques auraient démissionné. Des invités prétendent également avoir vu la poupée cligner des yeux. La légende raconte qu’un plombier aurait fui la maison après avoir entendu un rire machiavélique, laissant ses outils derrière lui. Les phénomènes devenant de plus en plus violents, les parents décident de retirer la poupée à l’enfant et la place dans une boîte qu’ils déposent au grenier.

Le retour de Robert

Plusieurs années passent et Eugène, maintenant marié, hérite de la maison après le décès de son père. Eugène décide alors de sortir la poupée du grenier et la place sur un fauteuil, près d’une fenêtre. Sa femme n’aime pas Robert, mais Eugène refuse de s’en débarrasser. Les sautes d’humeur vécues à l’enfance par Eugène reprennent, au point où il maltraite parfois sa femme.

Des enfants qui passent dans la rue pour aller à l’école ont également peur de la poupée. Ils affirment qu’elle leur fait des grimaces et l’avoir vu danser.

Au début des années 1970, Eugène tombe gravement malade. Passant ses journées enfermé dans la chambre d’ami avec pour seule compagnie la poupée Robert, il serait mort quelques années plus tard (entre deux ou quatre ans), sans qu’aucun médecin ne puisse diagnostiquer sa maladie.

Après le décès de son mari, sa femme aurait vendu rapidement la maison et serait partie s’installer à Boston. Elle aurait laissé la poupée Robert dans le grenier.

Les versions diffèrent pour la suite des événements. La maison s’est retrouvée avec de nouveaux propriétaires et certains d’entre eux auraient été confrontés à des événements similaires à ceux vécus par Eugène.

La malédiction de Robert

La poupée Robert se trouve maintenant au Fort East Martello Museum à Key West, en Floride. Elle est exposée dans une vitrine en verre et certains visiteurs affirment l’avoir vu cligner des yeux et tourner la tête. La légende veut qu’il soit nécessaire de lui demander son autorisation pour la photographier, sinon elle vous jette un mauvais sort. La salle où elle est exposée est d’ailleurs tapissée de lettres d’excuses pour Robert, écrites par des visiteurs qui l’implorent de lever la malédiction qui les accablent.

L’ancien manoir des Otto est aujourd’hui un Bed & Breakfast qui a la réputation d’être hanté.

Vous savez maintenant où aller pour vos prochaines vacances!

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.