[Les Dossiers X] Ravenous: histoire du cannibalisme américain

Il y a 20 ans presque jour pour jour, Ravenous (Vorace en version française) est sorti dans les salles nord-américaines. Même si ce western horrifique réalisé par Antonia Bird a été un échec commercial à l’époque, cela ne l’a pas empêché de devenir un film culte avec le temps. Lors de ma plus récente participation à l’émission Radio X-Files le 22 février dernier, je suis revenu sur deux faits historiques qui ont inspiré ce récit fantastique traitant de cannibalisme.

Pendant la guerre américano-mexicaine, le capitaine John Boyd (interprété par Guy Pearce) est muté dans un fort isolé dans les montagnes de la Californie. Malgré qu’on lui ait remis une médaille pour bravoure pour s’être emparé du poste de commandement ennemi, il est considéré comme un lâche par ses supérieurs, car c’est en simulant sa mort, parce qu’il était terrifié, qu’il est parvenu à traverser les lignes ennemies. Sa nouvelle affectation aurait dû être sans histoire, mais peu après son arrivée, un étrange individu (Robert Carlyle) se pointe pendant la nuit et raconte que ses compagnons de voyage et lui ont dû avoir recours au cannibalisme pour survivre après avoir été bloqués par une tempête de neige dans les montagnes.

Les deux faits historiques suivant inspire le scénario:

L’expédition Donner

L’expédition Donner (Donner Party en anglais) est le nom donné à un groupe de 81 pionniers américains en route pour la Californie, qui ont été bloqués par la neige dans la Sierra Nevada au cours de l’hiver de 1846-1847, et dont certains ont eu recours au cannibalisme afin de survivre à la famine. Cette expédition est d’ailleurs mentionnée par le personnage de Jack Nicholson dans The Shining de Stanley Kubrick, lorsque sa femme, son fils et lui roulent en voiture en direction de l’Hôtel Overlook.

Le principal responsable de cette tragédie qui a frappé les 81 pionniers semble être Lansford Hastings, un guide qui a proposé au groupe de prendre un raccourci. Le problème, c’est qu’Hastings n’a jamais fait le voyage avec des chariots. Bloqués par une tempête de neige lorsqu’ils atteignent la Sierra Nevada, les émigrants abattent leurs bœufs, mais ce n’est malheureusement pas suffisant pour nourrir tout le monde.

Vers la mi-décembre – les émigrants sont alors coincés par la neige depuis environ un mois – quinze d’entre-eux forment une expédition de secours et partent en raquettes avec l’intention de chercher de l’aide à Fort Sutter, à 160 kilomètres de là.

Épuisé, l’un d’eux renonce en cours de route et est abandonné à l’arrière. Les autres se perdent ensuite et se retrouvent sans provision. Pris dans un blizzard, sans rien pour s’abriter, quatre membres de l’expédition décèdent. Les survivants ont alors recours au cannibalisme, ce qui n’empêche le décès de trois autres (qui sont également mangés).

Le 18 janvier 1847, les sept survivants qui restent parviennent finalement à trouver des habitations sur le versant ouest des montagnes.

Quatre expéditions ont été nécessaires pour secourir les autres survivants. Lorsque la première rejoint les pionniers, 14 d’entre-eux sont déjà morts et les autres ont survécu en mangeant du cuir bouilli. Vingt-et-un réfugiés sont alors récupérés. Nous sommes le 22 février. Quand la seconde équipe de secours arrive une semaine plus tard, certains des 31 émigrants qui ont été laissés dans les campements ont commencé à manger les morts. La deuxième expédition prend 17 émigrants avec elle et la troisième, seulement quatre. À l’arrivée de la quatrième et dernière expédition, un seul homme est encore vivant.

Le dernier membre de l’expédition Donner arrive au Fort Sutter le 29 avril, ce qui signifie qu’il a passé près de six mois dans les montagnes. En résumé, sur les 81 pionniers de l’expédition, dont la moitié sont des enfants, 41 sont morts.

Alfred Packer, le cannibale

Alfred Packer est l’une des quatre personnes condamnées pour cannibalisme dans l’histoire des États-Unis. Cet ancien soldat, réformé à cause d’un problème d’épilepsie, participe en 1873 à une expédition avec cinq camarades dans les montagnes Rocheuses du Colorado. Le groupe s’est perdu et Packer, apparemment pour des raisons de survie, a consommé la chair des autres membres de l’expédition. Est-ce que Packer a assassiné ou non ses compagnons? La question demeure encore irrésolue de nos jours.

Pour son crime, Packer a été emprisonné, mais il parvient à s’évader. Il n’est retrouvé qu’en mars 1883. Suite à sa capture, il est condamné à mort, mais sa sentence est finalement réduite à 40 ans de prison par la Cour suprême des États-Unis en 1886. Il est amusant de noter que Packer serait devenu végétarien en prison. Il y meurt le 24 avril 1907.

L’homme est enterré à Littleton, dans l’État du Colorado. Ripley’s Believe It or Not, un musée à la Nouvelle-Orléans, affirme posséder son crâne et l’expose au public, mais celui-ci n’a jamais été officiellement authentifié.

Trey Parker, l’un des créateurs de la série South Park, a consacré un film au personnage en 1993. Ce dernier, clairement axé sur la parodie, se nomme Cannibal! The Musical et est distribué par Troma Entertainment.

La légende du Wendigo

Au lieu de se coller aux faits historiques, Ravenous a choisi de flirter avec le fantastique. Les personnages qui mangent de la chair humaine sont frappés par la malédiction du Wendigo, une créature surnaturelle issue de la mythologie des Algonquiens. En mangeant la chair d’une personne, les cannibales s’accaparent de l’énergie vitale et de l’esprit de sa victime. L’un des personnages parvient même à se guérir de la tuberculose en mangeant de la chair humaine.

L’une des nombreuses qualités du film est sa bande originale, composée par Michael Nyman en collaboration avec Damon Albarn, qu’on connaît grâce au groupe Blur ainsi que Gorillaz. Des instruments de musique tels que le violon, le banjo, la guimbarde et l’accordéon ont été utilisés, ce qui donne au film un son à la fois inquiétant et très authentique.

Notons également un casting extrêmement solide et une critique plutôt intéressante du consumérisme. Un film à voir ou à revoir, incontestablement.

Pour (ré)écouter les différents épisodes de Radio X-Files, cliquez ici.

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.