S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.
[Littérature] L'assaut du Mal: une trilogie saignante
7.5Note Finale
Note des lecteurs: (11 Votes)
8.5

Dans une petite ville bien tranquille, différentes entités démoniaques se mettent soudainement à décimer les mortels. Traqué par un loup-garou, des zombies, des vampires et plusieurs autres créatures monstrueuses, un petit groupe de survivants tentent de sortir du périmètre pour avertir le monde des dangers imminents. Ceux qui y parviendront croiseront un commando dont l’objectif serait de vaincre le terrible Sadman, responsable de ce chaos. Trois ans plus tard, voilà qu’un groupe de vampires est alors repéré à Londres et il semble qu’une menace inimaginable se prépare.

Publiée sans le soutien d’une maison d’édition, cette trilogie pose la question suivante: est-ce que les éditeurs saisissent toujours si bien ce que les amateurs recherchent? Laisse-t-on passer des récits fort valables, sous prétexte qu’ils contiennent quelques fautes de français ou qu’ils ne respectent pas toutes les règles de constructions grammaticales appropriées? N’est-ce pas un peu aussi le rôle de l’éditeur que de proposer certaines petits modifications pour polir un récit enlevant? Mieux vaut casser votre tirelire si vous souhaitez publier un texte et vous offrir les plus grands correcteurs au monde puisque leur rôle semble dorénavant changé. Heureusement pour nous, Sylvain Bouffard a réussi à réaliser son rêve d’écrire d’une autre manière.

L'assaut du mal livre couvertureDans la préface du premier tome de L’assaut du Mal, l’auteur nous explique son absence de formation au niveau littéraire et exprime que son dessein ultime est de divertir. Ce plaidoyer d’un écrivain passionné attire déjà chez le lecteur assoiffé d’horreur un vote de sympathie. Pour une raison évidente, les fanatiques de genre manifestent souvent une grande fidélité pour un artiste dont l’art est guidé par sa passion. On se dit alors que ce romancier improvisé aime forcément écrire puisqu’il propose, en plus des textes sur son site, trois romans. Mais qu’en est-il de la valeur de l’entreprise?

Bien sûr, sa manière de présenter son histoire manque ici et là de finesse. C’est cependant le cas de plusieurs romanciers de formation qui sont adulés à travers le monde. La prose qui en découle n’a pas la fluidité que l’on voit chez des maîtres comme Stephen King, Anne Rice ou Clive Barker. Nous ne sommes donc pas confrontés à des romans qui ont l’ampleur de concourir pour le prix Goncourt. Et alors? Cela n’en fait pas un livre mal écrit pour autant.

La force de Bouffard réside davantage dans le contenu. Ne pouvant se résigner à la simplicité, l’auteur attrape plusieurs monstres mythiques au passage et chaque fois où l’histoire menace de s’alourdir, il renchérit de plus belle.  Cette utilisation d’une série de créatures maléfiques permet au romancier d’éviter certains pièges narratifs dont la récurrence. En revenant souvent à la charge avec de nouvelles menaces, il en offre également pour tous les goûts. Si vous êtes moins friands de zombies, par exemple, vous risquez de vous faire happer par d’autres monstruosités, ou encore par certains humains du récit presque aussi terrifiants que les non-vivants. On a l’impression de lire un Monster Squad pour adultes. Le rythme est concis et rythmé, ce qui confère une certaine légèreté. C’est possiblement cet aspect qui rapproche la trilogie de ces récits autrefois transmis oralement. Le lecteur parcourt les pages des trois bouquins sans s’en apercevoir et on a l’impression d’écouter les mots horrifiques d’un conteur auteur du feu.

Il en résulte des romans faciles à lire et accrocheurs. Le romancier excelle dans sa manière d’enchaîner les scènes d’horreur les unes après les autres, avec la candeur d’une mitraillette. Vos yeux n’auront pas même le temps de se reposer le temps d’un battement de cil avec cet assaut du Mal.

Nous vous en conseillons fortement la lecture et nous espérons que cette démarche exemplaire donnera le ton de cette démocratisation de la littérature de genre au Québec, qui se manifeste de plus en plus.

Pour vous procurer les romans, pour lire les nouvelles de Sylvain Bouffard, ou simplement pour en connaître plus sur lui, nous vous encourageons à visiter le site de la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.