The Core – saison 1: au coeur de l’horreur

Note des lecteurs0 Note0
8.5

Imaginez un talk show sur le cinéma d’horreur. Vos réalisateurs et acteurs préférés seraient les invités d’honneur à chaque semaine. On vous dévoilerait les meilleurs trucages et effets spéciaux du genre. D’autres invités spéciaux inusités pourraient également venir faire leur tour. On terminerait le tout avec des suggestions de films à voir. Intéressant, non? C’est exactement ce que Shudder a pondu récemment en produisant en exclusivité The Core sur son réseau.

C’est le réalisateur Mickey Keating, qu’on connaît surtout pour Darling et Carnage Park, qui agît ici en tant qu’hôte de l’émission. Tour à tour, le cinéaste recevra Danielle Harris (Halloween 4 et 5), Flying Lotus (Kuso), Simon Barrett (You’re Next), les soeurs Soska (American Mary), Mary Harron (American Psycho), Leigh Whannell (Saw, Insidious), Rodney Ascher (The Nighmare) et la compagnie de production Spectrevision (Elijah Wood, Daniel Noah et Josh C. Waller), en plus de conclure sur un épisode hommage à Romero et Hooper avec l’acteur Ken Foree et autres invités de marque. Une première saison excessivement fructueuse donc pour la série qui aura réussi à dénicher de noms plutôt impressionnants.

Dans le concept de l’émission, chaque épisode explore un thème bien précis. Par exemple, avec Flying Lotus, il sera évidemment question de tout se vomit ou qui pullule; avec Mary Harron, on explore les plans de caméras pour jouer avec la tête spectateur; avec Jen et Sylvia Soska, on plonge directement dans la pénectomie, l’art de trancher un pénis! Évidemment, chacun d’eux analyse également sa feuille de route grâce aux questions bien choisies de l’hôte, suivies d’un top 5 rétrospective souvent très instructif. Shudder n’aurait pas pu trouver meilleur candidat pour animer l’ensemble: Keating, en plus d’être amusant, est avant tout comme nous, un geek de films d’horreur. Son excitation et sa reconnaissance sont palpables lors de certaines rencontres, notamment lors de l’épisode avec Foree.

Des invités “secondaires” se joignent également à la discussion et parviennent à être aussi intéressants que les vedettes principales. On pense entre autres aux invités du dernier freak show au monde qui livrent une entrevue excessivement touchante et percutante. Les épisodes se terminent par une rencontre avec Sam Zimmerman, programmateur chez Shudder, qui nous propose des suggestions en lien avec le sujet abordés. Si le réseau tente maladroitement ici de mettre certaines exclusivité de l’avant avec ce segment — personne ne me fera croire que Lake Bodom est un incontournable à voir — d’autres suggestions valent quant à elles le détour pour ceux qui n’auraient pas encore épluché à fond le catalogue du service.

Certaines choses resteraient à peaufiner. D’abord, l’émission ne pourrait pas être enregistrée en direct, devant public, comme un vrai talk show. Les différents segments demanderaient une préparation folle, surtout au niveau des effets spéciaux, qui font d’ailleurs souvent passer Keating au cash. Toutefois, on sent que les entrevues sont préparées à l’avance et l’ensemble manque souvent de spontanéité. Le prix à payer pour obtenir un contenu de qualité en peu de temps? Probablement. D’ailleurs, le format d’une trentaine de minutes est trop court pour l’étendue des sujets abordés. On aurait pu entre autres écouter parler le producteur Daniel Noah des raisons pour lesquelles notre passion pour les films d’horreur existe pendant des heures. Idem pour les ateliers qui expliquent l’envers des effets gores. On effleure souvent à peine le sujet. Mais quand on en redemande, c’est bon signe non?

Force est d’admettre que cette première saison se termine quand même de drôle de façon. Sur les 10 promis, on a droit à seulement 8 épisodes, un spécial Halloween et un clip bonus de 5 minutes! Notre critique a d’ailleurs tardé puisqu’on s’attendait à voir au moins un autre épisode surgir éventuellement. Shudder a encore du travail à faire du côté de son département des communications…

Au final, on souhaite ardemment une deuxième saison remplie de nouveaux invités très prochainement et dans un format plus long. Si vous désirez connaître les dessous de quelques uns de vos film préférés, The Core est à ne pas manquer!

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.