ED0

The Evil Dead: 40 ans du Necronomicon et ses joyeux démons

Quatre décennies, ben oui. La franchise The Evil Dead a été lancée en 1981 et compte aujourd’hui quatre longs métrages (la trilogie réalisée par Sam Raimi et la refonte qu’il a produite), une populaire série télé (trois saisons) et plusieurs autres transmédiatiques incarnations (un musical, des jeux vidéo et autres bandes dessinées). À ce jour, rien que le quartette de films a engrangé plus de 155 millions de dollars américains de recettes à l’international. Pas pire du tout, lorsqu’on pense au budget ridicule du premier film (375 000$).

Assoyez-vous donc, mesdames et messieurs, dans le confort de votre salon, de votre chalet au fin fond du boisé, sur le bord du foyer, dans votre woman mancave, en sirotant votre breuvage préféré, mononc’ Kristof G. va vous expliquer à quel point c’est un classique de l’horreur.

The evil dead affiche film

Du club vidéo jusque chez Marvel

Peu après avoir eu été intrigué par ce titre étrange (L’Opéra de la terreur en version française, quelle traduction de titre insolite!) et cette pochette fascinante (mettant en vedette cette fille surgissant de la terre en hurlant d’effroi), on est nombreux à avoir été éblouis par le talent de Raimi et de ses dévoués équipiers.

Des maquillages barbouillés, des acteurs débutants mais attachants, des effets spéciaux bricolés, tout plein de faux-sang ultra-salissant, des plans de caméras novateurs et complètement déjantés, des bonnes idées à profusion, Bruce Campbell et son menton… rien que du bon. Aussi dingue que rafraichissante, cette petite histoire de joyeuse possession nous a tous séduits, oh que oui. Même gros fun avec la suite dotée d’un meilleur budget (en fait, plutôt une refonte déguisée, en mode Three Stooges), de même qu’avec sa magique conclusion, intitulée Army of Darkness (que Raimi voulait initialement appeler MediEvil Dead) et ses délires squelettiques en stop-motion, en hommage aux effets du génial Ray Harryhausen.

Tous ceux et celles qui ont jadis inséré la cassette VHS dans leur VCR — dont Stephen King! — n’ont pas trop été surpris d’apprendre quelques décennies plus tard que l’inventif réalisateur allait être responsable de la première trilogie filmique des aventures de l’Homme-Araignée (2002-2007). Surtout lorsqu’on a découvert des clins d’œil à sa première trilogie parsemés ici et là dans l’un ou l’autre de ses blockbusters. D’ailleurs, on bien hâte de voir ce qu’il fera avec son Doctor Strange in the Multiverse of Madness (prévu pour 2022).

The evil dead image film

Le Club Soda de la Terreur

Il y a 5 ans déjà, alors que le festival SPASM célébrait ses 15 ans, le chef d’œuvre culte de 1981 fut présenté en version originale anglaise, en collaboration avec le Requiem FearFest, événement co-piloté par notre collaborateur Steve Villeneuve (Under the Scares, Sur la Route de l’Horreur…). Mais pas n’importe quelle projection, oh que non. Car les quatre cinquièmes de la distribution, dont celles que l’on surnomme les ladies of the Evil Dead dans le circuit des horrifiques conventions, étaient DANS LA PLACE. Au Club Soda, toi chose. L’ambiance était ni plus ni moins qu’effervescente.

Ainsi, Betsy Baker (Linda, blonde d’Ash), Ellen Sandweiss (Cheryl, sœur d’Ash), Theresa Tilly (Shelly, blonde de Scott, pote d’Ash) et Richard Demanincor (alias Hal Delrich au générique, l’interprète de Scott) étaient avec nous, pour cet inoubliable moment. De plus, le bon Carnior (Phylactère Cola, Vitesse Lumière, Feuilles Mortes) s’était inspiré du film original pour bricoler un beau petit décor.

Evil dead image film

Et après?

Depuis 40 ans, des tonnes de licenciés (Anchor Bay, NECA, etc.) et de fans de partout ont rendu hommage à l’horrifique long métrage. Dont Villeneuve (pas Denis, mais bien Steve!), en réalisant Hail to the Deadites, un fort sympathique documentaire dédié aux fans de la franchise. Son film sera d’ailleurs disponible en Blu-ray grâce à Indiecan Entertainment dès le 26 octobre (pour la version vidéo sur demande, ça se passe dès maintenant sur les plateformes AppleTV+, Telus, Shaw et Vimeo!). Surveillez la Boutique Horreur Québec…

Finalement, on a évidemment bien hâte de pouvoir jouer au nouveau jeu vidéo Evil Dead The Game (sortie prévue pour février 2022) et d’en savoir plus sur le prochain film de la franchise, Evil Dead Rise (bien qu’on ignore quand sortira l’exclusivité HBO Max). Groovy!

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×