PRISONERS OF GHOSTLAND

The Suicide Squad, Sion Sono, Woodlands Dark: la deuxième vague de titres Fantasia 2021 annoncée!

Un mois après les annonces de la première vague (déjà!), voilà que le Festival international de films Fantasia annonce aujourd’hui sa deuxième vague de titres très attendue!

Rappelons que cette 25e édition du Festival, qui se déroulera du 5 au 25 août prochains et en mode virtuel encore une fois cette année, en plus de quelques présentations en présentiel… comme la projection spéciale annoncée de The Suicide Squad de James Gunn, présentée le 4 août au Cinéma Impérial de Montréal!

The suicide squad film
The Suicide Squad

Côté horreur, on retient de ces nouveaux ajouts les premières mondiales du film de fantômes Martyrs Lane de la réalisatrice britannique Ruth Platt (The Lesson, The Black Forest) et du thriller #Blue_Whale de la cinéaste russe Anna Zaytseva, qui utilise la même technique «screenlife» d’Unfriended, Profile et Searching de l’édition 2018.

On l’espérait et il est officiellement annoncé: le documentaire sur l’horreur folklorique Woodlands Dark and Days Bewitched: A History of Folk Horror de Kier-La Janisse sera présenté en première canadienne. Également, le fameux Prisoners of the Ghostland de Sion Sono, mettant en vedette Nicolas Cage dans le rôle d’un criminel qui doit enrayer une malédiction afin de sauver une jeune femme, sera de la partie!

Une dernière vague de titres sera annoncée à la fin juillet, et les billets seront mis en vente peu après.

Lisez le communiqué complet pour découvrir les nouveaux titres:


THE SUICIDE SQUAD DE JAMES GUNN SERA LA PROJECTION SPÉCIALE EN L’HONNEUR DU 25E ANNIVERSAIRE DU FESTIVAL INTERNATIONAL DE FILMS FANTASIA

FANTASIA ANNONCE UNE DEUXIÈME VAGUE DE LONGS MÉTRAGES EN VUE DE L’ÉVÉNEMENT VIRTUEL PANCANADIEN CET ÉTÉ

Les premières dévoilées lors de cette deuxième vague incluent POUPELLE OF CHIMNEY TOWN de Yusuke Hirota, MARTYRS LANE de Ruth Platt, VOICE OF SILENCE de Hong Eui-jeong, YAKUZA PRINCESS de Vicente Amorim, LOVE, LIFE AND GOLDFISH de Makoto Kashiba, GHOSTING GLORIA de Marcela Matta & Mauro Sarser, et #BLUE_WHALE de Anna Zaytseva

Mercredi 23 juin 2021 // Montréal, QC – Le Festival international de films Fantasia lancera sa 25e édition cet été, un excitant événement virtuel incluant des premières à heure fixe, des films sur demande, des panels et des ateliers, du 5 au 25 août. Le festival sera accessible partout au Canada et allouera des quantités uniques de billets pour les films, à l’image d’une expérience en salle. 

Fantasia est ravi de dévoiler une deuxième vague de films. Une troisième et dernière annonce relative à la programmation sera faite à la fin juillet, incluant d’autres longs métrages, des événements virtuels et les jurys.

Afin de célébrer le 25e anniversaire de Fantasia, le festival international de films présentera une projection spéciale du très attendu film de superhéros de Warner Bros. Pictures THE SUICIDE SQUAD. Cette projection en présentiel aura lieu le 4 août à l’historique Cinéma Impérial de Montréal (lieu de naissance du festival) et des billets seront disponibles pour le public. Le film prend l’affiche le 6 août.

THE SUICIDE SQUAD est écrit et réalisé par un ami de longue date de Fantasia, James Gunn, qui a visité le festival pour la première fois en 1997 et dont une des précédentes adaptions de comic book, GUARDIANS OF THE GALAXY, a été présenté en première canadienne à Fantasia en 2014. La version sans compromis des aventures de l’équipe d’antihéros de DC par Gunn voit les supervilains Harley Quinn, Bloodsport, Peacemaker et une brigade de prisonniers de la prison Belle Reve se joindre à la super secrète et super louche Task Force X, qui les envoie sur Corto Maltese, une île éloignée remplie d’ennemis.

Le 5 août, Fantasia s’ouvrira officiellement avec la première mondiale précédemment annoncée de la production québécoise BRAIN FREEZE de Julien Knafo.

DES CHANSONS ACCROCHEUSES ET DES POISSONS ROUGES

L’introverti employé de banque Makoto Kashiba est transféré au milieu de nulle part après avoir insulté son patron dans le coloré LOVE, LIFE AND GOLDFISH de Yukinori Makabe (I AM MONK). Avec ses chansons extrêmement accrocheuses aux accents de J-Pop parfaitement intégrées au récit et ses personnages attachants interprétés avec aplomb, cette superbe adaptation du manga « Sukuttegoran » de Noriko Otani nous rappelle l’importance de se libérer de barrières que l’on s’impose et qui nous gardent parfois prisonniers de nous-mêmes. PREMIÈRE INTERNATIONALE.

DES CRIS DANS LA NUIT SUR MARTYRS LANE

Dans cette envoûtante histoire de fantôme de la scénariste et réalisatrice britannique Ruth Platt (THE LESSON, THE BLACK FOREST), Leah (Kiera Thompson), 10 ans, vit dans un presbytère rempli d’âmes perdues. Une visiteuse nocturne (Sienna Sayer) la réconforte d’abord, mais Leah réalise bientôt que sa nouvelle amie est possiblement dangereuse. Tragique, déstabilisant et atmosphérique, MARTYRS LANE est un inquiétant triomphe. Mettant aussi en vedette (MONDAY) et Steven Cree (OUTLANDER). PREMIÈRE MONDIALE. 

UNE DOUBLE DOSE DE STUDIO4ºC, AVEC POUPELLE OF CHIMNEY TOWN ET FORTUNE FAVORS LADY NIKUKO!

Adapté du livre de contes du populaire humoriste japonais Akihiro Nishino, POUPELLE OF CHIMNEY TOWN est un film à la fois trépidant et sincère, une véritable montagne russe d’effets visuels stupéfiants! L’histoire de Nishino prend vie à l’écran grâce à l’avant-gardiste STUDIO4ºC (TEKKON KINKREET, MIND GAME, CHILDREN OF THE SEA), et à un vétéran du milieu de l’animation japonaise, le réalisateur Yusuke Hirota. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE. 

Après le merveilleux CHILDREN OF THE SEA, très bien reçu du public en 2019, l’équipe du Studio 4°C et le réalisateur Ayumu Watanabe récidivent avec une comédie dramatique aussi excentrique que colorée. Basé sur un livre de l’auteur Kanako Nishi qui s’applique à observer la condition humaine sous toutes ses coutures, FORTUNE FAVORS LADY NIKUKO démontre précisément et avec panache comment des gens et des lieux ordinaires peuvent s’avérer extraordinaires, et comment ce qui semble terre-à-terre peut basculer dans la féerie. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.  

ANNA ZAYTSEVA NOUS OFFRE LE THRILLER EN « SCREENLIFE » #BLUE_WHALE 

#BLUE_WHALE est le premier long métrage de la cinéaste russe Anna Zaytseva, dont les courts ont remporté 16 prix sur le circuit des festivals. Après une série de suicides d’adolescentes, Dana (Anna Potebnya) découvre un jeu horrifiant sur les médias sociaux. Coproduit par Timur Bekmambetov et tourné dans le format « Screenlife » qu’il a fait connaître, #BLUE_WHALE démontre comment les ados peuvent être manipulés en ligne.  PREMIÈRE MONDIALE.  

Cette première poursuit l’histoire de Fantasia avec les films en « Screenlife », entamée avec la première mondiale de UNFRIENDED (sous son titre original CYBERNATURAL). Au fil des ans, le festival a aussi présenté la première internationale de UNFRIENDED: DARK WEB, la première nord-américaine de PROFILE, et la première canadienne de SEARCHING. 

UN AFFRONTEMENT SANGLANT AU BRÉSIL DANS YAKUZA PRINCESS

Peu survivent à YAKUZA PRINCESS, un thriller violent mettant en vedette Jonathan Rhys Meyers (VIKINGS) et la chanteuse et actrice nippo-américaine Masumi Masumi (POSSE). Réalisé par Vicente Amorim (MOTORRAD) d’après le roman graphique Shiro de Danilo Beyruth, le film se déroule au sein de la communauté japonaise de Sao Paulo au Brésil. Mettant aussi en vedette Tsuyoshi Ihara (LETTERS FROM IWO JIMA), Toshiji Takeshima (S.W.A.T.), et Eijiro Ozaki (THE MAN IN THE HIGH CASTLE). PREMIÈRE MONDIALE. 

OUI, C’EST UN FILM D’ÉTÉ!

Barefoot (Marika Ito) est une jeune cinéphile qui rêve de réaliser un film de samouraï, ce qu’elle entreprend de faire envers et contre tous. Avec son premier long métrage, Soushi Matsumoto nous offre ici le film de l’été! Un mélange d’idéalisme fougueux et adolescent saupoudré de ce que le genre a de meilleur à offrir : passant par les brillants clichés des films pour adolescents, puis par la nostalgie des films de samouraï, en faisant un détour inattendu dans le monde de la science-fiction. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE. 

SPIRITUALITÉ ET ORGASMES DANS GHOSTING GLORIA 

Gloria (Stefania Tortorella) a besoin d’un orgasme. C’est la prémisse de ce film de Marcela Matha et Mauro Sarser (LOS MODERNOS), un charmant et étonnant mélange d’horreur, de fantaisie, de comédie et de romance subversive. La protagoniste GHOSTING GLORIA trouve rapidement son orgasme… grâce à un fantôme. Un croisement entre TIE ME UP! TIE ME DOWN! et THE ENTITY. PREMIÈRE MONDIALE. 

UN SILENCE VAUT MILLE MOTS DANS LA MAGISTRALE PREMIÈRE ŒUVRE DE HONG EUI-JEONG

Deux nettoyeurs de scènes de crimes anonymes bossant pour différents groupes mafieux se voient confier une mission inédite : kidnapper une enfant. Une descente en enfer s’amorce. Avec VOICE OF SILENCE, la réalisatrice et scénariste Hong Eui-jeong livre un premier long métrage percutant d’une maîtrise exceptionnelle qui s’est attiré les éloges de la critique et du public, raflant notamment de prestigieux prix sur ses terres. Un suspense audacieux au récit captivant mettant en vedette Yoo Ah-in (#ALIVE), l’une des grandes stars sud-coréennes, qui livre ici l’une de ses meilleures interprétations en carrière dans un rôle muet. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.

BASTON AU BUREAU 

Les conflits de bureau vont trop loin dans JIGOKU-NO-HANAZONO ~ OFFICE ROYALE ~ de Kazuaki Seki, une guerre de gangs qui fait rage près du photocopieur et pendant l’heure du lunch. Le scénariste Bakarythm livre un récit empreint d’autodérision où d’hilarantes narrations méta à souhait se réfèrent constamment aux conventions propres aux mangas, alors que les combats se succèdent. PREMIÈRE CANADIENNE.

UNE EXPÉRIENCE UNIQUE À L’HOTEL POSEIDON 

Humour absurde et direction artistique inventive abondent dans HOTEL POSEIDON, un premier long métrage belge de Stefan Lernous qui prend la forme d’une série de tableaux et de vignettes. Délicieusement écœurant et singulier dans son ton et sa qualité artistique, HOTEL POSEIDON se distingue grandement, semblant avoir émergé directement des marécages mercuriels visqueux où la vie sur Terre est apparue pour la première fois. Avec des touches rappelant David Lynch (en particulier son travail comme peintre) ainsi que les frères Quay, HOTEL POSEIDON est une rare et remarquable vision iconoclaste. PREMIÈRE INTERNATIONALE

SAKURA, UN MÉLODRAME CANIN

Adaptée du roman du même titre de Kanako Nishi, SAKURA est une charmante chronique familiale au parfum de nostalgie, où la trame narrative actuelle est régulièrement ponctuée par des flash-back illustrant l’enfance et l’adolescence des personnages. Le film est réalisé avec beaucoup de tendresse et de sensibilité par Hitoshi Yazaki (SWEET LITTLE LIES), en plus d’inclure des touches d’humour, des passages plus mélodramatiques, et une adorable chienne qui unit cette famille dysfonctionnelle. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE. 

PARTICIPEZ AU CONCOURS POUR ATTEINDRE LA TRANSCENDANCE DANS LE PREMIER FILM DE MAXWELL MCCABE-LOKOS

Félicitations! Vous avez été choisi pour être parmi les premiers spectateurs à découvrir le premier long métrage du cinéaste canadien Maxwell McCabe-Lokos, après ses acclamés courts APE SODOM (2016) et MIDNIGHT CONFESSIONS (2017). Dans STANLEYVILLE, l’employée de bureau Maria Barbizan (Susanne Wuest, GOODNIGHT MOMMY) décide de tout laisser tomber et de participer à un concours pour gagner… une voiture. Une compétition sous forme de huis clos avec un curieux animateur (Julian Richings, CUBE); un puzzle complètement imprévisible. PREMIÈRE MONDIALE.

SALUEZ LA GENTILLE BÊTE

Un corps de cochon, une trompe d’éléphant, des pattes de rhinocéros et des oreilles de cheval : le tapir est un animal fantastique qui traverse les villages la nuit afin d’aspirer, en douceur, les cauchemars des gens endormis. Lorsque son père disparaît en mer, un garçon part à la recherche de la créature magique afin de le ramener à la maison. Drame fantaisiste de Kethsvin Chee, HELLO! TAPIR examine les mécanismes du deuil dans une optique lumineuse qui émerveille au lieu d’accabler. PREMIÈRE CANADIENNE. 

LI XIAOFENG RETOURNE SUR LA SCÈNE DU CRIME

Song retourne chez lui 15 ans après avoir accidentellement tué un homme. Dans BACK TO THE WHARF, Li Xiaofeng (ASH) élève le film noir avec un excellent scénario, des personnages tragiques et un portrait aiguisé de comment la modernisation de la Chine peut transformer une famille. PREMIÈRE CANADIENNE.

LA SECTION CAMERA LUCIDA DÉVOILE QUATRE TITRES ADDITIONNELS

Isolement, crises mondiales et croyances en mutation sont au cœur de la section Camera Lucida cette année, où le cinéma de genre rencontre le cinéma de répertoire. 

Dans THE SLUG, l’introvertie Chun-hee (Kang Jin-ah, MICROHABITAT) est frappée par la foudre, puis elle constate qu’une jeune version d’elle-même est apparue (Park Hye-jin), navrée de découvrir à quoi sa vie est appelée à ressembler, et exigeant des explications. La cinéaste Choi Jin-young livre une remarquable étude de personnage fantaisiste qui, comme la foudre, accomplit une série de petits miracles avec un principe de base tout ce qu’il y a de plus simple. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.  

1987, Alor Setar, aux pieds du mont Keriang dans l’état malaisien du Kedah. Cheong, un homme chinois, croit avec ferveur en Datuk, un dieu folklorique. Lorsqu’il devient très malade, son épouse entreprend de sauver son âme. Inspiré de l’enfance du réalisateur, THE STORY OF THE SOUTHERN ISLET, le premier long métrage autobiographique saisissant et envoûtant de Chong Keat Aun amène le spectateur aux limites du monde rationnel. Gagnant du prix du meilleur nouveau réalisateur aux 57e Golden Horse Awards. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.

Refusant de se tourner vers les logements sociaux, Ah Been décide d’être « Agent de Bonne Humeur » au TIONG BAHRU SOCIAL CLUB, un développement immobilier haut de gamme utilisant un algorithme breveté. Sur leurs dépliants, on peut lire: « Le quartier le plus heureux de Singapour! » Satire rose bonbon de nos existences de plus en plus Instagramisées, ce premier long métrage de Tan Bee Thiam fut un succès retentissant au box-office, et devint rapidement la coqueluche du circuit festivalier. À la fois très divertissant et très pertinent. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.

« Ici Casey. Aujourd’hui je vais relever le World’s Fair Challenge. » Une ado (Anna Cobb) fixe intensément son écran d’ordinateur, participant à un jeu viral qui finira par s’emparer de son esprit et de son corps jusqu’à l’entraîner dans un état de plus en plus dissociatif. Interprétation troublante du film sur le passage à l’âge adulte ayant eu du succès à Sundance, le nouveau film de Jane Schoenbrun, WE’RE ALL GOING TO THE WORLD’S FAIR exploite l’infaillible esthétique des films d’horreur de found footage (de BLAIR WITCH à SPRING BREAKERS) et des vidéos amateurs que l’on retrouve sur YouTube tout en posant un regard désolé sur la solitude, l’isolement et la dépression, tel que vécu à l’ère d’Internet. PREMIÈRE CANADIENNE. 

DOCUMENTAIRES DE LA MARGE AJOUTE DEUX AUTRES TITRES

Panique chamanique! Légendes anciennes et nouveaux mythes peuplent la programmation hallucinante de la section Documentaires de la marge.

Gagnant du prix du public « Midnighter » à SXSW, WOODLANDS DARK AND DAYS BEWITCHED: A HISTORY OF FOLK HORROR de Kier-La Janisse mentionne plus de 200 films et inclut 50 intervenants, dont Robert Eggers (THE VVITCH), Alice Lowe (PREVENGE), et Piers Haggard (BLOOD ON SATAN’S CLAW). Des films cultes britanniques des années 70 aux films d’Ari Aster d’aujourd’hui, en passant par de vastes pans du cinéma international, une exploration méticuleuse et fascinante du genre qu’est l’horreur folklorique. PREMIÈRE CANADIENNE.

« Comment comprendre un monde où l’information est réduite à quelques mots sur une image? » demande Hayley Garrigus, dont le premier long métrage est un « anti-documentaire » qui repousse les limites à la fois formelles et narratives, alors qu’elle rencontre des personnages énigmatiques du web, autant des trolls que des supposés prophètes. YOU CAN’T KILL MEME dépeint l’humanité alors qu’elle crée d’instables nouveaux mythes. PREMIÈRE MONDIALE.

AXIS OFFRE DE LA SORCELLERIE, DES CRÉATURES ET DES BIJOUX JAPONAIS DANS LE CADRE DE LA 25E ÉDITION DE FANTASIA

La section de Fantasia consacrée au cinéma d’animation dévoile deux fantaisies américaines, un animé cinéphile, un documentaire sur Satoshi Kon et la nouvelle version d’un classique.

Lettre d’amour au cinéma, POMPO: THE CINÉPHILE de Takayuki Hirao est une adaptation de manga drôle, dynamique et sympathique. Une extraordinaire œuvre animée, avec des transitions ingénieuses et d’autres techniques pour élever le récit. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.

En 1997, lors de la deuxième année du festival, Fantasia a eu l’honneur de présenter la première mondiale de PERFECT BLUE, le premier long métrage de Satoshi Kon, un réalisateur dont la brève filmographie allait causer un important changement de paradigme dans le monde de l’animation japonaise, ainsi que dans le cinéma international dans son ensemble. Dans SATOSHI KON : LA MACHINE À RÊVES, le documentariste français Pascal-Alex Vincent dévoile un émouvant portrait détaillé de cet artiste unique et révolutionnaire, dont le nom a été adopté par Fantasia pour son prestigieux prix du meilleur film d’animation. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE.

Projet mené avec passion par le cinéaste d’animation Morgan Galen King et le réalisateur/auteur de bande dessinée Philip Gelatt (avec les voix de Richard E. Grant, Lucy Lawless et Patton Oswalt), l’épique film en rotoscopie THE SPINE OF NIGHT est une nouvelle œuvre essentielle du genre sword-and-sorcery animé pour adultes, mettant en scène des guerriers, des sorciers, des dieux anciens et une sagesse ésotérique. PREMIÈRE CANADIENNE.

L’auteur de romans graphiques Dash Shaw s’est imposé avec son premier long métrage d’animation, MY ENTIRE HIGH SCHOOL SINKING INTO THE SEA (2016). Avec CRYPTOZOO, Shaw dépeint un monde où les « crypto gardiens de zoo » s’efforcent de secourir les créatures légendaires et de leur bâtir un sanctuaire. Un mélange de mythes et de commentaire social. PREMIÈRE QUÉBÉCOISE.

En 2017, Fantasia dévoilait au monde JUNK HEAD, une mixture de cyberhorreur existentielle en animation en volume signée Takahide Hori (sans l’aide de personne d’autre). Ce fut un succès inattendu. Puis, JUNK HEAD se volatilisa durant cinq longues années. En 2021, finalement, avec un nouveau montage frénétique, ce mythique long métrage revient en force, et Fantasia est fier d’ouvrir une fois de plus au public une fenêtre dans l’esprit de ce créateur unique en son genre.

TITRES ADDITIONNELS DE LA DEUXIÈME VAGUE

THE BETA TEST

ÉTATS-UNIS  – Réal. Jim Cummings, PJ McCabe

Troisième long métrage de Jim Cummings après THUNDER ROAD et THE WOLF OF SNOW HOLLOW, THE BETA TEST est une comédie noire subversive où un agent hollywoodien marié (Cummings) reçoit une lettre mystérieuse lui offrant une aventure sexuelle anonyme et est plongé dans un monde sinistre de mensonge, d’adultère et de données numériques. Mettant aussi en vedette Virginia Newcomb, PJ McCabe et Kevin Changaris. Sélection officielle: Berlinale 2021, Tribeca 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

BROADCAST SIGNAL INTRUSION

ÉTATS-UNIS  – Réal. Jacob Gentry 

En 1999, un archiviste de vidéos (Harry Shum Jr.) découvre d’inquiétantes diffusions pirates et devient obsédé par le mystère de ce sombre complot. Nouveau cauchemar du réalisateur de SYNCHRONICITY, BROADCAST SIGNAL INTRUSION présente de réels piratages d’émissions des années 80 comme point de départ pour créer ce captivant thriller technologique. Mettant aussi en vedette Kelley Mack et Chris Sullivan. Sélection officielle: SXSW 2021. PREMIÈRE CANADIENNE. 

COLLECTORS

Corée du Sud – Réal. Park Jung-bae

Un pilleur de tombes monte une équipe dépareillée pour dérober un artefact imprenable. À la fois un film d’aventure nous plongeant dans l’histoire de la Corée du Sud, un suspense criminel enlevant et une comédie basée sur les interactions entre ses personnages, COLLECTORS, l’impressionnant premier long métrage de Park Jung-bae, est la fusion parfaite entre OCEAN’S ELEVEN et RAIDERS OF THE LOST ARK mettant en vedette le talentueux Lee Je-hoon (BLEAK NIGHT). PREMIÈRE CANADIENNE.

DREAMS ON FIRE

Canada-Japon – Réal. Philippe McKie

DREAMS ON FIRE raconte l’histoire de Yume, une jeune Japonaise qui tente de faire sa place à travers le monde de la danse à Tokyo. Alliant des images colorées et des scènes de danses spectaculaires dans des lieux uniques, le film pose un regard sur un milieu qui ne laisse aucune place pour les faibles. Il s’agit du premier long métrage de Philippe McKie, réalisateur québécois vivant au Japon depuis près de 10 ans, qui offre à la populaire danseuse Bambi Naka son premier rôle principal, tout en explorant différents styles de danses japonaises. PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE

GEORAMA BOY PANORAMA GIRL

Japon – Réal. Natsuki Seta

Ah, les amours d’adolescence! C’est tout croche et ça regorge de quiproquos embarrassants et de revirements cruels qui nous donnent l’impression que notre vie est terminée. La réalisatrice et scénariste Natsuki Seta (A LIAR AND A BROKEN GIRL) expose avec une sobriété et une sensibilité exemplaire cette période délicate du passage à l’âge adulte dans cette adaptation du manga de Kyoko Okazaki. PREMIÈRE CANADIENNE.

HOLD ME BACK

Japon – Réal. Akiko Ohku

Mitsuko (Non) adore son célibat. Jusqu’à ce que son cœur se manifeste. Le plus récent film de la reine des comédies romantiques Akiko Ohku (TREMBLE ALL YOU WANT), qui désarticule et pulvérise toutes les conventions du genre, brossant un nouveau portrait de femme au bord de la percée émotive ou au bord du gouffre. Gagnant du Prix du public au Festival international du film de Tokyo 2020. PREMIÈRE QUÉBÉCOISE.

MOTHER SCHMUCKERS

Belgique – Réal.  Lenny et Harpo Guit 

MOTHER SCHMUCKERS suit les mésadaptés Issachar et Zabulon, leur père (Mathieu Amalric) et d’autres idiots pendant 24 heures d’aventures absurdes. Ce premier long métrage complètement fou des frères Guit rappelle à la fois Tim & Eric, Gaston Lagaffe et STEP BROTHERS. Sélection officielle: Sundance 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

ORA, ORA, BE GOIN’ ALONE

Japon – Réal. Shuichi Okita

Momoko (Yuko Tanaka), une veuve de 75 ans vivant seule, se remémore quand elle était jeune (sous les traits de Yu Aoi), et les « voix du cœur » la transportent à travers le passé et le présent. Sélection officielle: Festival international du film de Busan 2020, Festival international du film de Tokyo 2020. PREMIÈRE QUÉBÉCOISE.

PAUL DOOD’S DEADLY LUNCH BREAK

UK – Réal. Nick Gillespie

Alors que les cadavres s’accumulent à la suite d’un concours de chant qui a mal viré, le raté au grand cœur Paul Dood (Tom Meeten) devient la coqueluche de l’Internet et l’homme à abattre pour la police. L’hilarant deuxième film du collaborateur de longue date de Ben Wheatley, Nick Gillespie (TANK 432). Mettant aussi en vedette Alice Lowe, Johnny Vegas, et Kris Marshall. Sélection officielle: SXSW 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

PRISONERS OF THE GHOSTLAND

ÉTATS-UNIS   – Réal. Sion Sono

Un criminel (Nicolas Cage) doit enrayer une malédiction afin de sauver une jeune femme (Sofia Boutella) ayant mystérieusement disparu dans le démentiel premier film américain du mythique cinéaste japonais Sion Sono (LOVE EXPOSURE, COLD FISH). Mettant aussi en vedette  Nick Cassavetes, Tak Sakaguchi et Bill Mosely. Sélection officielle: Sundance 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

SEXUAL DRIVE 

Japon – Réal. Kota Yoshida

Germes de soja fermentés, ramen au porc gras. Un film de sexe sans sexe; trois histoires inattendues de bouffe et de libido, par le réalisateur de pinku new school Kota Yoshida. Sélection officielle: Festival international du film de Rotterdam 2021. PREMIÈRE CANADIENNE. 

STRAWBERRY MANSION

ÉTATS-UNIS  – Réal. Albert Birney et Kentucker Audley

Dans un avenir où le gouvernement enregistre et taxe les rêves, un vérificateur de rêves (le coréalisateur Kentucker Audley) se retrouve pris dans le subconscient d’une vieille femme excentrique. Foncièrement cinématographique, ludique, inventive et très drôle, cette romance fantaisiste vous fera sourire pendant tout le reste de l’année. Des créateurs de SYLVIO. Sélection officielle: Sundance 2021, Festival international du film de Seattle 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

TIME

Hong Kong – Réal. Ricky Ko

Deux stars de l’âge d’or de Hong Kong, Fung Bobo et Patrick Tse (SHAOLIN SOCCER), jouent des anciens assassins tentant de s’adapter au monde moderne. Ils deviennent les Anges gardiens des aînés, un duo qui utilise leur maîtrise des arts martiaux pour aider les personnes âgées. Ce premier long métrage de Ricky Ko est une comédie noire nostalgique qui aborde des questions sociales liées au 3e âge avec humour, sensibilité et action. Sélection officielle: Festival international du film de Hong Kong 2021, Festival international du film de Rotterdam 2021. PREMIÈRE CANADIENNE.

La 25e édition du Festival international de films Fantasia est présentée par Vidéotron en collaboration avec Desjardins, et est rendue possible grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, de la SODEC, de Téléfilm Canada, de la Ville de Montréal, du Conseil des arts de Montréal et de Tourisme Montréal.

Une dernière vague de titres de Fantasia 2021 sera annoncée à la fin juillet, et les billets seront mis en vente peu après. 

Rédacteur en chef

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×