FRSH Meat Hand 1sht AW 11 1

[Critique] Fresh: swipez à droite!

Fresh, le premier long-métrage de la réalisatrice Mimi Cave, arrivait fraîchement sur les tablettes de Disney+ vendredi dernier. À ses côtés, on retrouve la scénariste Lauryn Kahn, aussi à ses tout débuts. Le film, présenté au Sundance Film Festival plus tôt cette année, a été acquis par Searchlight Pictures avant même sa première.  

Noa (Daisy Edgar-Jones, la série War of the Worlds) en a assez des rendez-vous à travers les applications de rencontres. Elle croit avoir trouvé le match parfait avec Steve (Sebastian Stan, The Devil All the Time) lorsque les deux cliquent après un échange à l’épicerie. Mollie (Jojo T. Gibbs, la série Twenties) est suspicieuse de l'arrivée du nouveau garçon dans la vie de sa meilleure amie et ira même jusqu’à la prévenir de ne pas aller en week-end romantique avec lui. Une fois sur place, Noa découvrira que son petit ami a une diète très spéciale et sera prête à tout pour s’échapper.
Fresh affiche film

À la réalisation, Mimi Cave s’en sort plutôt bien et réussit à nous livrer un suspense bien tissé, qui nous fera nous questionner jusqu’à la toute fin. Avec son style assez simple, la cinéaste concentre ses énergies à mettre ses personnages de l’avant. Cela ne l’empêche tout de même pas de nous présenter de magnifiques prises de vues de nuit et des transitions originales.

Le récit prend le temps de s’installer comme une dramédie romantique avant de se transformer complètement et soudainement en thriller. Du côté du scénario, on explore bien les thèmes féministes modernes et la crainte que peut engendrer les rencontres virtuelles, particulièrement pour les femmes.

Le couple Daisy Edgar-Jones et Sebastian Stan livre une excellente performance. Stan est délicieux en psychopathe cannibale et Edgar-Jones nous offre un personnage féminin fort, intelligent et attachant. Les protagonistes secondaires, comme celui de Jojo T. Gibbs, sont tout aussi bien développés et rendent l’histoire encore plus intéressante.

Fresh vaut le détour pour ceux qui sont abonnés à la plateforme Disney+. Le long-métrage nous présente avec subtilité la réalité des femmes avec les applications de rencontres et comment c’est facile pour elles de se sentir tout simplement comme un morceau de viande. Le premier film de Cave gardera le spectateur sur le qui-vive jusqu’à la fin grâce à tous ses revirements de situation.

Note des lecteurs2 Notes
Points forts
Les performances des acteurs
Le montage sonore
Les revirements de situation
Points faibles
Les quelques minimes longueurs
La fin abrupte
3.5
Note Horreur Québec
Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×