[Critique] Incision: dépecer le vide

Note des lecteurs0 Note
1
Note Horreur Québec

Une célèbre blogueuse effrayée à l’idée de subir une chirurgie plastique se voit séquestrée avec ses amis dans la demeure d’un diabolique plasticien décidé à tenter des expériences sur eux dans le but de les embellir.

Incision est un petit film indépendant qui, comme tant d’autres, mise sur la vidéo sur demande pour se tisser un marché. Vous pouvez donc le visionner de votre domicile, si l’envie vous prend.

Si l’idée de reprendre des thèmes éculés pour en pondre une petite série B amusante peut se laisser pardonner face des petits nanars sympathiques et amusants, encore faut-il nous divertir. Vous l’avez deviné, Incision nous remâche pour une énième fois le canevas de The Texas Chain Saw Massacre et de sa famille de déjantés, en y ajoutant un soupçon de Saw.

D’une manière ou d’une autre la trame n’est qu’une couverture pour faire subir à un groupe de jeunes les pires tortures. Là où Rob Zombie nous signait un hommage avoué avec son House of 1000 Corpses et ou la franchise inégale Wrong Turn nous amusait à défaut de nous émerveiller, Incision a tout faux de A à Z.

Pourquoi se risquer à changer une formule gagnante? Le scénario n’altère pas d’un millimètre ce schéma vu tant de fois et devient presque une insulte face aux films fondateurs dont il s’inspire. La prémisse montrant cette jeune femme refusant une chirurgie plastique est non seulement mal conduite, mais devient risible aux vues des acteurs qui semblent tous siliconés des orteils aux cheveux. Aussi bien passer sous silence la sentimentalité factice et rudimentaire avec laquelle on tente d’illustrer l’angoisse d’être parent. L’ensemble suinte l’amateurisme.

La réalisation brouillonne du dénommé Az n’aide aucunement. Le manque de créativité est flagrant dans cet allongement de plans sans âme. À aucun moment la mise en scène n’arrive à nous happer dans ce périple recherchant les effets sanguinolents, et ce même si quelques maquillages tiennent la route.

Possiblement choisi davantage pour leur physique que leur talent, les jeunes acteurs du film devraient envisager des cours d’art dramatique ou faire carrière dans le mannequinat.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.