rock paper scissors

[Critique] Rock, Paper and Scissors: un bien (pas) drôle de jeu

Note des lecteurs0 Note
4
Note Horreur Québec

Après le décès de leur père, María José (Valeria Giorcelli) et son frère Jesús (Pablo Sigal) voient débarquer leur demi-sœur Magdalena (Agustina Cerviño), qui revient à la maison afin de les aider à vendre la baraque de leur paternel et finaliser la succession. C’est qu’après la tentative de suicide ratée de ce dernier, le «couple» avait emménagé chez lui pour devenir ses aidants naturels jusqu’à sa mort. On apprend rapidement que ça faisait un bon bout de temps que Magda avait perdu contact avec cette famille, disons, plutôt dysfonctionnelle.

Le lendemain de son arrivée, Magda tombe dans les escaliers et se casse les deux jambes. Elle croit avoir été poussée par Maria, qui semble étrangement bien contente de s’occuper d’elle, façon Annie Wilkes dans Misery. Un peu comme si elle avait pris goût de jouer à l’infirmière avec son père. Car chez ces deux-là, ça ne tourne pas très rond, non. Un peu parano, beaucoup barjo (loco en el coco, yo, comme disaient jadis Cypress Hill, groupe de rap latino).

Rock Paper Scissors affiche film

Et ça se voit d’ailleurs dans le petit film amateur qu’ils sont en train de tourner en vidéo, une sorte de refonte du Magicien d’Oz avec un beau paquet de lumières de Noël, Maria déguisée en Dorothée et son cochon d’Inde (dingue?) nommé Toto. Magda arrivera-t-elle à s’échapper de cette maison de fou?

Tout ce que vous devez savoir, c’est que ce film argentin (Piedra, Papel y Tijera en version originale espagnole) est aussi déroutant que captivant, incluant plusieurs objets contondants, comme d’immenses ciseaux, un électrique couteau et un calibre .12 pas très jojo. Au menu de ce huis clos nous jouant dans le cerveau, vous retrouverez abondamment de violence psychologique et parfois physique, quelque part entre celle des trips pas trop marrants des Funny Games de Michael Haneke, du puissant Repulsion de Roman Polanski et de la susmentionnée adaptation du fameux roman de Stephen King.

On lève notre chapeau bien haut au duo de réalisateurs, Martín Blousson et Macarena García Lenzi, qui lancent une prometteuse carrière avec un premier long métrage fort bien ficelé. Le film est enfin disponible en vidéo sur demande, après avoir fait la tournée des festivals en 2019.

Rock, Paper and Scissors Official Trailer | Horror, Thriller | Fantastic Fest, Frightfest

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×