vvs blackfriday keyart 1

[Critique] Black Friday: Bruce versus les clients mutants

Note des lecteurs13 Notes
3.5
Note Horreur Québec

Bon an, mal an, on a tous vu passer les mêmes sempiternels memes dépeignant de voraces consommateurs en morts-vivants (souvent en les comparant à ceux des deux Dawn of the Dead et Shaun of the Dead). Le réalisateur Casey Tebo le sait parfaitement et s’en est clairement inspiré pour son Black Friday, maintenant disponible sur plusieurs plateformes, à temps pour l’annuel événement qu’il parodie plutôt habilement.

Juste avant l’ouverture des portes d’une succursale de We ♥ Toys (entre Toys « R » Us et Walmart), d’étranges et organiques météorites (salut Alien!) s’abattent sur la ville et quiconque s’en approchant se transforme rapidement en une redoutable créature assoiffée de sang. Les employés (aussi bigarrés que typés) devront tenter de survivre à une armée de clients mutants.

svg%3E

D’emblée, vous aurez deviné que l’hommage à Evil Dead n’est pas des plus subtils, avec non seulement son logo (qui pastiche celui du film de 1981) mais surtout la présence centrale de nul autre que Bruce Campbell (également producteur exécutif). Avec sa belle moustache bien taillée et sa chevelure grisonnante, ce dernier prend un malin plaisir à jouer un maître vendeur vieillissant, qui aurait pu être le patron du S-Mart de son Army of Darkness, en mode maire de l’Amity Island de Jaws.

Et qui est aux SFX (pratiques pour la plupart)? Robert Kurtzman (cofondateur de KNB), l’homme derrière From Dusk Till Dawn et les effets de films comme Evil Dead 2, AoD et Intruder (un slasher se déroulant dans une grande surface, avec Campbell et les frères Raimi!!!).

Pour donner la réplique à Campbell, on a monté une fort belle distribution. On retrouve enfin Ivana Baguero (découverte dans Pan’s Labyrinth), Ryan Lee (Goosebumps, Super 8) et Michael Jai White (Spawn, Black Dynamite), de même que Devon Sawa (Final Destination, Idle Hands, Hunter Hunter, la série Chucky), lui aussi producteur exécutif.

Au niveau prémisse, on ne réinvente évidemment rien du tout (c’est bourré de joyeux clichés), mais vaut mieux ne pas bouder notre plaisir. Surtout en dénotant les influences de cette petite comédie de science-fiction horrifique, qui a clairement été fait par, et pour, les fans du genre. En plus des films susmentionnés, on pense notamment à des cultissimes classiques comme The Stuff, The Mist, The Blob et même The Thing, avec l’aspect critique sociale cher au grand George A. Romero.

Avec ses décos de Noël mur à mur, sa quasi-émeute sur fond de punk rock, son gore à profusion, ses multiples engueulades des plus marrantes, son montage dynamique sans temps mort (réglé en 80 minutes, avant générique)… bref, du gros fun sans prétention, à consommer sans modération (avec des attentes modérées, comme de raison).

BLACK FRIDAY! Trailer (2021) | Bruce Campbell, Devon Sawa | Comedy Movie

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×