WOODLANDS DARK AND DAYS BETWITCHED

[Fantasia 2021] «Woodlands Dark and Days Bewitched: A History of Folk Horror»: sacrifice de nos cerveaux aux déités de Janisse

Note des lecteurs2 Notes
4.5
Note Horreur Québec

Woodlands Dark and Days Bewitched: A History of Folk Horror, documentaire de Kier-La Janisse, est présenté en ligne cette année à Fantasia et offre, comme son titre l’indique, une plongée dans les tenants et aboutissants de l’horreur folklorique. Et quelle plongée!

Difficile de sortir indemne d’un visionnement de ce très long métrage de 194 minutes. Il faut dire que la réalisatrice a déjà quelques écrits académiques très poussés portant sur le cinéma de genre à son actif (Yuletide Terror: Christmas on Horror Film and Television) et il est évident que la rigueur nécessaire à la rédaction de tels ouvrages fut employée ici. Des têtes parlantes, collectées à travers le monde, exposent avec érudition l’histoire de la folk horror. Le film offre un tour d’horizon complet, passe par la littérature, plonge profondément dans le folklore horrifique britannique que l’on connait bien, fait un détour par le southern gothic, s’arrête un instant sur les redneck movies, repart pour une tournée mondiale des exemples japonais ou même brésiliens du genre, et termine sa course sur des moutures les plus récentes comme The Witch.

svg%3E

Woodlands Dark and Days Bewitched aborde donc son sujet de manière ultra-exhaustive et il ne semble qu’aucun recoin du genre (ou du mode tel que le formule l’un des intervenants) ne fut laissé sans lumière. Difficile alors d’imaginer la pertinence d’un autre potentiel documentaire sur l’horreur folklorique tant celui qui nous intéresse ici remue ciel et terre pour rechercher, comprendre et expliquer son sujet. Horreur Québec lève son chapeau aux cinéastes et à leur entreprise.

En soi, cette quantité phénoménale de contenu qui nous est présentée par Kier-La Janisse prend, par sa nature même, l’allure d’un cours universitaire. Comprendre ici: une session complète compactée de manière compréhensible en 3 heures de visionnement. Lecteurs, soyez prévenus: vous vous surprendrez à régulièrement mettre le film sur pause afin de prendre en note une des très nombreuses références mentionnées pour les ajouter à votre watchlist — doublant ainsi le temps de votre visionnement . Prévoyez donc un après-midi complet pour découvrir ce riche documentaire…

C’est sur ce point que les spectateurs ne s’entendront peut-être pas: le visionnement est une épreuve en soi. Le film est un monstre, à la fois riche en contenu, mais aussi exigeant par son approche. Certains y verront le meilleur de ce qui peut se faire en documentaire de ce genre, d’autres seront, de manière très compréhensible, assommés par la quantité d’informations proposée.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×