cronenberg derrickson

Cronenberg et Derrickson de retour à l’épouvante: les nouveautés horreur à voir en juin

La moitié de l’année s’est écoulée et… c’est nous, ou 2022 est déjà une bonne cuvée horrifique? Juste le mois dernier, on avait droit à deux films d’exception avec Men (Eux) d’Alex Garland et Les Innocents d’Eskil Vogt. C’est assuré, vous verrez les deux productions dans les rétrospectives de décembre (#HatersGonaHate). Et c’est sans compter les précédents X, The Northman, Scream et You Won’t Be Alone, pour ne nommer que ceux-ci!

Le mois de juin apporte le retour en salle de deux cinéastes bien différents, mais très appréciés, qui devraient faire encore plus monter la température. Voyez les nouveautés horreur à ne pas manquer en juin 2022.

Cronenberg, Derrickson et les dinosaures

svg%3E

Le cinéaste canadien David Cronenberg (The Fly, Crash) est de retour à ses sources body horroriennes avec Crimes of the Future (Les Crimes du futur) en salle le 3 juin prochain. Il y est question de transhumanisme, un mouvement qui, à l’aide du progrès de la science et de la technologie, prône l’idée de transformer l’homme pour créer un post-humain aux capacités physiques et intellectuelles supérieures, en plus de supprimer le vieillissement ou même la mort. Est-ce qu’on peut avoir plus Cronenberg que ça? Viggo Mortensen (A History of Violence, Eastern Promises), Léa Seydoux (No Time to Die) et Kristen Stewart (Spencer) tiennent la vedette du film qui s’est mérité des sorties de salle ainsi qu’une ovation de 7 minutes lors de sa première mondiale à Cannes. | La bande-annonce.

Le 24 juin prochain, les fans d’horreur profiteront certainement du long week-end de la Saint-Jean pour aller voir The Black Phone, qui réunit le cinéaste Scott Derrickson (Doctor Strange) et l’acteur Ethan Hawke dix ans après Sinister. L’histoire adaptée d’une nouvelle de Joe Hill nous est racontée via le point de vue d’un garçon de 13 ans, enlevé par un tueur d’enfants et enfermé dans son sous-sol insonorisé. Il recevra des appels des victimes décédées aux mains du psychopathes via un téléphone déconnecté. On frissonne déjà — et encore plus à la vue du masque du meurtrier, joué par Hawke. | La bande-annonce.

svg%3E
Ethan Hawke incarne un tueur d’enfants dans «The Black Phone», en salle le 24 juin.

Évidemment, entre les deux, le 9 juin, on ira voir Jurassic World Dominion, parce qu’on aime les créatures géantes qui détruisent tout sur leur passage, mais aussi parce que ce sixième film de la franchise (et troisième et dernier de la trilogie Jurassic World) ramène les stars Laura Dern et Jeff Goldblum au générique, aux côtés du duo Chris Pratt et Bryce Dallas Howard. Est-ce que ce dernier volet ouvrira quand même la porte à plus de dinosaures pour le futur? C’est ce qu’on verra. | La bande-annonce.

Found footage, aliens et pustule sur demande

svg%3E

Ceux qui ont crié pendant Host voudront voir le nouveau long-métrage du réalisateur Rob Savage qui revient au style found footage/screenlife avec Dashcam en vidéo sur demande le 3 juin prochain. Entièrement tourné du point de vue d’un iPhone et de la caméra du tableau de bord de sa voiture, le film suit les conséquences horribles qu’une femme doit affronter après avoir voulu échapper aux restrictions liées à la COVID-19 en voyageant. Ne jamais défier les règles sanitaires en vigueur! | La bande-annonce.

Également le 3 juin sur demande, on pourra voir le film de zombies Unhuman de Marcus Dunstan, réalisateur et co-scénariste de The Collector et The Collection, où une bande d’étudiants rebelles doit s’unir pour espérer vaincre une horde d’inhumains sauvages. Après A House on the Bayou, il s’agit du deuxième des huit films d’horreur et de genre issus du partenariat de téléfilms entre Epix et Blumhouse. | La bande-annonce.

Le 24 juin, on surveillera le tout premier film de la cinéaste canadienne Nyla Innuksuk, Slash/Back (Horreur Boréale), qui nous entraîne en Arctique alors qu’une petite ville — Pangnirtung, au Nunavut — est en proie à une invasion extraterrestre. Des adolescentes du coin devront prendre les choses en main. Une sortie DVD est également prévue pour le 26 juillet. | La bande-annonce.

svg%3E
Ofilio Portillo en pêcheur possédé par des extraterrestres dans SLASH/BACK – Mixtape SB Productions Inc.
svg%3E

Également sur demande le 24 juin, nos yeux seront rivés sur les abcès dégoulinants de Cyst du cinéaste Tyler Russell (Texas Cotton). Distribuée par Raven Banner, la comédie horrifique style série B met en vedette la star de Troll 2 George Hardy, dans le rôle d’un médecin qui crée par inadvertance un monstre à kyste qui terrorise son cabinet. Eva Habermann (Trolls World) et Greg Sestero du fameux The Room de Tommy Wiseau sont également de la distribution du film qui s’annonce complètement disjoncté. | La bande-annonce.

À noter aussi en format physique ce mois-ci: The Northman, The Feast et Midnight le 7 juin; Morbius, le coffret collection de la franchise Final Destination et Offseason le 14 juin; You Are Not My Mother le 21 juin ainsi que See For Me et le récent remake Firestarter le 28 juin.

Gousses d’ail chez Netflix et Mad God chez Shudder

svg%3E

Netflix a tout donné avec la parution du volume 1 de Stranger Things 4 le 27 mai dernier (lisez notre critique), laissant des miettes aux fans d’horreur pour le mois de juin. La seule exclusivité horrifique s’intitule First Kill et met en vedette une jeune vampire qui prend un peu trop goût à sa prochaine victime — une chasseuse de vampires — dans une série YA qui rappelle inévitablement Twilight. Ça se passe le 10 juin, si c’est votre tasse de thé. | La bande-annonce.

Quatre exclusivités nous attendent du côté de Shudder: Offseason de Mickey Keating (Pod, Psychopaths, Darling) le 10 juin, l’ambitieux projet animé et stop motion Mad God de Phil Tippett qu’on pouvait voir l’an dernier à Fantasia le 16 juin, une strip-teaseuse et un protestant sont piégés ensemble dans une cabine de peep show et doivent s’unir pour survivre à l’apocalypse dans Revealer le 23 juin (la bande-annonce) et le week-end d’un couple prend une tournure bizarre lorsqu’ils croisent un culte cauchemardesque décidé à accomplir une prophétie apocalyptique dans The Long Night le 30 juin.

Shudder célébrera aussi le Mois de la fierté avec une sélection de titres du prolifique cinéaste queer Eloy de la Iglesia dès le 1er juin: El Pico, El Pico 2, Navajeros, No One Heard the Scream, en plus de la nouvelle restauration de la comédie noire All About Evil (le 13 juin) et le fameux Daughters of Darkness (le 1er juin). Alligator (1980) et Alligator II: The Mutation (1991) arrivent pour la toute première fois sur demande dans une nouvelle restauration numérisée à partir des négatifs originaux le 2 juin.

svg%3E
Mad God de Phil Tippett arrive le 16 juin chez Shudder – Crédit photo: Shudder

Crave présentera un doublé Candyman (l’original de 1992 et le dernier de 2021) ainsi que l’excellent The Night House le 10 juin.

Bon mois de juin!

Rédacteur en chef

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Horreur Québec
?
Ce site Web récolte de l'information via Google Analytics. Cliquez ici pour vous exclure.
×